Test Realme 6 Pro : un éclair pour plaire

Un éclair sur le dos et chargé en un éclair

Le Realme 6 Pro est un smartphone de la famille « Realme 6 » annoncé en mars 2020. Représentant le dernier prix de la gamme, il est équipé d'un écran de 6,6 pouces Full HD+, d'un SoC Qualcomm Snapdragon 720G épaulé par 6 ou 8 Go de RAM. Il est notamment équipé d'un quadruple capteur photo avec un capteur principal de 64 mégapixels.

 

Introduction

Le Realme 6 Pro veut être un porte-étendard du bon rapport qualité/prix dans le monde des smartphones. C'est d'ailleurs le leitmotiv de son constructeur et nous allons justement voir, dans ce test complet, si le téléphone est à la hauteur de sa mission.

Face avant du Realme 6 Pro

Test du Realme 6 Pro // Source : Frandroid

Le Realme 6 Pro s’inscrit, comme tous les autres smartphones de la marque, dans une stratégie d’inondation du marché pour occuper le terrain et ancrer le nom Realme de manière pérenne dans l’esprit des consommateurs. A-t-il ce qu’il faut pour se démarquer des très nombreux autres téléphones du constructeur, mais aussi de la concurrence ? Voici notre test complet.

Fiche technique du Realme 6 Pro

Modèle Realme 6 Pro
Version de l'OS Android 10 Q
Interface constructeur other
Taille d'écran 6.6 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 399 ppp
Technologie LCD
SoC Snapdragon 720G
Puce Graphique (GPU) Qualcomm Adreno 618
Mémoire vive (RAM) 6 Go, 8 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 64 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 64 Mpx
Capteur 2 : 12 Mpx
Capteur 3 : 8 Mpx
Capteur 4 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) Capteur 1 : 16 MPX
Capteur 2 : 8 MPX
Enregistrement vidéo 4K@30 IPS
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.1
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 1800 MHz (B3)
NFC Oui
Capteur d'empreintes Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 4300 mAh
DAS 1.19
Dimensions 75.8 x 163.8 x 8.9mm
Poids 202 grammes
Couleurs Rouge, Bleu, Orange
Prix 349€
Fiche produit

Le modèle testé nous a été prêté par le constructeur

Notre test en vidéo du Realme 6 Pro

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Un éclair sur le dos

En façade, le Realme 6 Pro offre une formule très classique. Un écran plat protégé par du Gorilla Glass 5, avec quelques bordures visibles autour, notamment au niveau du menton. Comme souvent lorsqu’on est confronté à cette esthétique, nous signalerons que ce n’est effectivement pas la quintessence d’un savoir-faire d’orfèvres, mais que ce n’est pas laid non plus. Ici, c’est surtout l’efficacité qui prime : la marque ne prend pas de risque en proposant un design déjà bien connu. On soulignera le double poinçon dans le coin supérieur gauche pour les deux capteurs à l’œuvre sur les selfies.

En main, le téléphone offre un confort assez classique avec des bordures plutôt bien travaillées et aucune erreur à signaler sur les finitions. Malgré cela, l’appareil a du mal à faire oublier son poids assez important de 209 grammes. N’en faisons pas un haltère de musculation non plus, mais la masse du Realme 6 Pro se fait bien ressentir. En fonction de vos habitudes, ce n’est pas forcément un désavantage, c’est simplement bon à savoir.

En parlant du confort en main, celui-ci est notamment assuré par un dos en verre au toucher forcément plus agréable que du plastique. La face arrière se démarque surtout par ses reflets qui prennent la forme d’un éclair très visible. L’effet est très bien réussi et permet de jouir d’un appareil qui se démarque un peu de la masse ou de faire une référence involontaire à Harry Potter… Peut-être un peu trop pour les personnes attachées à la sobriété. Les goûts, les couleurs… Vous connaissez le discours.

Reflets du Realme 6 Pro

L’éclair sur le dos du Realme 6 Pro // Source : Frandroid

On remarquera aussi le quadruple appareil photo, tout en verticalité, en haut à gauche, accompagné d’un flash LED. Visuellement, l’intégration est très discrète. Physiquement, toutefois, le module dépasse sensiblement en relief et rend le téléphone un peu bancal. Toutefois, ce qui m’a surtout gêné, c’est que la surface arrière est très glissante. Sur ma table de chevet en bois, le Realme 6 Pro est tombé à deux reprises. Zéro dégât, mais de jolies frayeurs !

