Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Microsoft montre pourquoi la fragmentation d'Android n'est pas vraiment un problème

La question de la fragmentation d'Android a longtemps été source de débats entre le camp iOS et le camp Android. La fragmentation, c'est le nom que l'on donne au manque de suivi des mises à jour majeures par les fabricants de smartphones Android sur le long terme, ce qui peut faire craindre de manquer des fonctions et des nouveautés importantes comme ce serait le cas sur un iPhone sans mise à jour. Les deux systèmes sont pourtant gérés de façon très différente, et ce que Microsoft illustre cette semaine.

Microsoft Teams va mettre fin au support de certaines versions

Microsoft a en effet dévoilé la date de fin de support progressive des anciennes versions d'Android. Au cours de l'année 2022, Microsoft va progressivement abandonner Android 5, Android 6 et Android 7. La firme ne proposera plus de corrections de bugs pour ces applications et va même retirer la compatibilité depuis le Google Play Store, empêchant l'installation.

On parle ici de versions d'Android qui ont été lancées respectivement en 2014, 2015 et 2016. Autrement dit, même un smartphone bloqué avec Android 8, lancé en 2017, peut continuer d'utiliser Microsoft Teams.

Pour rappel, l'iPhone 6S, le smartphone le plus ancien compatible avec iOS 15, a été lancé en 2015. On retrouve donc des durées de supports comparables entre l'application Microsoft Teams proposée sur iOS et compatible avec l'iPhone de 2015, grâce à ses mises à jour vers iOS 15, et le Microsoft Teams pour Android proposé sur un smartphone sous Android 6. Si l'iPhone 6S continue d'être mis à jour à l'avenir, c'est seulement à ce moment que l'iPhone pourra accéder à des applications inaccessibles sur les vieux smartphones Android.

Reste surtout la question du suivi des mises à jour de sécurité par les fabricants de smartphones. Elle reste essentielle à suivre.