Introduction

Il y a peu de constructeurs aussi peu prolifiques, mais aussi efficaces que OnePlus en termes de nombre de smartphones lancés par an. Avec ses deux appareils annuels, le constructeur chinois propose à chaque fois des nouveautés qui permettent d’améliorer sensiblement le précédent. Au menu de ce OnePlus 6T, un lecteur d’empreintes sous l’écran, une encoche en forme de goutte d’eau et un module photo revu et corrigé. De quoi faire de l’ombre aux cadors du secteur que sont Huawei et Samsung, ou même à Xiaomi, arrivé en France en début d’année ? C’est ce qu’on va voir dans notre test du OnePlus 6T.

Le OnePlus 6T

Fiche technique

Modèle OnePlus 6T
Version de l'OS Android 9.0
Interface OxygenOS
Taille d'écran 6,41 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels 402 ppp
SoC Snapdragon 845 à 2,8GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Adreno 630
Mémoire vive (RAM) 6 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 256 Go
MicroSD Non
Appareil photo (dorsal) Capteur 1:16 Mégapixels, Capteur 2: 20 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 16 Mégapixels
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Oui
Bluetooth 5.0 + ADP + aptX + LE
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
SIM 2x nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 3700 mAh
Dimensions 157,5 x 74,8 x 8,2 mm
Poids 185 grammes
Couleurs Noir, Gris
Prix 559€
Fiche produit

Cet exemplaire nous a été prêté par la marque dans le cadre de ce test.

Notre test vidéo du OnePlus 6T

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Un OnePlus 6 revu et corrigé

De prime abord, le design du OnePlus 6T rappelle très clairement celui du Oneplus 6 lancé en début d’année. On retrouve le même dos en verre brillant ou mat, avec un double module photo disposé au milieu, sur sa partie supérieure. On retrouve également les deux touches de volume sur la tranche gauche. La tranche droite accueille quant à elle, comme à son habitude, le slider permettant de passer d’un mode à un autre, pour passer en vibration ou en silencieux, ainsi que la touche de mise sous tension.

Cependant, à y regarder de plus près, on remarque quelques évolutions notables. D’abord le smartphone est très légèrement plus grand (157,5 mm de haut contre 155,7 pour le OnePlus 6), mais aussi plus épais (8,2 mm contre 7,75), avec un dos plus courbé. Surtout, contrairement au OnePlus 6, rien n’accompagne le module photo à l’arrière. On retrouve de haut en bas un premier appareil photo, puis un second, un flash, le logo de la marque et… c’est tout.

C’est logique, puisque pour son nouveau smartphone, OnePlus a décidé d’intégrer le lecteur d’empreintes derrière l’écran. Un positionnement similaire à celui du Mate 20 Pro de Huawei. Pour l’encoche, c’est plutôt du côté du Mate 20 classique que l’on peut retrouver des similitudes avec le OnePlus 6T. Ici, plus de large encoche en haut de l’écran comme c’était le cas sur le OnePlus 6. On se retrouve face à un simple notch en forme de goutte pour le moins discrète. Un avantage puisqu’on gagne ainsi de la surface d’écran pour afficher davantage de notifications dans la barre d’état.

L’encoche du OnePlus 6T

Une autre disparition, plus regrettable, est également à signaler : celle de la prise casque 3,5 mm. OnePlus avait beau nous avoir prévenus avant même la présentation du produit, la marque s’enorgueillait jusque là de conserver la fameuse connectique sur ses précédents modèles. Heureusement, les adeptes de casques et écouteurs filaires pourront toujours utiliser l’adaptateur fourni dans la boite. En lieu et place de la prise jack, on retrouve ainsi une deuxième grille de haut-parleur sur la tranche inférieure, dont nous reparlerons dans la partie audio. Entre les deux grilles se trouve la prise USB-C utilisée donc pour la recharge, mais également pour connecter un casque USB-C ou avec une connectique filaire grâce à l’adaptateur fourni.

Dans l’ensemble, le OnePlus 6T se veut donc une évolution plus qu’un grand chambardement pour le constructeur. La prise en main reste tout aussi plaisante malgré la plus grande hauteur du smartphone et son épaisseur accrue, mais OnePlus a su corriger quelques défauts ici (l’encoche), ajouter une fonctionnalité là (le lecteur d’empreintes) et dans l’ensemble, hormis pour la prise audio jack, le constructeur a pour le moins réussi son coup.