Le lecteur d’empreintes sur la tranche droite est facilement atteignable du pouce droit ou de l’index gauche, tandis que les boutons du volume sont situés à gauche, bien centrés pour ne pas que l’utilisateur galère à les atteindre. En bas, vous pouvez dire bonjour au port USB-C et à la prise jack, juste à côté de la grille de haut-parleur.

Du 90 Hz et des couleurs à ajuster

C’est un bel écran que nous propose le Realme 6 Pro. On retrouve ici une dalle LCD de 6,6 pouces avec une définition Full HD+ (2400 x 1080 pixels). Oh, et n’oublions pas que le smartphone suit la tendance actuelle en termes d’affichage : il intègre un mode 90 Hz pour afficher 90 images par seconde pour offrir une meilleure fluidité à l’utilisation. Par défaut, cette option est réglée sur le mode automatique pour que le taux de rafraîchissement s’adapte à l’application active.

Vous pouvez toutefois forcer la fonction 90 Hz ou 60 Hz. Trouver cette fonctionnalité pour un téléphone à ce prix n’est pas encore chose courante et on peut donc saluer le Realme 6 Pro pour cela.

Mode 90 Hz sur le Realme 6 Pro

L’option 90 Hz de l’écran du Realme 6 Pro

Au quotidien, vos yeux profiteront d’un écran avec un excellent contraste mesuré à 1524:1 malgré l’utilisation du LCD dont ce n’est pas vraiment le point fort. Ce n’est pas tout : la luminosité maximale de 464 cd/m² garantit une bonne visibilité dans une très grande majorité des cas. Il faudra un soleil vraiment ardent pour venir vous gêner sur ce point. En ce qui concerne la température, les choses deviennent assez intéressantes…

Par défaut, le Realme 6 Pro est paramétré sur « vive ». Pour le dire autrement, les teintes ici s’éloignent de la réalité pour séduire nos rétines avec leur intensité. Avec ce réglage, notre sonde colorimétrique et le logiciel CalMAN de Portrait Displays mesurent une température de 7020 K qui équivaut à une prédominance de bleu alors l’idéal est situé plutôt à 6500 K.

Vous pouvez aussi opter pour le mode « doux » afin d’avoir des couleurs plus naturelles. Là, nous mesurons une température à 5800 K, ce qui devient un peu trop rouge finalement. Pour un bon équilibre, nous vous recommanderons donc de garder l’option « vive », tout en l’affinant avec la jauge de la température des couleurs vers des réglages plus chauds.

Test écran Realme 6 Pro

Le Delta E moyen du Realme 6 Pro est de 4,58 sur l’espace DCI P3 en mode par défaut // Source : Frandroid

En affichant des couleurs vives, le smartphone offre aussi une palette plus riche en nuances. Nos mesures indiquent une couverture de l’espace sRGB à hauteur de 129 %. Pour le DCI-P3, plus large et donc plus difficile à gérer, ce nombre passe à 86 %. Ainsi, le Realme 6 Pro est loin d’être mauvais en la matière, mais sur ce point précis, il aurait pu un petit peu plus muscler son jeu pour être totalement satisfaisant.

Enfin, le Delta E moyen — qui permet de savoir à quel point les couleurs affichées sont fidèles à la réalité — tourne ici à 4,58 sur le DCI-P3. Rien de très surprenant ici. On préfère voir cet indice tendre vers 3 pour une fidélité vraiment bonne, mais on ne chipotera pas trop non plus : c’est encore assez correct.

L’efficacité de Realme UI

Ces derniers temps, beaucoup de smartphones Realme sont passés entre nos mains. À chaque fois, nous vous avons fait part de l’aspect agréable qu’avait su vêtir cette interface partie pourtant de bien loin. Les problèmes de traduction et les incohérences esthétiques ont massivement été corrigés. Aujourd’hui, la faiblesse que nous pouvons encore pointer sur cette expérience utilisateur est l’organisation des paramètres qui obéit, en certains points, à une logique contre-intuitive.

