Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Samsung Galaxy Note 7 : qu'a-t-il de plus que le Galaxy S7 edge ?

Le Samsung Galaxy Note 7 vient de faire sa première apparition publique et, à première vue, il ressemble à s'y méprendre à un Galaxy S7 edge. Qu'a-t-il de plus que son prédécesseur, qui justifie un surcoût d'environ 150 euros ? Nous avons fait les comptes.

note-7-s7edge

Fiche technique

Les points communs

Design et hardware, les points communs sont nombreux. Le Samsung Galaxy Note 7 partage avec le Galaxy S7 edge un design "dual-edge", c'est-à-dire avec l'écran et le dos vitré courbes, mais dans des dimensions légèrement supérieures. Leur écran Super AMOLED est Quad HD, mais légèrement plus grand chez le Note 7 - 5,7 pouces contre 5,5 pouces - avec une résolution de 518 ppp. À l'intérieur, on retrouve le même SoC Exynos 8890 couplé à 4 Go de RAM, mais aussi un port microSD, toutefois associé à 64 Go de stockage au lieu de 32 Go. En termes de photographie, même combat, puisque le Note 7 dispose du même capteur Dual-Pixel de 12 mégapixels que le S7 edge (et le S7 standard), avec un système de stabilisation optique.

galaxy-note-7-6

En termes logiciels, on reste dans le même mouvance, puisque le Note 7 sortira sous Marshmallow, avec un TouchWiz toutefois (très) légèrement épuré.

Un goût de modernité

Comme le Galaxy S7 edge, le Note 7 est étanche, une première dans sa gamme de produits - il est ainsi certifié IP68. En revanche, il est un point sur lequel la phablette se démarque : le Note 7 est équipé d'un port USB Type-C, alors même que ses homologues S embarquent un port micro-USB 2.0 standard, donc non réversible.

C'est également du côté des capteurs biométriques que le Note 7 se distingue de son aîné. Il est lui aussi doté d'un capteur d'empreintes situé sur son bouton physique, en façade, mais va un peu plus loin. Grâce à un jeu de capteurs infrarouges situés au-dessus de son écran, l'appareil propose à l'utilisateur une sécurisation par reconnaissance d'iris. On aime ou non, et la fonctionnalité reste optionnelle. Reste qu'elle offre une alternative pour déverrouiller le smartphone ou sécuriser des dossiers sensibles, et qu'elle fonctionne très bien.

Derniers points, le Galaxy Note 7 est compatible avec le visionnage de vidéos en HDR, utile notamment dans le cadre de l'application Netflix.

Le stylet, évidemment

GalaxyNote7_KeyVisual_4

S'il y a bien un élément permettant de différencier le Note 7 du Galaxy S7 edge, c'est évidemment son stylet S-Pen. Ce dernier prend place à l'intérieur de la coque du téléphone, peut en être ôté facilement grâce à un système de ressort, et est associé à de nombreuses fonctionnalités. Création de GIF, dessin (il est possible de mélanger des couleurs avec un effet "peinture"), prise de notes converties en traitement de texte, mais aussi zoom sur l'écran via la fonctionnalité AirView... les choix sont multiples. On notera également la possibilité d'écrire sur l'écran éteint du téléphone grâce à Always-On Display, et ce même s'il est mouillé, puisque le smartphone est étanche.

galaxy-note-7-stylet

Rien n'est parfait...

Il faut tout de même relever, malgré les qualités de ce Note 7, quelques points d'ombre. D'abord, la question de la batterie. Car si le Galaxy S7 edge, doté d'un écran de 5,5 pouces, embarque une belle batterie de 3600 mAh, son homologue Note, 5,7 pouces au compteur, se contente d'une capacité de 3500 mAh. Mécaniquement, et du fait que l'usage du stylet risque de solliciter un peu plus encore (sans compter le scanner d'iris) la batterie de la bête, on s'attend à une autonomie légèrement moindre.

galaxy-note-7-13

Un dernier mot concernant le prix, puisqu'il est ici déterminant. Le Galaxy Note 7 coûtera environ 850 euros à sa sortie, un tarif qui le rapprochera davantage d'un iPhone 6s Plus que d'un Galaxy S7 edge, sorti à 799 euros, mais que l'on trouve déjà sous la barre des 700 euros. Un positionnement plus que premium qui risque de faire reculer plus d'un fan de stylet, malgré l'intérêt indéniable de l'appareil. Il faudra, pour ceux que leur budget n'autorise pas à dépenser de telles sommes, patienter jusqu'aux premières promotions, probablement réservées à la période de Noël.