Le dos en verre poli du OnePlus 6T

Enfin, comme à l’accoutumée chez OnePlus, on notera que le OnePlus 6T ne bénéficie pas d’une certification d’étanchéité IP, officiellement en raison du prix de la certification. Reste que comme son prédécesseur, le smartphone devrait bien être étanche à en croire le constructeur. Ayant testé la version mate du smartphone, nous n’avons pas abordé ici la question de traces de doigt, a priori plus visibles sur la version brillante. Cependant, on peut noter que la version mate, avec un dos en verre poli, ne marque que très peu les empreintes digitales.

Un écran OLED performant

Pour l’affichage, OnePlus est passé d’une dalle OLED de 6,28 pouces sur le OnePlus 6 à un affichage de 6,41 pouces pour le OnePlus 6T. Un affichage plus grand, mais avec une définition également supérieure. On passe ainsi de 2280 pixels par 1080 (18,5:9) à 2340×1080 (19,5:9). On conserve une très bonne densité de pixels de 402 pixels par pouce, identique à celle du OnePlus 6.

L’écran du OnePlus 6T

Évidemment, on notera l’encoche, toujours présente en haut de l’écran, même si celle-ci s’est considérablement affinée par rapport au précédent modèle. On est là bien plus dans l’ordre de ce que propose le Huawei Mate 20 plutôt que celle du Mate 20 Pro. Elle ne mesure ainsi que 1,5 cm de large en hauteur et s’affine en descendant. Pour les plus réfractaires à l’encoche, on notera tout de même qu’elle peut être masquée grâce à une option dans les paramètres d’affichages. En cochant « affichage de l’encoche », on peut la cacher afin d’avoir les notifications qui s’affichent sur un fond noir, de part et d’autre de l’appareil photo frontal.

À l’utilisation, écran OLED oblige, le OnePlus 6T nous a surtout convaincus par sa très bonne lisibilité et son très bon contraste. Nous l’avons d’abord utilisé dans son mode de calibrage par défaut, avec un contraste infini, une température de l’affichage à 7 800 K et une luminosité maximale mesurée avec notre sonde à 450 cd/m². Nous n’avons eu aucun souci pour utiliser le smartphone ou lire l’écran même en plein soleil. On notera par ailleurs que l’écran du OnePlus 6T permet d’afficher l’intégralité des couleurs du diagramme CIE comme on peut le voir sur l’image ci-dessus.

Si la température des couleurs est plutôt froide, on notera qu’elle peut être réchauffée en passant par un calibrage « DCI-P3 ». Celui-ci vous permettra d’avoir des couleurs plus fidèles à celles de la lumière du jour avec une température des blancs mesurée à 6 600 K, au lieu de 6 500 K pour la lumière du soleil.

Un lecteur d’empreintes dans l’écran et les gestes d’Android 9.0 Pie

Sans surprise depuis la mise à jour du OnePlus 6 vers Android 9.0 pie, le nouveau OnePlus 6T est lui aussi doté de la dernière mouture d’Android, avec l’interface Oxygen OS en version 9.0.3 et le patch de sécurité du 5 septembre 2018. En somme, OnePlus est comme bien souvent parmi les meilleurs élèves à ce niveau-là.

Du côté de l’interface Oxygen OS, les habitués aux appareils de OnePlus ne seront pas dépaysés. On retrouve, comme à l’accoutumée, une interface et des menus très proches de ce que l’on peut trouver sur Android One avec un lanceur plutôt épuré et doté d’un tiroir d’application par défaut. De même, les paramètres sont calqués sur ceux d’Android en version stock, mais avec davantage de personnalisation possible. Il est ainsi possible de modifier le calibrage de l’écran, de modifier l’agencement de l’écran d’accueil, d’ajouter des applications cachées dans le tiroir ou d’ouvrir l’écran de notifications d’un simple balayage du haut vers le bas.

Un nouveau système de gestes

Android 9.0 Pie oblige, le OnePlus 6T offre également un système de navigation par gestes, le même que l’on retrouvait sur la mise à jour du OnePlus 6. Contrairement à ce que propose nativement Google, il n’y a cependant pas de barre de gestes en bas de l’écran. Il faut glisser son doigt du bas de l’écran vers le haut pour revenir à l’écran d’accueil, garder le doigt au milieu de l’écran après l’avoir fait glisser pour ouvrir les applications récentes ou balayer de l’angle inférieur droit ou gauche vers le haut pour revenir en arrière.

