Test du Nubia Redmagic 6 : une presque console pour un smartphone moyen

Une gâchette ou un gâchis ?

Points positifs du Nubia Red Magic 6
  • Performances au top
  • Gâchettes très bien intégrées
  • Design sobre pour du gaming
  • Look « de vrai smartphone »
  • Bonne autonomie
  • Interface pour jouer au top...
Points négatifs du Nubia Red Magic 6
  • ... mais extrêmement revêche pour le reste
  • Obligation de parler anglais
  • Design daté
  • Capteur macro inutile
  • Photos moyennes
  • Écran mal équilibré
 

Introduction

Nubia raffine peu à peu sa formule de smartphone axé sur le gaming en l'équipant du SoC le plus puissant du marché, un Snapdragon 888, et d'un des écrans les plus rapides qu'il nous ait été donné de voir, avec un taux de rafraichissement de 165 Hz. Il est de surcroît doté de gâchettes, d'une interface dédié et d'un design qui ne l'éloigne pas trop d'un téléphone classique.

Le Nubia Red Magic 6.

Le Nubia Red Magic 6. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

À son annonce, le ZTE Nubia Red Magic 6 a su surprendre son monde en proposant un écran ultrarapide 165 Hz. Bien entendu, pour jouer dans de bonnes conditions, Nubia l’a équipé d’un Snapdragon 888, de deux gâchettes plutôt discrètes et d’un ventilateur (un peu bruyant, mais efficace).

Les smartphones dédiés au gaming représentent un monde à part dans l’univers des téléphones, et sont bien souvent un terrain de jeu fertile pour des designs expérimentaux qu’on ne voit pas ailleurs. Il n’empêche, il s’agit bien souvent de machines relativement chères et qui oublient un peu d’être des smartphones, pour flirter avec la console portable.

Lors de ce test, nous allons donc tenter de répondre à deux questions : est-ce que la partie jeu est à la hauteur des attentes ? Et surtout, est-ce qu’on peut vraiment utiliser le Red Magic 6 comme smartphone dans sa vie de tous les jours ?

Nubia Red Magic 6Fiche technique

Modèle Nubia Red Magic 6
Version de l'OS Android 11
Interface constructeur Nubia UI
Taille d'écran 6.8 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 387 ppp
Technologie AMOLED
SoC Snapdragon 888
Puce Graphique (GPU) Adreno 660
Mémoire vive (RAM) 12 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 64 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) 8 Mpx
Enregistrement vidéo 8K @ 30 fps
Wi-Fi Wi-Fi 6E
Bluetooth 5.2
5G Oui
NFC Oui
Capteur d'empreintes Sous l'écran
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 5050 mAh
Dimensions 77,2 x 169,9 x 9,7 mm
Poids 220 grammes
Couleurs Noir
Prix 944 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un smartphone prêté à la rédaction.

Nubia Red Magic 6Design

L’avantage du Nubia RedMagic 6, c’est qu’il y a peu de risque de se tromper à l’achat. Tout le design crie : « Je suis un smartphone gamer ! » De face encore, il pourrait parvenir à faire illusion. Son écran plat a l’air tout à fait classique, peut-être même un peu old-school avec des bordures noires relativement épaisses, en particulier en haut et en bas. La caméra selfie est d’ailleurs nichée dans la bordure supérieure, juste à côté d’un discret haut-parleur.

Le Nubia Red Magic 6.

Le Nubia Red Magic 6. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Mais dès qu’on le retourne, on comprend vite où on met les pieds. Sous une vitre plutôt agréable qui prend assez peu les traces de doigts, c’est la fête aux traits agressifs, aux lignes franches, et à la palette de couleurs digne des PC portables Asus : rouge, noir et gris sont bien présents. Le bloc photo est situé au centre sur la partie haute, enserré dans un rectangle qui descend tout au long du smartphone. Un peu plus bas des capteurs, on trouve le flash sous la forme d’un triangle très visible. Puis vient le logo, qui invite déjà à utiliser le smartphone en position paysage. Tout en bas, le logo de la gamme de Red Magic cache une LED rouge.

