Android 11 : comment Google a renforcé la vie privée… grâce aux utilisateurs

Android 11, nouveau parangon de la vie privée ?

 

Ce lundi, l'un des responsables d'Android a pu nous expliquer d'où venaient les nouvelles autorisations uniques d'Android 11. Un système déjà plébiscité par les utilisateurs pour la géolocalisation sur Android 10.

Ce lundi, nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec Sameer Samat, vice-président en charge d’Android chez Google. L’occasion de discuter avec lui des nouveautés à venir sur Android 11, notamment en matière de respect de la vie privée.

Il faut dire que la confidentialité des données personnelles est l’un des axes majeurs que Google prévoit de renforcer avec Android 11. Comme on l’a vu avec la Developer Preview 1 disponible depuis la semaine dernière, Google compte donner encore davantage de contrôles aux utilisateurs d’Android en leur permettant de maîtriser davantage les données que pourront récolter les applications.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Cela se traduit essentiellement par un nouveau type d’autorisations demandées par les applications. Ainsi, lorsqu’une application aura besoin d’accéder à votre géolocalisation, votre appareil photo ou votre microphone, vous aurez désormais le choix entre quatre possibilités : vous pouvez le refuser, l’accepter tout le temps, l’accepter uniquement lorsque l’application est ouverte, ou l’accepter uniquement pour cette fois.

Des autorisations déjà plébiscitées sur Android 10

Cette dernière option est une nouveauté pour Android 11. D’après Sameer Samat, elle vient du fait que les utilisateurs ont particulièrement apprécié — et utilisé — les autorisations déjà lancées avec Android 10 l’an dernier : « C’est une extension de l’autorisation pour la géolocalisation d’Android 10. On s’est rendu compte qu’un utilisateur sur deux précisait bien qu’il n’acceptait que l’utilisation lorsque l’application était ouverte ». Dès lors, le fait que les utilisateurs n’acceptaient pas par défaut la géolocalisation des applications a poussé Google à aller plus loin dans cette gestion des autorisations.

On a essayé de mettre les autorisations les plus importantes en avant

Pour Google, il demeure tout de même un risque : le fait que toutes les demandes d’autorisations soient trop intrusives, ce qui pourrait venir casser la fluidité et les interactions avec le smartphone. « Une des nécessités était d’être certain que les utilisateurs comprenaient ce qu’ils faisaient et que c’était vraiment utile pour eux. Avec le risque qu’ils appuient sur accepter à chaque fois. On a donc essayé de mettre les plus importantes en avant ». Pour Google, cela veut donc dire conserver les demandes d’autorisations de la géolocalisation, mais aussi l’étendre à deux accès particulièrement importants pour la vie privée : « On a donc ajouté cette permission unique non seulement pour la géolocalisation, mais aussi pour le micro et la caméra. L’objectif était de minimiser les questions auxquelles l’utilisateur devait répondre à celles qui étaient vraiment nécessaires ».

Par ailleurs, outre ces nouveautés intégrées à Android 11, Google a également revu la réglementation du Play Store pour les développeurs. Désormais, les concepteurs d’applications devront être bien plus clairs sur les raisons qu’ils ont de demander l’accès à telle ou telle donnée personnelle. Deux mesures qui devraient rassurer sur la protection de la vie privée, alors que le principal concurrent d’Android, iOS, en a fait l’un de ses chevaux de bataille ces dernières années.

Reste à savoir si ces évolutions introduites dans Android 11 suffiront à rassurer les utilisateurs, alors que Google n’est pas particulièrement connu pour son respect de la vie privée des utilisateurs. Avec ces nouveautés, on sent que la firme compte se racheter une image… en espérant que ces nouveautés suffisent à satisfaire le grand public.

Les derniers articles