Test du Nubia Red Magic : les LED rendent tout plus puissant… ou pas

Smartphones • 2018

Nubia Red Magic
7 /10

Note de la rédaction

7 /10

Note de la rédaction

Le Nubia Red Magic est un smartphone haut de gamme destiné aux gamers.
Il embarque un Snapdragon 835, 6 ou 8 Go de mémoire vive, un écran de 5.99 pouces et une batterie de 3800 mAh.

 

Alors que le Razer Phone est arrivé sur le marché pour lancer la mode du smartphone gamer, Nubia a rapidement répondu avec le Red Magic. A-t-il vraiment de quoi combattre sur ce segment haut de gamme, à l’aide de sa belle barre de LED sur son dos ? Réponse dans notre test.

Fiche technique

Modèle Nubia Red Magic
Version de l'OS Android 8.1
Interface constructeur Nubia UI
Taille d'écran 5.99 pouces
Définition 2160 x 1080 pixels
Densité de pixels 402 ppp
Technologie LCD
SoC Snapdragon 835
Puce Graphique (GPU) Qualcomm Adreno 540
Mémoire vive (RAM) 6 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go, 128 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 24 Mpx
Appareil photo (frontal) 8 Mpx
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui
Capteur d'empreintes Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 3800 mAh
Dimensions 74.9 x 158.1 x 9.5mm
Poids 185 grammes
Couleurs Noir
Prix 493€
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un smartphone prêté par la marque.

Design

Qui dit smartphone gamer dit, comme sur PC, des lignes agressives et des coloris marqués. Par ailleurs, chez les hardcore gamers, la puissance se compte aussi bien en téraflops qu’au nombre de néons éclairant les composants. Le Nubia Red Magic essaie lui aussi de jouer à ce petit jeu, au format poche.

Tout cela est concentré sur le dos du téléphone, qui comme le Black Shark essaie de s’inspirer du design d’un OVNI, en version rouge cette fois-ci. Le tout est tout de même plus sobre que son concurrent de chez Xiaomi, sans atteindre la même retenue que Razer. Nous avons un dos fait de métal biseauté rejoignant au centre une grande bande de LED.

Au-dessus de celle-ci se trouve le lecteur d’empreintes orienté à la verticale, ainsi que l’unique capteur photo au-dessus encore de lui. Le tout est renforcé par des bandes rouges purement esthétiques entourant le capteur tout autant que soulignant les biseaux se rejoignant au centre.

Les tranches sont elles totalement arrondies, et se fondent parfaitement avec le dos. Rien n’est vraiment notable sur la tranche gauche, mais la droite accueille la touche de verrouillage, le volume et un bouton poussoir teinté de rouge pour le mode jeu dont nous reparlerons dans la partie logiciel. En haut se trouve une prise jack, et en bas un port USB type C.

Nous nous retrouvons enfin à la face avant, qui est… incroyablement quelconque. Elle accueille l’écran au ratio 18:9 dont les contours sont arrondis, deux bordures assez épaisses comprenant le haut-parleur d’appel et le capteur en haut, et rien en bas, et… voilà voilà.

Ainsi, le Red Magic est assez compliqué à analyser en termes critique, et pour cause : il n’est pas assez « gaming » dans son approche pour être vraiment comparé à un Black Shark, et pas assez « normal » pour jouer avec les autres. Pour être parfaitement honnête, il ressemble à un effort à demi-fait à mon œil, mais je ne doute pas que certains apprécieront la relative sobriété malgré la patte gaming.

On ne peut au moins pas critiquer sa qualité de fabrication : le téléphone est très agréable en main, et ses bordures arrondies sont d’une douceur très appréciable particulièrement alors que l’on est amené à passer des heures sur le téléphone. Dans cette optique, les bordures relativement larges sont utiles pour reposer ses doigts, donnant une meilleure préhension à l’appareil. C’est donc réussi, mais ça ne tente rien de vraiment extravagant non plus : l’effort est minimal.

Écran

Le Nubia Red Magic s’équipe d’une dalle IPS LCD de 5,99 pouces en définition Full HD+ et au ratio 18:9. Pas d’encoche pour ce smartphone qui, comme dit dans la partie design, préfère être relativement sobre sur son traitement de l’écran.

À la vue, on repère d’emblée que s’il est bien contrasté, son rendu tire beaucoup sur les bleus. De là, l’affichage manque vraiment de chaleur quand bien même les couleurs sont pétantes. La luminosité maximale semble également être plutôt bonne en intérieur.