Malgré ce défaut, la majorité des options se trouvent là où on les attend. Aussi, on profite des fonctions toujours aussi appréciées que sont le mode sombre, la navigation par gestes ou la possibilité d’activer ou non le tiroir d’applications. En termes de design, Realme UI veut marquer sa patte, mais on sent toujours que l’interface s’inspire librement de ce que propose Google sur les Pixel.

Le Realme 6 Pro profite d’Android 10 et du patch de sécurité de mai au moment où l’on écrit ces lignes. Côté DRM, vos vidéos SVoD sur Netflix et Disney+ seront lues en qualité HD : le téléphone intègre bien le niveau de sécurité Widevine L1 pour permettre cela. Sur un autre point, le NFC est bien présent.

Une formule audio classique

Pas de stéréo sur ce Realme 6 Pro. L’unique haut-parleur en bas du téléphone n’est ni mauvais, ni vraiment bon. Il est assez puissant pour faire office de petite enceinte lors d’une soirée peu animée, mais ne saura pas dominer les discussions d’un groupe entier de personnes. Notez aussi que lorsqu’on pousse le volume à fond, la saturation n’est jamais bien loin sur les notes les plus aiguës.

En termes de restitution des sons, le Realme 6 Pro se montre correct, sans briller sur un point particulier ni être vraiment mauvais sur un autre. C’est vraiment une formule classique. Profitons aussi de cette partie du test pour rappeler qu’il y a une prise jack 3,5 mm.

Des photos qui plaisent à l’œil

Pour la photo, le Realme 6 Pro mise sur quatre capteurs à l’arrière :

  • capteur principal de 64 mégapixels (f/1,8)
  • ultra grand-angle de 8 mégapixels, 119 degrés (f/2,3),
  • téléobjectif de 12 mégapixels (f/2,5),
  • capteur avec objectif macro de 2 mégapixels (f2,4).
Appareil photo du Realme 6 Pro

Le module photo du Realme 6 Pro // Source : Frandroid

Dans l’ensemble, les photos offrent un bon niveau de détails. On remarque aussi que le Realme 6 Pro a une certaine appétence pour les images bien contrastées : le ciel bleu est souvent bien pétant sur les clichés et les tonalités sont globalement assez chaudes. Le rendu est bien agréable à l’œil.

La nuit, le Realme 6 Pro passe de bon à un peu moins bon. On voit clairement une perte d’informations dans l’image avec une netteté mise en difficulté. Le téléphone réussit cependant largement à sauver les meubles et à fournir des photos qui, bien qu’elles ne sont pas incroyables, ne déçoivent pas. Grosso modo, ce n’est clairement pas son exercice préféré, mais il offre des résultats honorables.

Notons cependant que le mode nuit n’est pas incroyable. Certes, la scène nocturne est bien plus éclairée, mais le flou est très présent.

Vous profitez également d’un mode 64 mégapixels sur le Realme 6 Pro permettant de prendre des photos en plein format, sans fusion des pixels. En zoomant dans une image à 64 mégapixels, vous vous rendrez évidemment compte que celle-ci jouit de plus de détails qu’une photo en prise de vue classique.

Modes 16 mégapixels vs 64 mégapixels

Plus de détails en zoomant dans l’image de 64 mégapixels

Toutefois, il semble difficile de penser que ce gain en termes de netteté, certes non négligeable, suscite un réel engouement de la part des utilisateurs. D’autant plus que le mode 64 mégapixels gère moins efficacement les grandes dynamiques.

En outre, sur cette scène, le rendu du soleil plait davantage à l’œil sur la photo en 16 mégapixels que sur celle de 64 mégapixels.

L’ultra grand-angle, lui, se montre convaincant, malgré un niveau de détails naturellement moins élevé que sur le capteur principal. Le téléphone tente de compenser cela en poussant plus loin la saturation des couleurs sur certaines images. Dans l’ensemble, on retient surtout que la gestion des sources de lumière et de la dynamique peut être un chouia limitée sur ce mode de prise de vue. La nuit, les images sont très floues.

Contrairement au Realme 6, le Realme 6 Pro profite d’un zoom optique x2. Celui-ci est bien efficace et on est finalement toujours content d’avoir un téléobjectif sous la main. On notera que l’appareil peut monter jusqu’à un grossissement numérique x20 dont la qualité n’est pas à jeter à la poubelle… même si ce n’est pas non plus très folichon.