Un design gamer, mais plutôt sobre

Pour les contours, le portable est enserré dans un cadre en aluminium aux arêtes assez marquées. Si dans un autre smartphone, cela pourrait être un défaut, on sent qu’il est surtout là dans un objectif de stabilité. D’ailleurs, l’ensemble du smartphone ne vise pas franchement la légèreté, mais rien de grave. Sur la partie gauche (ou basse lorsqu’on joue en horizontal), Nubia a placé une sortie pour le ventilateur (spoiler : il est assez bruyant), entourée par les boutons de volumes, et un bouton clipsable qui permet de passer le smartphone en mode jeu.

Le Nubia Red Magic 6.

Le Nubia Red Magic 6. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

À droite, il y a une seconde ouverture pour l’aération et un discret bouton d’alimentation, mais pas seulement. Sur les deux extrémités de la tranche droite, deux petits ovales ont pris place, et on pourrait presque les louper tant ils sont bien intégrés au design. Il s’agit des fameuses gâchettes, très utiles pour la partie jeu.

Le bas du smartphone accueille un des deux haut-parleurs, le logement pour deux cartes SIM et une entrée USB-C. En haut, la présence d’une entrée jack 3,5 mm est plutôt une bonne surprise. L’emplacement interdit cependant son utilisation en jeu. Dommage.

Nubia Red Magic 6Écran

L’écran du ZTE Nubia RedMagic est un AMOLED Full HD+ de 6,8 pouces avec un taux de rafraichissement très très rapide de 165 Hz. Rassurez-vous, il est possible de le régler sur des fréquences plus raisonnables : 120, 90 et 60 Hz.
Le Nubia Red Magic 6.

Le Nubia Red Magic 6. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

La température de couleurs est un peu déséquilibrée. En mode vif, il pousse trop dans les bleus et obtient 7740K selon notre sonde. Pour rappel, nous visons plutôt les 6500 K pour un rendu équilibré. En DCI-P3, on passe dans l’extrême inverse avec 6330 K.

Un écran très saturé

Côté luminosité, nous l’avons mesuré avec notre sonde à 562 cd/m². C’est correct, mais un peu décevant pour un smartphone à plus de 500 euros. D’autant que dans certaines situations, notamment pour jouer dehors, on aurait aimé un tout petit peu plus de luminosité.
La couverture du spectre en mode vif est de 143 % de l’espace sRGB et 96 % du DCI-P3. C’est un peu service minimum. Le delta-E mesuré se place à 4,15, là où une valeur de 3 est invisible à l’œil nu, c’est donc plutôt bon.

Il faut tout de même rappeler que vu l’usage qu’on aura de ce smartphone — à savoir qu’il s’agira de jouer à des jeux avec des couleurs parfois très saturées — le fait que l’écran pousse un peu dans les bleus n’est pas un drame. Certains pourraient même apprécier.

Nubia Red Magic 6Logiciel

Le Red Magic 6 tourne sur une interface éponyme : Red Magic OS 4, basée sur Android 11. Nous n’allons pas nous attarder dessus, sinon à dire que rien qu’à son look un peu basique, on sent bien que la plupart des ressources ont été mises dans l’expérience de jeu.

Le Nubia Red Magic 6.

Le Nubia Red Magic 6. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Un OS inachevé

L’ensemble est pour ainsi dire revêche. Les options de personnalisations sont limitées, on a le choix entre quelques thèmes classiques ou un peu kitsch (dans le look RGB/gamer). L’Always on Display intègre quelques visuels sympathiques, avec des GIF ou des visuels très marqués gamer, qui pourraient plaire à qui saurait y être sensible. On sent que les concepteurs ont surtout essayé de donner dans l’efficace tout en parlant à un public gamer.