Sous notre sonde, le Red Magic révèle une température de couleurs moyenne aux alentours des 8000K, soit plus froide encore que la majorité des smartphones disponibles actuellement. Si la plage sRGB est complète, il ne va pas plus loin et ne vise clairement pas le DCI-P3. Le contraste est très bon à 1422:1, mais la luminosité maximale déçoit à 404 cd/m².

Des réglages sont au moins disponibles de manière logicielle pour régler la température des couleurs et retrouver une teinte plus naturelle. Cependant, il faut noter que les autres smartphones gamers que nous avons testés ont un meilleur écran d’ordre général, quand bien même celui du Red Magic n’est pas mauvais du tout.

Logiciel

Notez que notre version internationale ne profite pas de l’interface Red Magic spécifique au marché chinois.

Le Red Magic offre d’entrée de jeu Android 8.1 Oreo avec le patch de sécurité de mars. Si la version Android n’est pas étonnante, il est dommage de voir un patch de sécurité aussi ancien sur le smartphone.

Pour ce qui est de l’expérience en elle-même, vous la connaissez déjà puisque Nubia a fait le choix simple d’offrir… Android pur. Totalement pur. Sans même quelques petites modifications de Google comme le Now Launcher à gauche de l’écran d’accueil. Personne ne sera perdu donc.

Il y a tout de même quelques trucs en plus. Le mode « Jeu » par exemple, qui s’active avec le bouton poussoir sur la tranche, met automatiquement en sourdine les appels et notifications et lance le mode performance « GameBoost » pour débloquer les capacités du SoC. Ce mode est configurable dans les options, mais elle n’offre que peu de choix (activer/désactiver la LED, bloquer les touches de navigation et… voilà) et cette partie reste qui plus est intégralement en anglais.

Vous avez aussi la possibilité de configurer le comportement de la bande de LED à l’arrière du téléphone, qui peut s’activer lors d’un appel entrant, en charge et/ou à la réception d’une notification. Elle est aussi automatiquement activée lors du mode GameBoost, et vient afficher quelques petites animations configurables ou s’adaptant à votre voix.

Voilà les deux seuls éléments différenciant le Red Magic de Nubia par rapport aux autres téléphones. Soyons honnêtes : c’est chiche. Très chiche. Trop chiche, d’autant que l’esprit du gaming sur PC est de pouvoir personnaliser son matériel : ici, on ne peut même pas toucher à la couleur de la LED. C’est très décevant.

Performances

On attend généralement d’un smartphone gamer la meilleure configuration de l’année, prestige aidant. Pourtant, le Red Magic s’équipe du Snapdragon 835 de l’année dernière couplé à 6 Go de RAM. On est pas loin du Snapdragon 845 et des 8 Go de RAM de cette année, mais pas non plus à la hauteur.

Pour lui donner une petite chance de suivre, nous avons réalisé l’intégralité de nos tests synthétiques avec le mode Gaming Boost lancé, censé améliorer les performances du SoC.

  Nubia Red Magic Xiaomi Black Shark OnePlus 6 Galaxy S9
SoC Snapdragon 835 Snapdragon 845 Snapdragon 845 Exynos 9810
AnTuTu 7.x 213 281 points 288 661 points 267 316 points 242 627 points
PCMark 2.0 8 262 points 7 776 points 8 233 points 5 418 points
3D Mark Slingshot Extreme 3 765 points 4 553 points 4 668 points 3 244 points
3D Mark SSE (Graphics) 3 993 points 5 205 points 5 204 points 3 532 points
3D Mark SSE (Physics) 3 137 points 3 165 points 3 430 points 2 525 points
GFX Bench Car Chase (onscreen / offscreen) 24 / 26 FPS 33 / 35 FPS 32 / 35 FPS 26 / 28 FPS
GFXBench Manhattan (onscreen / offscreen) 53 / 60 FPS 59 / 84 FPS 58 / 71 FPS 57 / 73 FPS
Lecture / écriture séquentielle 752 / 227 Mo/s 747 / 205 Mo/s 718 / 154 Mo/s 820 / 204 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 37,5k / 32k IOPS 33k / 34k IOPS 35,9k / 5,6k IOPS 32,8k / 5,8k IOPS

Sur Arena of Valor, le jeu tient un 60 FPS totalement stable en étant poussé au maximum de ses capacités. Absolument aucun problème de fluidité avec le GameBoost activé.