Ces gestes peuvent demander un temps d’adaptation si l’on n’est pas habitué, mais finissent par être pratiques après quelques heures d’utilisation. Surtout, l’absence de barre de gestes en bas de l’écran permet de gagner de la surface d’affichage pour profiter de la totalité de l’écran afin de visualiser des pages web ou des contenus. Cependant, pour les utilisateurs qui ne seraient pas convaincus par cette navigation par geste, on notera que OnePlus vous propose de passer par une barre de navigation classique, d’ailleurs proposée par défaut. On apprécie également la possibilité de modifier la barre de navigation en inversant les touches retour et dernières applications.

Enfin, comme toujours, OnePlus propose de nombreux gestes. On peut par exemple dessiner un rond sur l’écran depuis n’importe quelle notification afin d’ouvrir l’appareil photo, dessiner un V pour ouvrir une application configurée ou appuyer deux fois sur l’écran pour sortir le OnePlus 6T de veille. Des options configurables et bien pratiques au quotidien.

Une encoche plus fine… qui n’apporte pas grand-chose

L’une des principales nouveautés du OnePlus 6T en termes de design n’est autre que son encoche, plus fine que celle du OnePlus 6. Non seulement celle-ci est plus étroite, grâce à sa forme de goutte d’eau, mais elle propose également une plus grande finesse à son sommet, avec une largeur de 1,7 cm, contre 2,1 cm pour le OnePlus 6.

Avec une encoche au format plus compact, on était en droit d’espérer une meilleure gestion des notifications, le nombre limité d’application et d’icônes de statut affichées dans la barre de notification étant souvent l’une des plus grosses contraintes de smartphones avec encoche. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

Le OnePlus 6T devant le OnePlus 6

Le OnePlus 6T reprend exactement le même système d’affichage des icônes dans la barre de statut que le OnePlus 6. À gauche de l’encoche, on retrouve l’heure ainsi que les icônes de notifications, tandis qu’à droite se trouvent la batterie et les autres icônes de statut (Wi-Fi, data, heure, vibreur, Bluetooth, etc.). Il permet d’afficher quatre icônes de notification en plus de l’heure à gauche et cinq icônes de statut à droite, lorsque le pourcentage de batterie n’est pas affiché. C’est le même nombre d’icônes que sur le OnePlus 6 dans un cas comme dans l’autre.

Et c’est bien dommage, on aurait apprécié gagner une ou deux icônes supplémentaires, mais la largeur du haut de l’encoche semble encore empêcher OnePlus d’en afficher une en plus de chaque côté. Peut-être avec une future mise à jour logicielle, comme ce fut le cas sur le OnePlus 6…

Un lecteur d’empreintes bien pratique en complément

Outre l’encoche plus fine, l’autre innovation majeure du OnePlus 6T est son lecteur d’empreintes. Il est ainsi passé du dos sur le OnePlus 6 à l’intérieur de l’écran sur son successeur. Disons-le d’emblée, c’est pratique, mais loin d’être indispensable.

Comme ses prédécesseurs, le OnePlus 6T est en effet doté d’un système de reconnaissance faciale particulièrement efficace. Lorsque le smartphone est en veille, il suffit d’appuyer sur le bouton de mise sous tension pour activer la reconnaissance faciale et déverrouiller l’écran en une fraction de seconde. C’est la solution que l’on privilégiera dans la plupart des cas.

Le lecteur d’empreintes du OnePlus 6T, derrière l’écran

Cependant, le lecteur d’empreintes sous l’écran vient répondre à un autre usage : lorsque le smartphone est posé sur un bureau. Si vous avez activé les gestes, il vous suffit d’appuyer deux fois sur l’écran pour sortir le OnePlus 6T de veille et allumer la détection du lecteur d’empreintes. Pas besoin de se pencher de manière inconfortable sur son bureau pour avoir votre visage dans le champ de vision de l’appareil photo frontal.

