Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test Panasonic SC-GN01 : une étonnante enceinte gaming à porter sur soi

L’enceinte tour de cou Panasonic SC-GN01 « SoundSlayer » entend proposer un son immersif aux joueurs et se positionne à mi-chemin entre l’expérience proposée par des enceintes et celle, plus classique de l’habituel micro-casque gamer. La solution de Panasonic dispose de 4 haut-parleurs dirigés vers le haut et pourra se connecter en USB ou à tout autre appareil grâce à sa connectique jack.

Tout comme la barre de son SoundSlayer SC-HTB01, Panasonic propose ici des préréglages sonores pour les jeux et on profite également d’un microphone intégré, qui pourrait permettre de vraiment remplacer un micro-casque. L’enceinte Panasonic SC-GN01 est proposée au prix conseillé de 179 euros.

Un appareil léger et bien conçu

L’enceinte SC-GN01 est composée de deux parties symétriques abritant les haut-parleurs qui sont reliées par un court arceau souple en recouvert de caoutchouc. Ce dernier permet, comme sur un casque, d’adapter le positionnement de l’appareil en fonction de la morphologie de chacun.

Les deux « ailes » du SC-GN01 sont construites autour d’un châssis en plastique dur très classique et recouvert d’un tissu sur la partie supérieure. Un choix qui donne vraiment au produit un air d’enceinte classique. L’ensemble reste assez compact et finalement assez discret, que ce soit posé sur un bureau ou installé autour du cou.

Chacune des deux parties abrite 2 haut-parleurs qui ont pour but d’englober les oreilles de l’utilisateur, et ce afin d’améliorer l’immersion. On retrouve d’ailleurs plusieurs boutons de contrôle de part et d’autre de l’enceinte SC-GN01. Sur la partie droite, on profite de deux boutons de contrôle du volume et d’un bouton permettant de le couper totalement.

À gauche, l’appareil arbore un bouton permettant de couper les microphones intégrés et le dernier bouton permet de naviguer entre les différents préréglages sonores proposés par l’appareil. C’est également sur la partie gauche que l’on retrouve toute la connectique de l’enceinte avec pour commencer un port jack qui permettra de l’utiliser avec à peu près n’importe quel appareil. Attention cependant : même en utilisant le port jack en source, il faudra alimenter l’appareil à l’aide du port USB.

L’enceinte se fait vite oublier une fois installée autour du cou. En effet, on se trouve ici avec un appareil qui ne dépasse pas les 250 grammes et pourra donc être utilisé sans douleur pendant plusieurs heures. Selon les visuels de la marque, la GN01 s’installe « suspendue » au cou, mais il nous a paru parfois plus efficace de la poser sur nos trapèzes.

Le choix reviendra à l’utilisateur et à ses préférences, mais sachez qu’il est possible de personnaliser le centrage de la scène sonore à l’aide de raccourcis précisés dans la notice. Ainsi, selon le placement habituellement utilisé, le son pourra être adapté pour ne pas entacher l’immersion.

En pratique, cet OVNI (Objet Vidéoludique Non Identifié) se montre globalement bien construit et bien pensé. L’appareil reste discret, léger et se positionne très naturellement autour du cou. Seul véritable regret : la nécessité de le brancher. À l’heure où de plus en plus de casques sont sans-fil, on aurait aimé retrouver une solution de ce genre ici.

Des fonctionnalités pas si limitées

Malgré sa connectivité USB et un usage principalement sur PC, la GN01 de Panasonic ne dispose pas d’un applicatif dédié permettant de la configurer. Pour cela, il faudra donc se contenter des différents boutons et raccourcis qui permettent tout de même de personnaliser à minima l’enceinte.

Le bouton dédié aux modes de son permet notamment de naviguer entre un préréglage adapté aux RPG, un second dédié au FPS, mais également un mode améliorant le rendu des voix, un autre adapté à la musique, l’autre au cinéma et le dernier proposant un son stéréo classique.

Lorsque l’appareil est branché à un ordinateur, il propose 2 sorties distinctes au niveau des réglages de Windows. L’une est dédiée aux médias (jeux, musique, films) et la seconde devra être utilisée pour les applications de communication. Il est ensuite possible de modifier la balance entre les deux à la volée afin de mieux entendre vos camarades ou votre jeu le cas échéant.

Toujours via des manipulations pas forcément simples, mais bien expliquées dans la notice, il est possible d’adapter le « centrage » de la scène sonore. En effet, selon que l’enceinte est posée sur les trapèzes ou « suspendu » au cou, la position des haut-parleurs par rapport aux oreilles est modifiée. Ce réglage permet donc de corriger cela afin d’optimiser le rendu surround.

Notez par ailleurs que l’enceinte est bien détectée par Windows comme un périphérique surround 5.1.

Une prestation sonore différente

Du fait de la taille des haut-parleurs et de leur positionnement, on n’attend logiquement pas des merveilles de cette enceinte personnelle. Néanmoins, avec le profil « Musique », on profite d’un son vraiment enveloppant qui, même s’il manque de vie, se montre globalement clair et juste. Le mode stéréo fait par contre pâle figure et offre un rendu vraiment décevant avec en plus un manque cruel de basses.

En jeu (avec le profil FPS), il faut bien avouer que ce type d’enceinte apporte une expérience nouvelle. On profite d’une scène sonore très large et l’impression d’être immergé dans l’ambiance des jeux est particulièrement satisfaisante. On est finalement à mi-chemin entre une paire d’enceintes et un casque. De fait, n’oubliez pas que tout le monde autour de vous pourra profiter de ce que vous écoutez…

Ces attributs rendent la SC-GN01 très adaptée à une utilisation sur des titres où l’ambiance est justement importante comme les RPG ou les FPS en solo. Pour ces derniers, dans une utilisation compétitive, on fait face à un problème de taille : il faut vraiment pousser le volume pour pouvoir entendre les détails importants comme les bruits de pas où les ouvertures de porte.

La spatialisation reste néanmoins correcte et améliore encore un peu plus l’immersion. Malgré cela, le rendu manque de précision et il n’est pas toujours aisé de bien localiser la provenance des sons. Sur ce point, un casque de jeu reste largement supérieur. Toujours pour les FPS, on regrettera néanmoins les basses fréquences qui restent un peu en retrait et manque clairement de punch.

Au rayon des déconvenues, il faut noter que le rendu sonore est tout particulièrement lié à la position de vos oreilles. Du fait de la proximité avec les enceintes, le moindre mouvement latéral viendra modifier de façon non négligeable votre perception du son. Sans parler des personnes aux cheveux longs qui auront nécessairement quelques problèmes avec ce type de produit…

Même si ce n’est pas forcément évident au premier abord, l’enceinte SC-GN01 de Panasonic est bien équipée d’un microphone qui permettra d’échanger avec vos compagnons de jeu. La qualité du microphone est franchement correcte, mais l’annulation de bruit intégrée n’est pas suffisante pour masquer complètement les sons émis par les enceintes.

En effet, à volume raisonnable, il n’y aura pas vraiment de problème, mais pour des titres où le son est important comme les FPS, on aura tendance à pousser le potentiomètre ce qui aura pour conséquence de faire capter au microphone les explosions et autres tirs d’armes à feu, rendant le tout particulièrement désagréable pour les autres notamment du fait du hachage de la voix lié à la réduction de bruit.

🎙️ Enregistrement normalisé

🎙️ Enregistrement normalisé avec jeu en fond

Prix et disponibilité de l’enceinte Panasonic SC-GN01

La Panasonic SC-GN01 est disponible au prix conseillé de 179 euros.