Cependant, si vous n’êtes pas anglophone, vous feriez mieux de passer votre tour. Malgré un paramétrage en français, l’interface affiche les trois quarts des options en anglais.

L’interface en jeu fait bien le job

Côté jeu, car c’est ce qui nous intéresse le plus, on peut accéder à une interface pensée spécialement pour les plaisirs ludiques. Pour ce faire, il faudra passer le téléphone en mode jeu en activant un bouton dédié sur sa tranche gauche. Une fois celui-ci lancé, une courte animation apparaît, vous invitant à passer le téléphone en mode horizontal.

L’interface qui permet de lancer les jeux est plutôt simple d’utilisation.

L’interface qui permet de lancer les jeux est plutôt simple d’utilisation.

Là, un menu d’accueil vous permet d’accéder à tous vos jeux. On peut aussi y lancer ou non le mode turbo du ventilateur intégré, y allumer ou non la LED RGB à l’arrière du téléphone ou même parcourir un catalogue d’accessoires Red Magic.

Test du Nubia Redmagic 6 : une presque console pour un smartphone moyen

Plus intéressant encore, l’interface une fois en jeu est plutôt bien pensée. Un menu situé à droite de l’écran nous permet d’accéder à un très grand nombre d’options. On peut par exemple y paramétrer les fameuses gâchettes en choisissant quel bouton elles activent. On peut aussi leur dire de s’activer lorsqu’elles sont pressées, lorsqu’on relève le doigt ou les deux. Encore mieux, on peut attacher deux actions à la fois à leur utilisation.

Ce menu nous permet aussi de lancer des applications de messagerie dans de petites fenêtres, ou encore de régler les paramètres graphiques, la luminosité, de lancer une capture vidéo de l’écran, de connecter une manette, de bloquer les notifications pour être complètement immergé dans le jeu. Bref, il s’agit du vrai bon point de cette interface.

Nubia Red Magic 6Audio

La partie son du Nubia repose sur deux haut-parleurs stéréo, ce qui est l’idéal lorsqu’on utilise le smartphone en position paysage. La spatialisation en partie de jeu vidéo est parfois un peu aléatoire : on a du mal à savoir d’où viennent des tirs dans Fornite ou PUBG Mobile.

Lorsqu’on écoute de la musique, l’équilibre du son mise surtout sur les médiums, et plus le volume augmente, plus il se rabat sur les aigus. La montée en volume est d’ailleurs peu linéaire. Entre 0 et 50 % on n’entend pratiquement rien (surtout avec le ventilateur allumé), puis à chaque cran entre 50 % et 100 %, le son augmente très fortement. Pour peu qu’on soit en train de jouer, le son du ventilateur — plutôt bruyant — n’arrange rien.

Nubia Red Magic 6Photo

Le bloc photo est composé de trois capteurs :

  • un principal de 64 mégapixels (f/1,8)
  • un ultra grand-angle de 8 mégapixels (f/2,0)
  • un macro de 2 mégapixels

À l’avant on trouve un capteur 8 mégapixels. Il est par ailleurs capable de filmer en 8K 30FPS et en 4K jusqu’à 60FPS.

Le Nubia Red Magic 6.

Le Nubia Red Magic 6. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Disons-le. L’interface est là aussi assez catastrophique. Il y a trop d’icônes à l’écran, et les différents modes en bas ont un effet arrondi assez étrange. De plus, je ne suis pas parvenu à trouver un mode ultra grand-angle sans passer par le mode « Pro ». En paramètres d’usines, le Nubia applique également un filigrane sur les photos avec écrit « Shot on RedMagic 6 ».

Capteur principal

Le capteur principal du Nubia Red Magic 6 offre un rendu assez plat, ce qui n’est pas vraiment une surprise dans un smartphone gaming. Les couleurs sont saturées, comme on peut le voir sur le ciel à côté de la maison à brique rouge, ou encore sur le feuillage des photos ci-dessous. Maintenant, le rendu reste correct et permet d’utiliser un Nubia comme un véritable téléphone.