Le mode portrait est efficace pour sa part avec une bonne précision dans l’effet bokeh. Notez simplement que, en fonction de la lumière qui englobe votre sujet, la scène peut être très contrastée.

Le mode « ultra-macro » du Realme 6 Pro reste assez anecdotique. Il permet de faire une mise au point sur des objets à 4 cm de l’objectif et ne s’en sort pas trop mal dans l’exercice. Mais la définition encore trop faible de cette fonction et les résultats, loin d’être époustouflants (même si très corrects), tendent plutôt à montrer qu’il vaut mieux tenter ce genre d’effets en photo avec le capteur principal, quitte à rogner un peu dans l’image après la prise de vue.

Pour les selfies, le capteur de 16 mégapixels est vraiment bon pour retranscrire les détails du visage avec précision. Il offre par ailleurs aussi un mode portrait plutôt précis. On notera la présence d’un deuxième capteur en façade de 8 mégapixels avec un objectif ultra grand-angle qui permet de prendre des selfies de groupe.

Pour la vidéo, le Realme 6 Pro vous permet de filmer jusqu’en 4K à 30 fps ou en 1080p à 60 images par seconde.

Des performances convaincantes, sans plus

Avec un Snapdragon 720G, le Realme 6 Pro veut être un smartphone performant en jeu. Dans les faits, il assure une de belles parties sur les titres les plus populaires, mais il n’éclabousse pas non plus le marché entré/milieu de gamme de sa puissance. À titre d’exemple, un titre gourmand comme Fortnite tourne très bien à 30 images par seconde, mais n’espérez pas monter au-dessus d’une qualité moyenne sur les graphismes.

Sur Call of Duty Mobile cependant, le constat se révèle plus reluisant avec une possibilité de faire tourner le jeu avec des graphismes et une fréquence d’images par seconde réglés sur le mode « très élevés ».

  Realme 6 Pro Xiaomi Redmi Note 9S Realme 6 Xiaomi Redmi Note 8 Pro
SoC Snapdragon 720G Snapdragon 720G MediaTek Helio G90T MediaTek Helio G90T
AnTuTu 8.x 279 164 272 446 289 301 n/c
PCMark 2.0 10 303 7 847 10 766 10 037
3DMark Sling Shot Extreme 2 523 2 519 2 552 2 377
3DMark Slingshot Extreme Graphics 2 380 2 366 2 389 2 213
3DMark Slingshot Extreme Physics 3 198 3 253 3 354 3 213
GFXBench Aztec Vulkan High (onscreen / offscreen) 11 / 7 FPS 10 / 6,6 FPS 10 / 6,7 FPS 6,5 / 9,9 FPS
GFX Bench Car Chase (onscreen/offscreen) 16 / 18 FPS 15 / 17 FPS 16 / 18 FPS 15 / 18 FPS
GFX Bench Manhattan (onscreen/offscreen) 37 / 41 FPS 37 / 40 FPS 45 / 50 FPS 43 / 48 FPS
Lecture / écriture séquentielle 513 / 204 Mo/s 489 / 171 Mo/s 518 / 204 Mo/s 524 / 192 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 40,3k / 31,8k 31,3k / 29,1k IOPS 42,6k / 43k IOPS 38K / 42K IOPS

Les benchmarks tendent par ailleurs à montrer que le Snapdragon 720G a du mal à faire jeu égal avec les smartphones équipés du Helio G90T de MediaTek. C’est ici d’ailleurs qu’on relèvera un point important : le Realme 6, moins cher, se montre plus puissant que le Realme 6 Pro.

Grosse autonomie + charge très rapide

Dans la même veine que le Realme 6, le Realme 6 Pro offre une autonomie vraiment confortable. Sa batterie de 4300 mAh permet de tenir sans problème plus d’une journée avec une utilisation pourtant assez active faite de navigation web, visionnage de vidéos, session de jeux 3D et échanges de quelques messages sur les réseaux sociaux.