À l’usage, le lecteur d’empreintes est plutôt efficace. On pourra regretter une plus grande lenteur que sur les lecteurs d’empreintes classiques à l’arrière ou en dessous de l’écran, sans que cela soit véritablement frustrant. Généralement, le smartphone se déverrouille en un peu moins d’une demi-seconde, comme pour le Huawei Mate 20 Pro, nécessitant cependant de garder son doigt posé sur la marque quelques instants afin que le lecteur optique ne puisse le détecter.

Enfin, toujours du côté du logiciel, on appréciera la certification L1 du système de gestion des DRM Widevine. Concrètement, cela signifie que le OnePlus 6T peut faire tourner des films et des séries en Full HD sur les principales plateformes de VOD, qu’il s’agisse de Netflix, d’Amazon Prime ou de myCanal.

« Je ne t’abandonnerai jamais Jack, je te le promets »

Comme Rose dans Titanic, il faut croire que OnePlus a du mal à tenir ses promesses. Le constructeur a beau avoir promis pendant des années que la prise jack était essentielle à l’expérience utilisateur sur un smartphone, il a manifestement changé d’avis, officiellement afin d’avoir suffisamment de place sous le capot pour intégrer le lecteur d’empreintes sous l’écran.

Un choix pour le moins regrettable. Même si j’utilise au quotidien un casque Bluetooth, difficile de nier le handicap qu’est l’abandon de la prise jack pour les possesseurs de casques filaires parfois onéreux. Certes, il est bien possible de branche un casque ou des écouteurs avec une prise jack sur l’adaptateur fourni, mais il est alors impossible de recharger son smartphone en même temps.

La tranche inférieure du OnePlus 6T, sans prise casque

Pour remplacer la prise jack, OnePlus a décidé d’intégrer une deuxième grille de haut-parleur sur la tranche inférieure du smartphone, à la manière du positionnement des appareils d’Apple depuis l’iPhone 5 ou, plus simplement, des smartphones de OnePlus jusqu’au OnePlus 3. Cependant, cette grille… n’est qu’une grille. Aucun son n’est émis du haut-parleur droit, seulement du gauche. Un fait plutôt dérangeant, notamment lorsque l’on joue en format paysage avec la tranche inférieure orientée vers la droite, puisque la paume de la main vient naturellement bloquer la sortie audio. C’est d’autant plus dérangeant que le OnePlus 6T ne propose qu’une sortie mono et que le haut-parleur utilisé pour les appels n’est absolument pas mis à contribution pour proposer une sortie stéréo en multimédia. Dans l’ensemble, si l’on peut regretter que le haut-parleur propose un son très directif, il reste de bonne qualité et ne sature pas même à volume élevé. Il faut cependant bien avouer que le OnePlus 6T est loin d’être un monstre de puissance en termes de volume sonore.

Les écouteurs Bullets Type C

En plus de l’adaptateur USB-C vers Jack, le constructeur propose également avec son smartphone des écouteurs OnePlus Bullets Type-C. Ceux-ci offrent un son de bonne qualité, un bon confort et une isolation convenable en raison de leur format intra-auriculaire. Une fois les écouteurs branchés, les paramètres de son du smartphone permettent également d’activer un égaliseur qui peut être réglé selon le type d’écouteur, mais aussi en fonction du type de musique. Un égaliseur manuel à sept bandes permet quant à lui d’affiner les réglages. Plutôt pratique, même si on regrette que l’égaliseur ne soit pas proposé lors de l’utilisation d’un casque Bluetooth.

Du côté du Bluetooth, on se consolera cependant avec la compatibilité du smartphone avec la version 5.0 et surtout l’intégration des codecs aptX et aptX HD. De quoi proposer un meilleur son, avec un débit allant jusqu’à 350 kbps pour l’aptX et 570 pour l’aptX HD. Attention cependant, pour en profiter, il faut nécessairement que votre casque, vos écouteurs ou votre enceinte soit compatible également avec ces codecs.

Enfin une qualité photo à la hauteur !

Jusqu’à présent, la photo n’a clairement pas été le point fort de OnePlus. On a ainsi pu reprocher au constructeur son ambition d’être le « flagship killer » sans toutefois s’approcher de ce qui fait encore un flagship en dehors de ses performances : la qualité photo.

Il semblerait que OnePlus ait entendu les critiques et le OnePlus 6T continue de rehausser le niveau de ses produits en photo, après plusieurs mises à jour qui avaient déjà considérablement améliorées les performances en basse lumière du OnePlus 6.