Macro

Le mode macro est comme souvent complètement oubliable. La mise au point a un mal fou à se faire. Résultat : deux photos sur trois sont floues. Sur ce cactus par exemple, j’ai à peine bougé et la mise au point n’a pas tenu le choc.

Nuit

De nuit, sans éclairage extérieur, le Nubia ne donne pas grand-chose. Il parvient à peine à effectuer la mise au point.

Mode nuit

Le mode nuit, en revanche, permet de capturer des scènes quasiment sans éclairage. Cependant, il donne aux clichés un aspect presque « journée » qu’on ne cherche pas forcément avec les photos de nuit.

Selfie

Le mode selfie s’en sort assez bien, y compris avec une luminosité moyenne, comme on peut le constater sur ces photos prises sous des néons. Le visage est parfois un peu trop lisse pour gommer les défauts.

Nubia Red Magic 6Performance

Modèle Nubia Red Magic 6 Vivo X60 Pro Xiaomi Mi 11i Xiaomi Poco F3
AnTuTu 9 814117 697580 780683 672358
AnTuTu CPU 207762 190568 205330 189849
AnTuTu GPU 316749 240803 306078 231456
AnTuTu MEM 128523 128663 123389 109913
AnTuTu UX 161083 137546 145886 141140
PC Mark 2.0 N/C N/C N/C 10859
PC Mark 3.0 12985 11173 11570 N/C
3DMark Wild Life 5744 4044 5753 4105
3DMark Wild Life framerate moyen 34 FPS N/C 35 FPS 24.60 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 41 / 31 FPS 32 / 23 FPS 44 / 30 FPS 33 / 23 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 55 / 70 FPS 47 / 57 FPS 55 / 66 FPS 48 / 56 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 118 / 166 FPS 108 / 128 FPS 60 / 121 FPS 60 / 132 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1349 / 699 Mo/s 1737 / 788 Mo/s 1609 / 554 Mo/s 1304 / 584 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 55374 / 75184 IOPS 76586 / 78773 IOPS 189 / 220 IOPS 513390 / 44024 IOPS
Voir plus de benchmarks

Sur un smartphone orienté jeu, on n’attendait pas moins qu’un Snapdragon 888 de Qualcomm. Il s’avère qu’en plus d’être équipé du meilleur SoC du marché, celui-ci offre des performances loin devant la plupart de ses concurrents. L’optimisation a sans doute été bien travaillée vu l’utilisation visée pour ce smartphone. On peut aussi penser que le ventilateur dissipant la chaleur a pu l’aider à surperformer dans certains tests.

Le Nubia Red Magic 6.

Le Nubia Red Magic 6. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Lancé sur PUBG Mobile, World of Tanks, Wild Rift, Genshin Impact, Asphalt 9 et, bien sûr, Fortnite, rien ne lui résiste. À chaque fois, il plafonne aux FPS maximums autorisés par chacun de ses jeux. On atteint les 40 FPS sur PUBG, les 60 FPS sur Asphalt 9, et tous les jeux sont à l’avenant. On regrette cependant un manque d’effort de compatibilité avec Fornite. En effet, Epic Games autorise certains smartphones à dépasser les 30 FPS, mais pour le Nubia ce n’est pas le cas.

Côté refroidissement, il est tout simplement excellent. Le Nubia nous a été fourni avec un ventilateur externe, mais je n’ai tout simplement jamais ressenti le besoin de le brancher. S’il pouvait avoir une tendance à chauffer quelque peu, le ventilateur interne permet d’évacuer le problème très efficacement.

Les gâchettes du Nubia Red Magic 6 se fondent très bien dans le reste du design.

