Alors qu’Android P prévoit l’intégration native des encoches de manière logicielle, Google a également commencé à donner quelques règles à suivre aux constructeurs de smartphones.

La mode est aux designs bords à bords sur les smartphones depuis qu’Apple a présenté l’iPhone X. Du fait de la nécessité de conserver quelques capteurs (photo et luminosité ambiante notamment) sur la face avant, cela a poussé l’apparition des encoches sur nos smartphones.

Celles-ci forcent une nouvelle disposition des éléments de manière logicielle, ce à quoi va répondre Google avec Android P dont la dernière Developer Preview 5 intègre plusieurs types d’encoches au système d’exploitation. Ceci étant, cela ne s’arrêtera pas là.

Règles à suivre pour les constructeurs et leurs encoches

En effet, dans un nouveau post de blog dédié avant tout aux développeurs, Google a également explicité quelques règles à destination des constructeurs Android pour ne pas déranger les développeurs. Celles-ci devraient être rapidement communiquées (si ce n’est pas déjà fait) à ses partenaires, et indiquent que :

  • En orientation portrait, sans indication spéciale, la barre de statut doit s’étendre au moins jusqu’à la hauteur de l’encoche (comprenez, s’arrêter juste avant l’encoche)
  • En plein écran ou au format paysage, sans indication spéciale, les encoches doivent être enfermées dans des bandes noires

Plus encore, voici quelques règles que les constructeurs doivent suivre en termes de design de leur smartphone :

  • Vous ne verrez pas plusieurs encoches sur un même côté sur un smartphone, ou même plus de deux encoches par appareil
  • Vous ne verrez pas d’encoche sur le côté gauche ou droit d’un appareil

Éviter les débordements

Vous l’aurez compris : les constructeurs ne pourront pas faire plus que de disposer d’une encoche (en mode portrait) sur le haut de l’appareil, bien centrée, afin d’accueillir les divers capteurs. Une seconde encoche centrée est permise en bas de l’appareil, pour un scanner d’empreintes probablement, mais rien de plus.

Google brime ici moins les constructeurs qu’il ne garantit une certaine cohérence de l’écosystème. Comprenez bien : si les marques commençaient à percer l’écran n’importe où, les développeurs ne pourraient plus assurer correctement le suivi et l’expérience offerte par leurs applications. Il est donc naturel qu’il s’en mêle.

D’autant qu’il s’agit-là d’une situation relativement temporaire. Les encoches sont une contrainte et non une fonctionnalité : leur destin est inévitablement de disparaître, au profit de designs totalement sans bords dont les composants sont intégrés en dessous de l’écran. Quant à savoir quand ce merveilleux futur deviendra notre présent… il est difficile de le prévoir.

À lire sur FrAndroid : Mise à jour Android P : la liste des smartphones compatibles