Le module photo arrière du OnePlus 6T

Le OnePlus 6T est équipé d’un double appareil photo au dos, avec un capteur de 16 mégapixels doté d’un objectif ouvrant à f/1,7 et un second appareil de 20 mégapixels ouvrant à f/1,7. On notera que la taille des photosites est supérieure sur le capteur principal, avec 1,22 µm contre 1,00 sur le second capteur. Le second appareil n’est cependant pas doté d’un objectif téléphoto. Il s’agit simplement d’un capteur permettant d’enregistrer davantage de lumière, notamment pour les modes nuit ou portrait. Attention donc, le zoom proposé par le OnePlus 6T n’est donc pas un zoom optique, mais bel et bien un zoom numérique qui vient découper l’image originellement capturée.

Les différents modes de l’application photo du OnePlus 6T

Du côté de l’application, on soulignera la simplicité d’utilisation du OnePlus 6T. De base, quatre modes sont proposés : vidéo, photo, portrait, et nuit. Il est possible d’accéder aux modes pro, accéléré, panorama et ralenti en glissant son doigt du haut vers le bas de l’écran, mais également d’ouvrir les paramètres, pour passer en HDR manuel, afficher une grille ou capturer automatiquement un sourire en selfie. Sauf mention contraire, nous avons pris tous nos clichés ici avec le mode automatique, y compris avec le HDR automatique.

Extérieur

En extérieur, l’appareil photo du OnePlus 6T s’en sort très bien, sans surprise. La plage dynamique est excellente, avec de nombreux détails capturés dans les nuages et le ciel, sans qu’ils ne soient surexposés, et des façades de bâtiments, pourtant ombragées, mais dont on peut distinguer les moulures.

Basse lumière

C’est évidemment en basse lumière que le OnePlus 6T est particulièrement intéressant. D’abord parce que c’est traditionnellement là que les smartphones milieu de gamme pèchent le plus, mais aussi parce que le smartphone nous a mis une claque.

On ne s’attendait clairement pas à des photos aussi nettes, des images aussi bien détaillées, même en mode automatique, et à la capture d’autant de détails. On pourra regretter quelques distorsions dues au grand-angle, du bruit numérique un peu trop présent et un manque de détails sur les angles de certaines photos, mais l’appareil parvient cependant à capturer énormément de lumière avec des scènes bien détaillées même lorsqu’elles sont prises sur le vif. On n’est pas au niveau des Pixel 3 ou Mate 20 Pro, mais le bond en avant fait par OnePlus est indéniable.

Afin d’évaluer les performances du mode nuit, et de comprendre comment il fonctionnait, nous avons également capturé plusieurs clichés en mode automatique (à gauche) et en mode nuit (à droite) :

Au moment de la capture des photos en mode nuit, le smartphone va en fait prendre toute une série de clichés à différentes expositions, ce qui vous demandera de rester le plus fixe possible, si possible à l’aide d’un trépied. Une fois la capture terminée, le OnePlus 6T va alors récupérer toutes les données pour les agréger comme pour un mode HDR++++. On le constate, les lumières particulièrement vives sur le mode automatique sont particulièrement amoindries en mode nuit. Les zones obscurcies, comme le couloir du métro, sont quant à elles davantage éclairées.

En revanche, longue durée oblige, les clichés en mode nuit peuvent vite être flous si vous n’êtes pas parfaitement stabilisé. Le OnePlus 6T va automatiquement arrêter la prise de vue dès qu’il détecte un mouvement, mais il conserve cependant les images prises après le décalage. C’est dommage, parce que ça rend des photos complètement inexploitables comme celle-ci :

Photo ratée en mode nuit à cause d’un micro-mouvement.

Dans l’ensemble, si on se passera la plupart du temps du mode nuit, utile surtout avec un trépied et en cas de fortes sources lumineuses comme en ville, on ne peut que saluer les excellentes performances du OnePlus 6T sur les photos en basse lumière, généralement les plus complexes à exécuter pour un smartphone.

Portrait et selfies

Pour les portraits, le OnePlus 6T s’en sort là aussi plutôt bien, avec des visages qui ressortent bien, notamment en extérieur, avec une bonne luminosité. Les couleurs sont respectées, le grain de la peau est bien présent et le HDR s’assure de conserver une bonne plage dynamique.

