Test de la Panasonic SoundSlayer SC-HTB01 : une barre de son onéreuse coincée entre deux mondes

C'est cher, mais ça marche bien !

 

Introduction

Si les casques ont en général les faveurs des joueurs PC, Panasonic voit les choses différemment en proposant une barre de son spécifiquement destinées à un usage gaming. Voici donc notre test de la barre de son "Sound Slayer" SC-HTB01.

Panasonic SoundSlayer SC-HTB01

La Panasonic « SoundSlayer » SC-HTB01 est une barre de son compacte et plutôt complète proposée au tarif élevé de 300 euros. Elle dispose de (presque) toute la connectique nécessaire et se targue au passage d’une certification Dolby Atmos.

Elle se destine donc avant tout au jeu sur PC avec des modes audio dédiés et quelques améliorations favorisant l’immersion. Après quelques semaines d’utilisation quotidienne, il est temps pour nous de vous donner notre ressenti dans ce test complet.

Un produit discret à l’ergonomie perfectible

Destinée avant tout à être utilisée sur un bureau, et donc sous un moniteur, la barre de son Panasonic SoundSlayer SC-HTB01 est plutôt compacte. Le monolithe se tient dans un gabarit raisonnable de 43 x 13 x 5 cm et trouvera donc sans mal sa place, juste en dessous de notre écran. Sa profondeur pourra par contre poser quelques problèmes avec pied d’écran massif, surtout si vous n’osez pas poser ce dernier dessus.

De notre côté, la barre de son a été utilisée sous un moniteur de 35 pouces installé sur un pied VESA universel permettant de libérer l’espace. Nous vous conseillons de faire attention au moment de l’achat et de prendre en compte le fait qu’il vous faudra obligatoirement l’installer face à vous, sous votre écran.

Panasonic SoundSlayer SC-HTB01

La barre s’installe aisément sous un écran // Source : Edouard Patout pour Frandroid

La barre est construite principalement en plastique noir avec une zone en tissu en façade qui abrite les 4 haut-parleurs frontaux annoncés pour une puissance cumulée de 50 Watts. Un caisson de grave de 30 Watts est caché à l’intérieur et est associé à un récupérateur passif.

La façade dispose d’une découpe qui accueille des LED utilisées par la barre pour indiquer son état ainsi que le mode de connexion et le profil audio utilisé actuellement. Ces diodes ne sont pas particulièrement esthétiques et on aurait largement préféré y trouver un petit écran, tant la compréhension de ces dernières est difficile, même avec le manuel d’utilisation sous les yeux…

Panasonic SoundSlayer SC-HTB01

La façade dispose d’un affichage à LED // Source : Edouard Patout pour Frandroid

Si cette SC-HTB01 est fournie avec une petite télécommande d’un autre âge, on dispose quand même de quelques boutons sur la droite de la barre. Les fonctionnalités seront ici assez limitées puisqu’il est simplement possible d’allumer la barre, d’ajuster le volume et de changer de source. Pour le reste, il faudra obligatoirement utiliser la télécommande.

À ce stade, et après avoir utilisé la barre quelques minutes, on ne peut que pester contre les choix d’ergonomie faits par Panasonic. La télécommande propose de (trop) nombreux boutons, pour des fonctions pas forcément compréhensibles sans analyse approfondie du manuel et le retour « visuel » fourni par les LED d’indication n’est clairement pas suffisant.

Panasonic SoundSlayer SC-HTB01

On regrette l’absence d’une entrée analogique // Source : Edouard Patout pour Frandroid

Avant de nous pencher plus en détail sur les fonctionnalités de la barre SoundSlayer, attardons-nous sur la connectique présente à l’arrière. On dispose ici d’une sortie HDMI ARC, d’une entrée HDMI et d’une entrée optique numérique. On regrette l’absence d’une entrée analogique en jack par exemple, mais on profite par contre du Bluetooth pour utiliser la barre avec un smartphone par exemple. Un port USB est également présent pour la mise à jour du système.

Le dernier regret concerne l’alimentation électrique de la barre qui se fait via un câble avec transformateur déporté, ce qui vient encombrer inutilement nos bureaux. On aurait ici encore préféré que Panasonic intègre directement le transformateur dans la barre. Dommage.

Panasonic SoundSlayer SC-HTB01

Une orange, pour l’échelle // Source : Edouard Patout pour Frandroid

Au final, si le produit se montre plutôt discret et compact une fois installé sur le bureau, on regrette quand même les choix d’ergonomie discutables faits par Panasonic. De par sa nature même, il conviendra en plus d’être attentif au positionnement de votre écran avant de vous tourner vers cette barre de son.