Les gâchettes du Nubia Red Magic 6 se fondent très bien dans le reste du design. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

En règle générale, une impression d’aisance et de grande fluidité se dégage des parties. Les gâchettes permettent un confort incomparable et elles se montrent extrêmement réactives, bien qu’elles ne prennent pas beaucoup de place. En outre, le fait qu’elles soient tactiles et non analogiques peut demander un peu d’habitude au début, au prix de quelques clics involontaires, mais une fois en place, on a du mal à s’en passer. Il ne manquerait plus qu’un stick physique pour se sentir sur une petite console portable.

En jeu, une impression de trop-plein

À force d’utiliser et de jouer sur le Nubia Red Magic 6, une question me vient bien vite à l’esprit. À qui s’adresse ce smartphone ? Et pour quel usage ? Je vais prendre pour exemple la première partie de PUBG Mobile que j’ai lancée sur ce téléphone. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un Battle Royale. J’y ai beaucoup joué sur PC à une époque, et il a dû m’arriver de gagner 10 ou 15 fois maximum, avec une moyenne de 1 ou 3 frags par partie. Bref, c’est un jeu réputé très difficile.

Le Nubia Red Magic 6.

Le Nubia Red Magic 6. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Là, lors de ma première partie sur mobile avec le Nubia, j’ai non seulement gagné, mais j’ai dominé tous mes adversaires. Ce ne sont pas moins de 17 éliminations qui se sont égrainées dans une des parties les plus étranges qu’il m’ait été donné de vivre. J’ai eu tout du long cette impression étrange de gagner, non pas parce que j’étais plus fort, mais parce que j’étais suréquipé par rapport à eux.

À chaque rencontre, mes adversaires me tiraient dessus en premier. Puis j’avais à ma disposition un tel confort, une telle capacité à agir du fait du portable que j’avais entre les mains, qu’il leur était impossible de lutter.

Le problème, c’est que sur mobile, à part quelques exceptions — Genshin Impact par exemple — la plupart des jeux avec de bons graphismes sont des jeux compétitifs. Dès lors, il n’y a que deux solutions. Soit demain, tous les joueurs sur smartphones se mettent à acheter des téléphones dédiés au jeu, et alors la plateforme sera intéressante. Soit, et c’est le cas aujourd’hui, seuls quelques clients décident d’acheter un smartphone gaming, et grâce à l’avantage que technique que celui-ci offre, ils gagnent presque à chaque fois, et alors, ce n’est plus très intéressant de jouer. J’aurais aimé tomber sur un joueur qui possède lui aussi ma capacité d’action, donnée par la machine, pour voir comment cela se serait déroulé.

Nubia Red Magic 6Batterie

Le Nubia Red Magic 6 possède une batterie de 5050 mAh.

Le Nubia Red Magic 6.

Le Nubia Red Magic 6. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Quel que soit le jeu, la batterie tient très bien le choc, et ne perd que 2 à 5 % pour une utilisation sur 45 minutes, en fonction d’à quel point le jeu est gourmand. Une heure de YouTube a fait passer son autonomie de 89 % à 83 %.

Le Nubia Red Magic 6 est fourni avec un chargeur rapide de 30 W et il est compatible avec une charge rapide jusqu’à 66 W. Testé par nos soins, voici ces résultats en partant de 0 % de batterie :

  • 1 minute : 4 %
  • 5 minutes : 13 %
  • 30 minutes : 71 %
  • 40 minutes : 91 %

Nubia Red Magic 6Réseau et communication

Le Nubia Red Magic 6 n’oublie pas d’être un téléphone. En appel, sur un boulevard assez passant, il offre une voix claire. Il compense par ailleurs fortement les bruits de moteur. Tant et si bien qu’il préfèrera parfois perdre légèrement en qualité et compresser un peu trop fortement votre voix, dans le but d’éviter un bruit de klaxon inopportun. Il est en outre compatible avec la 5G et le Wifi 6E.