Le mode portrait, qui vient flouter l’arrière-plan pour mettre en avant le sujet, a quant à lui du mal, notamment avec les cheveux fous, mais dans l’ensemble, le résultat reste correct, même s’il est loin de ce que l’on peut trouver chez Google ou Huawei par exemple.

Pour les selfies, le OnePlus 6T utilise un appareil de 16 mégapixels avec une ouverture de f/2,0. Le smartphone s’en sort là aussi très bien à condition d’avoir une bonne luminosité. Il parvient même à conserver une bonne exposition, même lorsque le visage est trop éclairé par le soleil, comme sur la première photo où j’avais du mal à garder les yeux ouverts.

Le mode portrait pour l’appareil à selfie est cependant assez moyen. Si le contour de la silhouette est fait de manière plutôt efficace, on notera quelques soucis dans la gestion des cheveux, décidément la bête noire du OnePlus 6T.

Mode vidéo

En vidéo, le OnePlus 6T propose plusieurs qualités possibles. Il est ainsi possible de tourner en 1080p à 60 FPS, en 4K ou en 4K à 60 FPS. Cependant, plus on gagne en qualité, moins la stabilisation est efficace. Ainsi, le 1080p à 60 FPS offre une stabilisation optique, la 4K une stabilisation électronique et la 4K à 60 FPS… aucune stabilisation.

En selfie, il est possible de filmer des vlogs en 1080p à 30 FPS, mais l’appareil de façade ne propose cependant qu’une stabilisation électronique.

Toujours parmi les appareils les plus puissants

Sans surprise, le OnePlus 6T est doté du processeur Snapdragon 845 de Qualcomm, épaulé par 6 ou 8 Go de RAM et 128 ou 256 Go de stockage (8 Go/128 Go dans notre cas). Une configuration qui en fait, comme son prédécesseur, l’un des smartphones les plus puissants de cette année.

Le OnePlus 6T

Sans surprise, à l’usage, le OnePlus 6T s’en sort parfaitement bien. Le smartphone est fluide aussi bien dans la navigation que dans les jeux. Nous avons pu jouer sans aucun ralentissement à PUBG Mobile dans la configuration recommandée (HD, fréquence d’images élevée sans anti-aliasing ni ajustement graphique automatique), mais également avec la configuration la plus élevée proposée par le jeu (HDR, Ultra, anti-aliasing activé et ajustement graphique automatique désactivé). Sur Fortnite, nous avons pu jouer sans aucun problème avec la configuration maximale proposée, à savoir épique à 30 images par seconde.

Afin d’évaluer les performances du OnePlus 6T, nous l’avons confronté à plusieurs smartphones concurrents, à commencer par son prédécesseur, le OnePlus 6, mais aussi au Galaxy S9, désormais disponible à moins de 600 euros, ainsi qu’à la référence absolue des smartphones Android actuels, le Huawei Mate 20 Pro.

 OnePlus 6TOnePlus 6Samsung Galaxy S9Huawei Mate 20 Pro (perf ON)
SoCSnapdragon 845Snapdragon 845Exynos 9810Kirin 980
AnTuTu 7.x297 132267 316242 627300 614
PCMark 2.08 6418 2335 4189 337
3DMark Slingshot Extreme4 7384 6683 2444 220
3DMark Slingshot Extreme Graphics5 2575 2043 5324 252
3DMark Slingshot Extreme Physics3 5213 4302 5254 113
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen)32 / 35 FPS32 / 35 FPS26 / 28 FPS27 / 32 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen)59 / 83 FPS58 / 71 FPS57 / 73 FPS59 / 78 FPS
Lecture / écriture séquentielle736 / 202 Mo/s718 / 154 Mo/s820 / 204 Mo/s866 / 195 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire35,4k / 5,6k IOPS35,9k / 5,6k IOPS32,8k / 5,8k IOPS39,6k / 40k IOPS

Logiquement, le OnePlus 6T parvient à des résultats similaires à ceux du OnePlus 6 sorti en début d’année. Surtout, il fait mieux sur les performances 3D que les Galaxy S9 et Huawei Mate 20 Pro, malgré le mode performances activé sur ce dernier. C’est notamment le cas sur 3DMark ou GFXBench, des applications qui ne calculent que les performances graphiques des appareils.