Toutes les fonctionnalités au bout des doigts

Comme nous l’indiquions dans la partie précédente, la configuration et la gestion des fonctionnalités se font entièrement à l’aide de la petite télécommande fournie. Pour les besoins de notre test, nous avons utilisé la barre de son, connectée en HDMI à un PC sous Windows 10 (via une carte graphique NVIDIA). Ce choix est logique puisqu’il n’y a qu’avec cette connectique que nous pouvons profiter de tous les formats décodés par la barre.

En effet, la SoundSlayer de Panasonic est certifiée Dolby Atmos, DTS:X, Dolby Digital et bien d’autres formats que vous pouvez retrouver dans le manuel disponible à cette adresse. Évidemment, de par son format, tous les effets surround seront « virtualisés » puisque la barre n’est pas fournie avec des satellites et ne dispose pas d’enceintes orientées vers le haut.

La barre SoundSlayer est conçue pour un usage PC

La barre SoundSlayer est conçue pour un usage PC // Source : Edouard Patout pour Frandroid

Une fois connecté, l’appareil est directement reconnu par notre machine et il suffit de le choisir comme sortie audio par défaut pour commencer à en profiter. La télécommande permet alors de choisir la source, mais également tous les aspects audio. Différents profils sont d’ailleurs intégrés pour s’adapter aux différentes utilisations.

On profite par exemple de 4 profils principaux : standard, musique, cinéma et jeu. La barre étant avant tout vendue comme un périphérique à destination des joueurs, le profil jeu est en fait décomposé en 3 profils différents : RPG, FPS et « voix » pour une meilleure compréhension des dialogues. Une fonctionnalité permettant d’améliorer les dialogues est d’ailleurs activable sur tous les profils.

Enfin, on pourra également activer la fonction « 3D Surround » qui amplifie la spatialisation grâce à un traitement sonore maison. Nous aurons l’occasion de revenir sur les qualités sonores de l’appareil un peu plus loin dans notre test.

Malheureusement, et comme indiqué dans la première partie, l’affichage proposé par la barre de via les LED présentes en façade est totalement incompréhensible. Pour faire « simple », les LED ont plusieurs couleurs et selon celles qui sont allumées et leur couleur, on peut connaitre le mode audio utilisé et les différentes options activées. Ajoutez à cela un texte quasi illisible sans y coller le nez et vous vous retrouvez à devoir ouvrir le manuel d’utilisation à chaque fois que vous souhaitez changer les paramètres de la barre…

Panasonic SoundSlayer SC-HTB01

Les LED d’indication ne sont pas très claires // Source : Edouard Patout pour Frandroid

De ce fait, nous sommes plutôt tentés de ne pas toucher aux réglages de la barre, ce qui est, avouons-le, un peu dommage compte tenu des très nombreuses options et profils disponibles. Sur ce point, on ne peut qu’espérer que Panasonic proposera au moins un petit affichage LCD pour la prochaine version ou un logiciel à installer sur PC puisqu’on le rappelle, cette barre s’adresse avant tout aux joueurs.

Grâce à sa connectique HDMI ARC, la SC-HTB01 pourra être utilisée avec un téléviseur compatible et autorise la lecture (en passthrough) de flux vidéos 4K. Vous pouvez donc y connecter un lecteur Blu-Ray sur son entrée HDMI et raccorder ensuite la sortie ARC à votre téléviseur, comme n’importe quelle barre de son de salon. On profite alors également du contrôle de la barre via la compatibilité HDMI CEC.

En fait, on sent que Panasonic a souhaité apporter à sa barre de son des fonctionnalités que l’on retrouve sur des appareils utilisés en général dans le salon, avec une TV. La SoundSlayer étant avant tout destinée à être utilisée sur un bureau, avec un PC, on s’interroge sur l’utilité de toutes ces fonctionnalités et s’il n’aurait pas été plus pertinent de s’en affranchir afin de baisser le prix de l’appareil. Rassurez-vous, nous l’avons tout de même testée dans un salon avec un téléviseur classique.

Une prestation sonore étonnante

Nous avons tout d’abord testé la barre de son en écoute musicale, sur plusieurs titres permettant de la mettre à l’épreuve. Le son délivré est globalement assez clair et la barre se débrouille bien dans la plupart des registres. Même les basses fréquences arrivent à tirer leur épingle du jeu avec une puissance bien maîtrisée et un rendu correct.

Les basses sont ainsi bien présentes, mais manque un peu de naturel et de rondeur, un constat particulièrement vrai sur Say Nada de Shakka ou encore Rock On de David Essex. La dynamique reste intéressante et l’ensemble globalement bien maîtrisé sur des morceaux un peu plus complexes comme Keep On Trippin’ de Manu Katché.