Sur PUBG Mobile, le jeu tient la configuration HD (avant-dernière des meilleures configurations) avec la fréquence d’image poussée en Ultra. Si vous tentez le HDR avec cette fréquence, le titre commencera à souffrir un peu. Il faut donc choisir entre les meilleurs graphismes (HDR + fréquence élevée) ou la meilleure fluidité (HD + fréquence ultra).

La chauffe du téléphone est plutôt bien maîtrisée, considérant le GameBoost activé en sus, et se dissipe agréablement sur toute la surface du téléphone. Qui plus est, elle n’est pas très forte et disparaît rapidement : le confort de jeu est constamment conservé.

Notez que si les LED rendent les ordinateurs plus puissants (c’est prouvé, je vous assure, faites-moi confiance), la barre lumineuse du Nubia Red Magic ne sert strictement à rien en jeu. Elle ne réagit pas aux actions, et se contente d’afficher quelques animations en boucle. Aucun intérêt.

Appareil photo

Capteur photo arrière

Le Nubia Red Magic s’équipe à l’arrière d’un unique capteur photo de 24 mégapixels à objectif ouvrant en f/1.7. Si la présence d’un unique capteur est plutôt rare en 2018, même sur l’entrée ou le milieu de gamme, son ouverture sur le papier doit lui permettre de faire de bonnes photos en basse luminosité.

Notons dans un premier temps que le téléphone est réglé par défaut pour prendre des photos en 18:9. Un choix étrange, puisqu’il force un zoom naturel dans l’image et un rendu qui est loin de pouvoir être utilisé sur un maximum de plateforme : repassez très vite en 4:3. De même, le HDR n’est pas activé par défaut, et c’est une bonne chose : nous l’expliquerons plus loin.

En pleine journée et en pleine lumière, le Red Magic est capable de sortir des clichés intéressants et même plutôt jolis, avec un bon niveau de détail et des couleurs plutôt bien conservées. On regrettera cependant un rendu souvent sombre, du fait qu’il peine à comprendre le point d’intérêt du cliché sans intervention humaine (comprenez cliquer sur le sujet que l’on veut).

En intérieur, ça se gâte très rapidement. La netteté de l’image par à vaut l’eau, tout comme la précision des couleurs. Le tout est très terne et parfois bruité, quand la température de l’image ne va pas tout simplement à l’opposé de la scène. Voilà une caméra produisant des clichés très aléatoires.

De nuit, le bruit se rajoute par-dessus tout cela pour donner des clichés extrêmement bruités, flous et pas forcément exploitables. Ce ne sera pas votre meilleur ami dans ces conditions, loin de là.

Capteur photo avant

À l’avant, nous avons le droit à un unique capteur de 8 mégapixels à objectif ouvrant en f/2.0. Celui-ci est efficace en pleine lumière, mais subit vite une dégradation de netteté dès lors que les conditions de prise de vue se gâtent. Malgré tout, à l’utilisation, il est mieux équilibré que le capteur arrière et cause beaucoup moins souvent de frustration.

Expérience globale

Le problème du Nubia Red Magic est moins de savoir s’il est capable de prendre de bonnes photos, puisqu’il l’est, mais de l’utiliser. Le mode HDR améliore par exemple les choses, mais force une latence d’à peu près une seconde entre chaque photo et retient le photographe dans son élan. L’application est également avare en options et possibilités. Prendre une photo avec ce téléphone n’est donc pas vraiment agréable en soi.

Son

Quand bien même ça semblait évident, la plupart des smartphones gamer n’intègrent pas de prise jack. Ce n’est fort heureusement pas le cas du Nubia Red Magic, qui en possède bien une de très bonne facture par ailleurs.

Le haut-parleur, unique, est situé au dos de l’appareil, caché dans l’une des « entailles rouges » du téléphone. S’il est capable d’offrir un son puissant, sa qualité n’est pas exceptionnelle et le rendu est finalement très criard. Sans compter bien sûr qu’il manque de basse, comme toujours sur ces petites configurations.

Malgré tout, son placement n’est pas mauvais. Il est rare de le bloquer avec son doigt lorsque l’on joue, et la forme du téléphone fait qu’il n’est pas obstrué lorsqu’on place l’appareil à plat sur une table.

Autonomie

Qui dit smartphone gamer dit autonomie capable d’encaisser de longues sessions de jeu. Si ses partenaires sur ce segment s’équipent tous d’une batterie de 4 000 mAh, le Nubia Red Magic est légèrement plus sobre en prenant « seulement » 3 800 mAh.