Dans l’ensemble, le Snapdragon 845 du OnePlus 6T parvient donc toujours à tenir la dragée haute en performances pures face au nouveau Kirin 980 de Huawei. Logiquement, le OnePlus 6T réussit donc à se hisser parmi les smartphones les plus puissants du moment.

Autonomie

Le OnePlus 6T est équipé d’une batterie de 3 700 mAh. Une capacité en hausse par rapport aux 3 300 mAh de son prédécesseur.

Avec une utilisation mixte du smartphone, alternant entre les phases de veille, le jeu, la prise de photo, la consultation des réseaux sociaux ou le visionnage de vidéos, j’ai pu tenir pendant plus de 45 heures avec le OnePlus 6T allumé. Pendant ce temps, l’écran est resté allumé pendant six heures. Un résultat plus que convaincant, dans la droite ligne de ce que proposait déjà le OnePlus 6.

Sur notre test d’autonomie personnalisé ViSer, auquel nous soumettons tous les smartphones que l’on teste, le OnePlus 6T a cette fois tenu pendant 10h33. Là aussi, le smartphone fait partie des bons élèves. On remarquera néanmoins que le OnePlus 6, excellent en autonomie au moment de sa sortie, avait vu celle-ci largement diminuer au fur et à mesure des mises à jour proposées par le constructeur. On espère donc que ce ne sera pas le cas du OnePlus 6T et que le constructeur saura davantage l’optimiser.

Tests d'autonomie
  • OnePlus 6T : 633
  • Huawei Mate 20 Pro : 583
  • Xiaomi Mi 8 : 536
  • Samsung Galaxy S9+ : 641

La recharge rapide est traditionnellement l’un des points forts de OnePlus. Si le constructeur a abandonné sa marque Dash Charge pour Fast Charge, les résultats restent aussi bons, grâce au chargeur 20 W. Nous avons ainsi pu charger le smartphone de 8 à 100 % en une heure et vingt minutes. Dans le détail, il nous aura fallu 30 minutes pour passer de 8 à 58 % et 60 minutes pour aller de 8 à 91 %. Des scores loin des performances extraordinaires de son cousin, le Oppo Find X, mais qui restent là aussi dans le haut du panier de ce que l’on peut trouver sur un smartphone en 2018.

On notera cependant que comme ses prédécesseurs, le OnePlus 6T n’est toujours pas compatible avec la recharge par induction. Un choix qui devient de plus en plus difficile à justifier, à mesure que la marque augmente ses tarifs.

Réseau et communication

Du côté de la connectivité réseau, le OnePlus 6T se veut très complet. Il est compatible avec toutes les bandes de la 4G en France, avec les B1 (2 100 MHz), B3 (1 800 MHz), B7 (2 600 MHz), B20 (800 MHz) et B28 (700 MHz). Par ailleurs, le smartphone est également compatible avec les normes Wi-Fi 802,11 a/b/g/n/ac en 2,4 GHz comme en 5 GHz.

Le OnePlus 6T propose un bon suivi GPS avec une géolocalisation rapide en une ou deux secondes. Il faut dire qu’en plus du GPS, l’appareil est compatible avec Galileo, mais aussi BeiDou et GLONASS. On notera par ailleurs que le smartphone propose le support du Bluetooth 5.0 pour une meilleure portée, et intègre une puce NFC.

La qualité des appels est excellente aussi de son côté. Les microphones du smartphone parviennent à restituer une voix claire tandis que le haut-parleur malgré sa finesse vous permet lui aussi d’entendre parfaitement votre interlocuteur. En conditions de pollution sonore, l’annulation de bruit est tout aussi performante, réussissant à masquer les bruits de trafic routier, même si elle peut mettre une fraction de seconde à s’adapter.

Prix & disponibilité

Le OnePlus 6T s’affiche au tarif de 559 euros. Deux coloris seront proposés : noir brillant ou noir mat. Par ailleurs, le smartphone est commercialisé en trois configurations : 6 Go/128 Go (559 euros), 8 Go/128 Go (589 euros) et 8 Go/256 Go (639 euros). Vous pouvez le retrouver auprès de différents commerçants tels que Amazon, Fnac et Darty, mais aussi directement chez OnePlus.com.

