Nokia 2.3 : basique mais efficace pour 109 euros, il sortira fin décembre

Le port Micro-USB fait de la résistance...

 

HMD Global cherche à se maintenir sur l'entrée de gamme. Avec son nouveau Nokia 2.3, le finlandais mise sur un smartphone basique mais très abordable, attendu dans les prochaines semaines à 109 euros.

Crédit : Nokia via Android Police

En juin dernier, Nokia lançait le Nokia 2.2, une version améliorée de ses prédécesseurs pourvue d’un design revu en profondeur et d’un écran aux dimensions plus généreuses. C’est donc sans grande surprise qu’à peine six mois plus tard le Nokia 2.3 suit cette même démarche, mais en révisant plus timidement la recette.

Reconnaissance faciale à moins de 110 euros

Si la fiche technique de l’appareil reste très modeste, c’est surtout sa connectique qui finit par lasser, HMD Global ayant décidé de conserver le Micro-USB sur son entrée de gamme. Pour un smartphone attendu sur les derniers jours de 2019 (ou les premiers jours de 2020) la pilule a tout de même un peu de mal à passer. Heureusement, son tarif apaise.

Côté spécifications, l’appareil embarque un écran LCD de 6,2 pouces au format 19:9. Sa définition se limite à du HD+ (1520 par 720 pixels, soit 271ppi). On retrouve une petite puce Helio A22 de chez MediaTek, couplée à 2 Go de mémoire vive seulement et 32 Go de stockage (extensible jusqu’à 512 Go via micro SD).

La partie photo a été quelque peu peaufinée, avec l’ajout d’un capteur supplémentaire à l’arrière pour permettre un effet bokeh sur les portraits. On hérite donc d’un capteur de 13MP (f/2.2), complété d’un module de 2MP et d’un capteur selfie de 5 Mpx (ouvrant à f/2.4). Tout ce beau monde est alimenté par une batterie de 4000 mAh, ce qui augure en théorie d’une autonomie convenable, et repose sur Android 9 Pie.

Mobile Android One oblige, le Nokia 2.3 devrait logiquement avoir droit à deux années de mises à jour Android, puis à un an supplémentaire de suivi pour les patchs de sécurité. Notons enfin que le mobile est dépourvu de capteur d’empreinte (il faudra compter sur la reconnaissance faciale de Nokia) et qu’il embarque un bouton dédié à Google Assistant.

Annoncé au Caire, le Nokia 2.3 est attendu dans les toutes prochaines semaines, à un tarif de 109 euros. Il se destine pour l’heure essentiellement au marché EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique).

Les derniers articles