Deuxième smartphone de Black Shark Technology, le Helo vient compléter la gamme gaming de Xiaomi. Avec quelques nouvelles caractéristiques bienvenues, il introduit également de nouveaux accessoires. Nous avons eu la chance de le croiser, voici nos premières impressions.

Cette année, parmi les nouveaux venus, Black Shark a marqué le marché du smartphone. Cette marque est venue, de manière détournée, appuyer l’entrée du fabricant chinois sur le marché des smartphones pour gamers. Xiaomi a investi dans l’entreprise chinoise Black Shark Technology, qui fait désormais partie de l’écosystème Mi. Second modèle de la marque chinoise, nous avons eu la chance de découvrir le Black Shark Helo.

Prise en main du Black Shark Helo

Première caractéristique du Helo : cette coque arrière qui est toujours très reconnaissable, le Black Shark Helo a hérité du design en X de la première génération. Le cadre central est en métal avec une plaque de verre en son centre. Personnellement, je trouve ce rendu bien plus agréable que le premier modèle, moins rugueux et plus sobre. Enfin, le logo Black Shark en LED est tout sauf sobre, sans oublier les lignes vertes claires qui nous rappellent l’identité de Razer. D’ailleurs, le Black Shark Helo aurait très bien pu être créé par Razer — le Razer Phone 2 fait beaucoup moins gamer malgré son écran 120 Hz.

Vous obtenez la même combinaison d’appareils photo que le Black Shark premier du nom : 12 mégapixels (f/1,75) et 20 mégapixels. Ces caméras sont maintenant alignées verticalement le long du centre au-dessus du lecteur d’empreintes digitales arrière. L’appareil photo avant est de 20 mégapixels (f/2,2).

L’écran est l’une des caractéristiques les plus importantes du Black Shark Helo et l’entreprise a remplacé l’écran IPS LCD de la première génération. En effet, il est livré avec un écran Samsung AMOLED de 6 pouces de diagonale, une définition de 2160 × 1080 compatible avec une large gamme de couleurs DCI-P3 ainsi que la compatibilité HDR 10 bits. Avec la puce de traitement d’image indépendante Black Shark, il peut — en théorie — afficher une plus large gamme de couleurs. Impossible de le vérifier sans utiliser notre sonde ainsi que quelques outils supplémentaires. Dans tous les cas, cette caractéristique est rare sur les smartphones disponibles sur le marché. Enfin, le ratio d’affichage est 18:9. Pas d’encoche, Black Shark préfère afficher des bordures d’écran plus épaisses que la plupart des smartphones de 2018, mais le système n’aura pas à gérer une complexité supplémentaire pour les jeux mobiles. Enfin, cet écran n’est pas 120 Hz, comme le Razer Phone 2, mais 60 Hz.

Il est à noter que le Black Shark Helo utilise un double dispositif SPK pour obtenir un vrai effet stéréo. D’ailleurs, notons que le haut-parleur avant n’est pas bouché par la main lorsqu’il est tenu en mode paysage.

La partie la plus intéressante de ce pack est l’accessoire de jeu Bluetooth. Avec le téléphone placé dans l’étui de protection fourni, vous pouvez faire glisser deux accessoires le long de la face supérieure du téléphone, ce qui vous donne un contrôle plus précis du pouce à l’aide du joystick et des boutons, tout en vous offrant toute la visibilité de l’écran.

Le Black Shark, premier du nom, était livré avec un joystick qui s’installait sur le côté de l’appareil. Le nouveau modèle propose deux accessoires qui viennent s’insérer des deux côtés du smartphone pour offrir une prise en main plus proche de celle d’une manette de jeu. Par contre, le second accessoire n’était pas disponible sur le modèle que nous avions en main. C’est un petit pad tactile accompagné de boutons physiques supplémentaires.

On trouve Gamer Studio également qui permet d’ajuster différents paramètres en fonction des titres auxquels on joue, une des bonnes idées est de pouvoir partager les profils avec la communauté de joueurs utilisant ces accessoires.

Black Shark réfléchit à porter son écosystème gaming sur d’autres smartphones, sa suite logicielle dédiée mais aussi ses accessoires. Imaginez ces accessoires pour un Samsung Galaxy S ou un Xiaomi Mi, sans oublier l’iPhone.

Une des particularités également de ce smartphone est d’utiliser un astucieux système de refroidissement par chambre à vapeur pour accompagner le Qualcomm Snapdragon 845. D’ailleurs, on s’en rend compte rapidement : le smartphone chauffe peu, dans les jeux ou les sessions de benchmark.

Ce qui est nouveau cette fois, c’est que tout le reste a reçu un petit coup de pouce sous ce capot relativement plus discret, avec une mémoire vive de 6 jusqu’à 10 Go (LPDDR4X, 1 866 MHz) et un espace de stockage de 64 Go jusqu’à 256 Go (UFS 2.1).

Toujours sceptique sur le concept mais séduit par le Helo

Voici donc de premières impressions globalement positives pour ce Black Shark Helo dont on ne connaît ni le prix en Europe ni le fait qu’il soit distribué en dehors du marché chinois. Même si Black Shark est officiellement en France, d’ailleurs le premier modèle nous avait séduit, l’entreprise n’a pas encore confirmé l’arrivée du Helo. En attendant, vous pouvez toujours l’importer avec les risques que vous connaissez.

Où acheter le Xiaomi Black Shark Helo au meilleur prix ?

Il n' y a pas d'offres pour le moment

Les smartphones et les consoles portables ont encore des écosystèmes de jeu largement séparés, bien qu’il existe de plus en plus de points de contact. L’année 2018 a été marquée par les fabricants de smartphones qui ont tenté de ressusciter l’idée d’un téléphone pour le jeu et leur pari pourrait être payant. Tous les premiers modèles ont leurs propres caractéristiques uniques. Le Razer Phone 2 a un écran de 120 Hz, le Black Shark propose des accessoires uniques, l’Asus ROG Phone avec son second écran, et le Nubia Red Magic a une bande LED personnalisable à l’arrière. Même si l’idée d’un téléphone de jeu peut sembler être une idée de niche, cette niche représente toujours une part importante du marché en Chine, avec ses 700 millions d’utilisateurs de smartphones, et dans le monde évidement.

Personnellement, je reste sceptique pour le moment. Je ne vois pas les joueurs investir dans un appareil gaming pour des sessions de jeu de 15 minutes dans le métro (ou dans les toilettes). Sauf si ce smartphone ne néglige pas d’autres aspects importants d’un téléphone, comme un bon appareil photo et un design confortable.