À ce tarif, le OnePlus 6T fait face à peu de smartphones. Les appareils hauts de gamme ont désormais tendance à s’afficher à plus de 700 euros, tandis que le milieu de gamme est proposé à moins de 500 euros. On pourra tout de même signaler les Samsung Galaxy S9, dont le prix a bien baissé depuis sa sortie, le Pocophone F1, doté du même processeur, mais à un prix inférieur, ou le Xiaomi Mi 8, disponible autour de 400 euros.

Si vous hésitez entre plusieurs smartphones, nous avons réalisé des comparatifs complets :

Galerie photo

 

Test OnePlus 6T Le verdict

design
8
Du côté du design, le OnePlus 6T est un copier-coller de son excellent prédécesseur. On retrouve un dos en verre brossé du plus bel effet et la même disposition des différents éléments. On notera cependant un gabarit plus imposant et surtout l'absence de prise jack.
écran
8
OnePlus conserve la technologie AMOLED pour son OnePlus 6T. Il en résulte un écran avec de forts contrastes et des couleurs vives. S'il tend vers le bleu, on appréciera cependant de pouvoir le calibrer dans les options. Dommage cependant qu'il ne soit pas aussi lumineux que ses homologues avec la même technologie.
logiciel
9
OxygenOS est toujours aussi plaisant à utiliser. Le système permet de nombreuses personnalisations et est un plaisir à utiliser au quotidien. Le OnePlus 6T est par ailleurs fourni avec Android 9.0 Pie et les mises à jour de sécurité du mois de septembre. On regrette cependant que l'encoche, plus fine, ne soit pas mieux gérée que celle du OnePlus 6 malgré sa plus grande finesse.
performances
10
Malgré l'arrivée du Kirin 980, le Snapdragon 845 du OnePlus 6T reste parmi les smartphones les plus puissants du moment. Il arrive au niveau du Huawei Mate 20 Pro et n'a pas à rougir de ses performances, même dans les jeux 3D. A l'usage, le smartphone est particulièrement fluide.
caméra
8
C'est la grosse et bonne surprise de ce OnePlus 6T. Le constructeur a travaillé sur son rendu d'image et propose désormais des clichés de qualité, aussi bien dans les conditions avec une forte luminosité grâce à son mode HDR performant qu'en basse lumière. On regrette cependant que le mode nuit ne soit pas très simple à utiliser au quotidien.
autonomie
9
Nous avons pu utiliser le OnePlus 6T pendant deux jours sans tomber à court de batterie. Autant dire que l'appareil est excellent, notamment dans sa gestion de la veille. Si l'on apprécie tout particulièrement la recharge rapide proposée par OnePlus, dommage que le fabricant s'obstine à ne pas proposer de recharge sans fil.
Note finale du test 8/10
Le OnePlus 6T est à l'image du OnePlus 6 : un excellent smartphone, non seulement pour sa gamme de prix, mais aussi dans l'absolu. OnePlus a su corriger les lacunes de son prédécesseur avec une encoche affinée et surtout un appareil photo bien plus performant, notamment en basses lumières. On apprécie également le lecteur d'empreintes intégré dans l'écran, plus pratique pour déverrouiller son smartphone posé sur son bureau.

Cependant, difficile de voir une véritable avancée avec ce OnePlus 6T. On a davantage l'impression d'une simple évolution logique. A l'exception du mode photo, toutes les nouveautés paraissent accessoires et il devient de plus en plus difficile pour le constructeur de justifier un tarif qui prend une cinquantaine d'euros tous les six mois. C'est à se demander si le OnePlus 6 n'est pas le principal concurrent du OnePlus 6T.

Aujourd'hui, OnePlus est seul sur ce marché entre 600 et 700 euros, les constructeurs installés se positionnant entre 700 et 800, mais viendra un moment où la concurrence sera plus difficile. Sans même parler de ses concurrents chinois, avec le Xiaomi Mi mix 3 ou le Honor Magic 2, qui pourraient venir marcher sur les plate-bandes de OnePlus sur ce segment.
  • Points positifs
    • Grand écran AMOLED
    • Très bon appareil photo
    • Très performant dans les jeux
    • Lecteur d'empreintes très pratique
    • OxygenOS, simple et complet
  • Points négatifs
    • L'encoche pourrait être mieux maîtrisée
    • Mode photo nuit peu pratique
    • (pas de charge sans fil)
    • (pas de prise casque)