À un moment donné de mon test, j’ai eu quelques difficultés à accrocher le WiFi de ma box. Par dépit, j’ai fini par mettre à jour le logiciel du smartphone et, miracle, cela a réglé le problème. Si le souci venait bien de là, je trouve que cela n’est pas normal que faute de mise à jour, un téléphone ne soit pas capable de capter le Wifi. À la rigueur, s’il indiquait dans la fenêtre appropriée qu’il fallait le mettre à jour, cela ne serait pas vraiment un défaut, mais là, on peut vite se retrouver bloqué sans savoir d’où cela vient.

Nubia Red Magic 6Prix et date de sortie

Le ZTE Nubia Red Magic 6 est disponible en France entre 530 et 660 euros environ. Il existe dans deux coloris : blanc ou noir. Disponible dans une version 8 Go de RAM et une version 12 Go.

Notre avis sur Le Nubia Red Magic 6

design
7
Le Nubia Red Magic 6 parvient à conjuguer des fonctionnalités très expérimentales (un ventilateur interne, des gâchettes, du RGB qui s'allume lorsqu'on joue) tout en proposant un vrai design de smartphone. Ceci étant, sur la partie smartphone, vous aurez l'impression de tenir entre les mains un modèle d'il y a quelques années.
écran
7
L'écran manque un poil de luminosité, et il livre un peu le service minimum pour un smartphone à ce prix. Malheureusement, sa célérité extraordinaire (165 Hz de taux de rafraichissement) se montre assez inutile et ne permet pas de compenser ces défauts.
caméra
6
La partie photo s'avère assez secondaire dans ce smartphone, et même l'interface du mode photo est là pour le rappeler. Les clichés sont assez mal définis et les couleurs vives sont un peu trop poussées par les algorithmes. Bref l'ensemble manque de précision.
performances
9
Sans surprise, c'est sur la partie performances que le Nubia Red Magic 6 brille le plus. Très bien optimisé, il profite à plein de son ventilateur interne et fait tourner n'importe quoi sur smartphone. Il pourrait avoir un 10, mais le manque de suivi logiciel qui oblige à lancer Fortnite en 30 FPS fait vraiment tâche.
logiciel
4
La partie logiciel est un peu un crève-cœur pour nous, puisqu'elle offre d'un côté une interface dédiée aux jeux vidéo assez bien pensée, avec de nombreuses options très pratiques, et de l'autre, une partie « OS de téléphone » à la limite de l'impraticable.
autonomie
9
Tout au long de mon test, que ce soit en jeu ou dans une utilisation plus traditionnelle pour un smartphone, je n'ai jamais eu à me plaindre de l'autonomie de ce Nubia, qui se montre très solide.
Note finale du test
6 /10
Le Nubia Red Magic 6 tente d'être à la fois un smartphone et à la fois une console de jeu. Si on doit le noter comme une console qui permet de jouer aux jeux du Play Store, on pourrait presque lui mettre un 10/10, étant donné qu'il est presque trop puissant pour les jeux qui se trouvent sur smartphone, et qu'il permet d'y jouer avec de bonnes conditions, et un confort assez rare.

Si l'on doit le noter comme un téléphone en revanche, on aurait tendance à trouver l'expérience assez moyenne, voire franchement mauvaise si on évoque son interface.

C'est dommage, car pour une fois, les fonctionnalités les plus expérimentales ont été franchement bien intégrées. Les gâchettes ne se voient pas et se montrent très précises, le ventilateur, bien qu'un peu bruyant, permet de bien baisser la température, et la partie RGB reste sobre.

Points positifs du Nubia Red Magic 6

  • Performances au top

  • Gâchettes très bien intégrées

  • Design sobre pour du gaming

  • Look « de vrai smartphone »

  • Bonne autonomie

  • Interface pour jouer au top...

Points négatifs du Nubia Red Magic 6

  • ... mais extrêmement revêche pour le reste

  • Obligation de parler anglais

  • Design daté

  • Capteur macro inutile

  • Photos moyennes

  • Écran mal équilibré

Les derniers articles