Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Samsung : un brevet pour des smartphones sans bouton et aux bords très incurvés

Si l'on a connu depuis quelques années les écrans incurvés, la tendance s'est profondément accélérée en fin d'année dernière. Vivo, avec son Nex 3, puis Huawei, avec son Mate 30 Pro, sans parler du Mi Mix Alpha de Xiaomi, ont présenté coup sur coup des smartphones avec des écrans qualifiés de « waterfall ». Dit en bon français, la courbure des écrans sur les tranches est tellement prononcée qu'elle rappelle des chutes d'eau.

Samsung a été l'un des premiers constructeurs de smartphones à proposer des écrans aux bordures incurvées avec le Galaxy Note Edge, puis le Galaxy S6 Edge. Mais depuis, il faut bien admettre que le constructeur coréen s'est laissé rattraper par ses concurrents.

Afin de faire face aux modèles de Huawei et Vivo, Samsung a cependant déposé un brevet auprès de l'USPTO, l'organisme américain en charge de la propriété intellectuelle, comme l'a repéré Patently Mobile. Ce brevet, déposé initialement en 2018, vient protéger une technologie d'écran particulièrement courbé sur la tranche. Ainsi, la courbure vient recouvrir plus que la face avant de l'appareil, ce qui permet à l'écran de recouvrir l'ensemble de la façade, sans aucune bordure sur le côté.

Des boutons intégrés directement dans l'écran

Pour maximiser l'écran, le brevet de Samsung prévoit également d'intégrer non pas des boutons latéraux physiques, mais plutôt des touches accessibles à travers l'écran sur les tranches. Une solution qui rappelle fortement les boutons de volumes sensitifs présents sur le Huawei Mate 30 Pro qui peuvent être activés en tapant deux fois sur le bord de l'écran.

Pour l'heure, il ne s'agit que d'un brevet déposé par un constructeur. Rien n'indique donc que Samsung applique la technologie protégée ici sur un de ses futurs smartphones. Reste que le constructeur coréen continue à pousser toujours davantage ses écrans incurvés. Pendant longtemps réservés au Galaxy S, ils ont intégré les Galaxy Note depuis le Galaxy Note 7. Samsung pourrait donc bel et bien pousser le bouchon un peu plus loin et l'intégrer à l'un de ses futurs modèles.