Panasonic SoundSlayer SC-HTB01

Le récupérateur passif profite d’une ouverture sous la barre // Source : Edouard Patout pour Frandroid

Globalement, avec ses réglages par défaut, la SoundSlayer délivre un son correct et plutôt plat. Dans cette configuration elle reste malheureusement handicapée par son format qui n’étend pas suffisamment la scène sonore et peine à retranscrire la stéréo de façon optimale quand elle est utilisée sur un bureau.

Il s’avère que les ingénieurs de Panasonic ont réussi un sacré tour de force en proposant une fonctionnalité « 3D Surround » impressionnante, peu importe le contenu en cours de lecture sur la barre. Même en écoute musicale, l’activation de cette option apporte beaucoup plus d’ampleur, de chaleur et d’espace au son et pour être tout à fait honnête, nous ne l’avons pas désactivée depuis.

La barre étant certifiée Dolby Atmos, nous avons téléchargé l’application éponyme sur le store de Microsoft afin de profiter des vidéos proposées dans ce format. « Wow ». C’est littéralement le premier sorti de notre bouche après avoir visionné le trailer de World Of Warcraft. La barre est capable de petites prouesses avec une spatialisation impressionnante et un son très puissant comparativement à sa taille.

La barre est vraiment très compacte

La barre est vraiment très compacte // Source : Edouard Patout pour Frandroid

Non contents de cette expérience, nous avons installé la barre dans notre salon, en lieu et place d’une JBL Bar 5.1 (un modèle plus onéreux, équipé de satellites surround et d’un caisson de basse). Ici, nous avons profité de la scène d’introduction de Star Wars Episode III et là encore, la barre impressionne par sa puissance et le côté particulièrement enveloppant du son qu’elle produit.

Pour être complètement honnête, il faut rappeler que l’on profite ici d’un son spatialisé de façon « virtuelle ». C’est très flatteur pour les tympans, mais comparativement à un vrai ensemble Atmos ou 5.1, on perd clairement en naturel et les sons, bien qu’ils remplissent vraiment la pièce, manquent quand même de précision.

Panasonic SoundSlayer SC-HTB01

Même dans un salon, la SoundSlayer s’en sort bien // Source : Edouard Patout pour Frandroid

De retour à notre bureau, il était temps de tester la barre SoundSlayer en jeu. Nous avons pour ces tests utilisés principalement le réglage « FPS » qui nous a semblé offrir la meilleure immersion. L’immersion sur des titres où l’ambiance sonore est importante se montre là encore très convaincante. Malheureusement, la précision n’est toujours pas au rendez-vous et après quelques parties sur Call Of Duty, notre Pro X Wireless nous manquait déjà…

C’est donc ici que l’on atteint les limites des technologies surround « virtuelles ». Si on profite d’un son très flatteur et très enveloppant, on n’atteint évidemment pas la précision d’un vrai système surround. En revanche, l’ensemble se révèle vraiment convaincant pour retranscrire l’ambiance sonore d’un RPG et on recommandera la barre sans hésiter pour ce type d’usage.

Prix et disponibilités de la barre Panasonic SoundSlayer SC-HTB01

La barre de son Panasonic SoundSlayer SC-HTB01 est disponible au prix conseillé de 299 euros.

Note finale du test
7 /10
Il est difficile de conclure de façon simple ce test. Panasonic semble avoir pris comme base une barre de son classique pour salon tout en proposant un format compact tourné vers un usage PC (et gaming). Il en résulte donc un produit difficile à cerner.

Comme souvent, tout dépendra des usages que vous ferez d'un tel appareil. Si vous avez l'habitude de jouer avec des amis, un casque sera nécessairement plus adapté. Idem si vous cherchez avant tout de la précision dans la localisation des sons. En revanche, pour une expérience multimédia clé en main, puissante et enveloppante, la Sound Slayer fait des miracles, sans atteindre, évidemment, les performances d'un vrai système *surround*.

Malheureusement, son plus gros point faible selon nous reste son positionnement tarifaire. Panasonic demande pas moins de 300 euros pour s'offrir cette barre de son, un tarif très élevé pour sonoriser un bureau (on rappelle que c'est ce pour quoi elle a été conçue). En revanche, si on l'envisage pour un usage avec un téléviseur, dans un salon, ce tarif ne parait plus si élevé que cela...
Points positifs
  • Design simple et discret
  • Compacité appréciable
  • Performances sonores convaincantes
  • Mode 3D Surround qui impressionne
  • Capable de sonoriser un salon
Points négatifs
  • Tarif (très élevé) pour un usage PC
  • Ergonomie à revoir
  • Pas d'entrée analogique
  • Spatialisation parfois brouillonne
  • À mi-chemin entre usage bureau et salon

Les derniers articles