Commençons par notre test Viser. Grâce à Android vraiment pur, l’OS ne consomme que très peu, poussant une très grande autonomie sur une utilisation classique. Cela se voit : il prend la tête du classement des smartphones pour gamer, suivi de près par le Xiaomi Black Shark dont la version européenne que nous avons testée est sensiblement similaire.

Test Viser
  • Nubia Red Magic : 766
  • Black Shark : 680
  • Honor Play : 563

Avec GameBoost et sur un jeu 3D, le Nubia Red Magic perd naturellement beaucoup plus rapidement son autonomie. Sur une partie de PUBG Mobile par exemple, en réalisant un top 1, 10% de batterie étaient déjà partis. Évidemment, utiliser le GameBoost n’est pas obligatoire et l’activer sous-entend d’être tranquillement installé proche d’une prise. C’est simplement quelque chose à considérer : l’autonomie dépend aussi de l’utilisation.

À noter que l’OS ne dispose pas de réglages améliorés, sorti des options de base, pour maximiser l’autonomie du téléphone. Il n’en a cependant pas vraiment besoin.

Galerie photo

Prix et date de sortie

Le Nubia Red Magic doit arriver sur le marché français à la mi-octobre. Si son prix officiel n’a pas encore été dévoilé, il devrait tourner aux alentours des 350 euros.

Le verdict du Nubia Red Magic

design
8
Le Red Magic offre un design très bien conçu et agréable en main. En termes de direction artistique, il se situe à la frontière entre un téléphone très sobre et un téléphone gamer, ce qui pourra plaire comme être vu comme un travail à demi fait.
écran
8
La dalle LCD du Red Magic ne déçoit pas une fois bien réglée, et offre une très bonne expérience visuelle. On l'aurait appréciée plus lumineuse et un brin moins bleutée, mais elle reste très agréable.
logiciel
7
On ne savait pas qu'Android pouvait être « trop » pur. Les fonctionnalités gaming sont à peine présentes ou même intéressantes, et la LED est plus que sous-exploitée. Une opportunité manquée.
performances
7
Le Snapdragon 835 est difficile à avaler fin 2018, quand bien même ses performances sont toujours très bonnes. Difficile cependant d'expliquer à un vrai joueur qu'il doit baisser quelques réglages pour avoir la meilleure fluidité en jeu.
caméra
6
Le Nubia Red Magic a une très bonne caméra de 2016 avec l'interface et les options d'un téléphone entrée de gamme de la même année. C'est trop peu sur un critère connaissant une forte concurrence, bien que son capteur en façade soit très bien.
autonomie
8
Le téléphone sait tenir la distance en utilisation classique et libérer sa puissance en jeu, pour un très bon équilibre final. Dommage qu'il manque d'options fines pour calibrer au mieux son endurance.
Note finale du test
7 /10
Le Nubia Red Magic n'est pas un mauvais téléphone, loin de là. Son Snapdragon 835 tient la cadence, sa chauffe est d'ailleurs bien maîtrisée, et son design sobre, mais gamer, pourra en séduire plus d'un. Son véritable talon d'Achille est la photo, un point qui pourrait être secondaire pour les joueurs qu'il cherche à conquérir.

Il manque finalement une grosse opportunité : séduire son public avec une LED plus programmable et une interface prône aux réglages précis, deux points qu'il a évité pour une raison obscure puisqu'ils sont particulièrement importants pour les joueurs.

Et surtout : la concurrence est rude. En jouant le « demi-joueur », il prend finalement pour lui la concurrence de toute part. Vous voulez un smartphone qui puisse jouer, pas cher et qui soit sobre ? Le Pocophone F1 sera meilleur. Vous voulez un smartphone dédié aux jeux et aux joueurs avec un look gamer ? Le Black Shark sera meilleur. Vous n'avez pas beaucoup à dépenser ? Le Honor Play sera meilleur. Difficile ainsi de recommander le Nubia Red Magic, si sympathique soit-il.
Points positifs
  • Design sobre et original à la fois
  • Très bon écran
  • Excellente autonomie
  • Android pur
  • (prise jack)
Points négatifs
  • Le Snapdragon 835 sur du gamer en 2018
  • Manque de vraies fonctionnalités gamers
  • Bande LED à peine utile ni même utilisée
  • Appareil photo décevant

Les derniers articles