Dos du Realme 6 Pro

Le dos du Realme 6 Pro // Source : Frandroid

Pour vous donner une idée, Fortnite consomme généralement 3 à 4 % de batterie seulement sur une partie d’environ un quart d’heure. Une vidéo d’une heure sur YouTube engendre une baisse similaire globalement. On peut le redire : le Realme 6 Pro est une belle bête pour l’endurance. Malheureusement, comme tous les autres appareils de la marque, nous n’avons pas pu le soumettre à notre protocole de test personnalisé ViSer.

Côté recharge, la boîte du Realme 6 Pro recèle un gros bloc VOOC de 30 W très efficace permettant de passer de 10 à plus de 70 % de batterie en 30 minutes. Un tout petit peu plus de 20 minutes plus tard, on atteint les 100 %. Le téléphone est donc chargé en un éclair, à l’image de celui qu’il arbore sur le dos.

Réseau et communications du Realme 6 Pro

Le Realme 6 Pro est compatible avec toutes les bandes de fréquence 4G en France, vous ne devriez donc pas rencontrer de souci à ce niveau-là, quel que soit votre opérateur. Pour les données GPS, l’application Google Maps a toujours su bien me localiser pendant mes rares trajets en dehors de chez moi.

Du côté des appels, mon interlocuteur explique que ma voix était compressée et qu’il pouvait entendre les bruits environnants au début de mes prises de parole. En d’autres termes, le micro est un peu lent à réduire les sons parasites, mais le fait quand même efficacement. Rappelons que vous pouvez insérer deux nano SIM dans le Realme 6 Pro, en plus de la microSD.

Prix et disponibilité du Realme 6 Pro

Le Realme 6 Pro est vendu en France au prix public de 349,90 euros dans sa seule version équipée de 8 Go de RAM et d’un espace de stockage de 128 Go.

Le verdict du Realme 6 Pro

design
8
Un design bien maîtrisé dont le classicisme est relevé par une petite touche de folie matérialisée par les reflets en éclair sur le dos. Le Realme 6 Pro convainc sans forcer dans sa prise en main et on regrettera surtout qu'il se montre un peu glissant.
écran
8
Après avoir fait quelques petits ajustements au niveau des couleurs affichées, vous profiterez d'un écran LCD de très bonne facture en plus d'être rafraîchi à 90 Hz.
logiciel
8
L'interface Realme UI a déjà prouvé qu'elle avait profité d'un gros travail sur l'ergonomie et le design. Pas de fausse note sur ce téléphone qui offre une expérience utilisateur riche en options de personnalisation.
caméra
8
Le module photo du Realme 6 Pro offre une très belle polyvalence. Son capteur principal très satisfaisant dans l'ensemble est associé à un téléobjectif, un ultra grand-angle et un mode portrait plutôt convaincants. Même le mode macro, très anecdotique, est efficace. Dommage que les photos à 64 mégapixels ne jouissent pas d'un traitement d'image assez bon pour être vraiment pertinentes.
performances
7
Le Realme 6 Pro offre des performances correctes, certes, mais fait preuve d'une puissance sensiblement inférieure à celle de smartphones moins chers. De quoi affecter vos parties sur des jeux 3D sans non plus les plomber.
autonomie
9
La belle autonomie du Realme 6 Pro est associée à un chargeur VOOC vraiment très efficace. Un combo qui permet de profiter du smartphone en pleine sérénité tout au long de la journée.
Note finale du test
8 /10
Le Realme 6 Pro est un smartphone très intéressant pour son prix. Derrière son design confortable (malgré un poids de 209 grammes) et son éclair audacieux sur le dos en verre, l'objet réserve plusieurs qualités non négligeables.

Son écran est bien soigné, son interface est agréable à utiliser, la partie photo est très convaincante et l'autonomie est au rendez-vous. Autant d'atouts qui permettent au Realme 6 de remplir son but premier : être un bon rapport qualité/prix.

Hélas, le mode 64 mégapixels mériterait un petit travail supplémentaire pour se montrer vraiment intéressant quand les performances offertes par l'appareil manquent légèrement de panache par rapport à des smartphones moins chers que le Realme 6 Pro.
Points positifs
  • Design maîtrisé
  • Bel écran
  • Grosse autonomie avec charge très rapide
  • Bonne polyvalence photo
  • (prise jack, NFC)
Points négatifs
  • Le smartphone pourrait être plus puissant
  • Un mode 64 mégapixels perfectible

Les derniers articles