Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

En Europe, les Tesla et voitures électriques françaises ont dompté le mois de novembre

À l’aube de l’année 2022, le constat devrait être sans appel : la Tesla Model 3 semble bel et bien avoir dominé les ventes européennes de voitures électriques en 2021, bien que les chiffres du mois de décembre ne seront connus qu’en janvier prochain. Il n’empêche : depuis 11 mois, la dynamique est extrêmement favorable pour la star du catalogue du constructeur américain.

En octobre dernier, la berline compacte signait un double exploit grâce à des volumes de ventes exceptionnels, parvenant d’ailleurs à battre les véhicules diesels et essence au classement mensuel des immatriculations. C’était d’ailleurs une première qu’une automobile américaine s’accapare ce titre honorifique sur le marché européen.

La Model 3, encore et toujours

Novembre 2021 ressemble d’ailleurs à un mois comme un autre pour Tesla. Selon les nouveaux chiffres publiés par JATO Dynamics, qui s’intéresse notamment aux immatriculations électriques du vieux continent, la Model 3 continue de dominer le classement avec un total de 10 739 immatriculations.

Le fabricant d’outre-Atlantique peut aussi être fier de son dernier SUV électrique, la Model Y, qui poursuit sa percée depuis ses débuts en Europe fin août : quelques mois plus tard, il se hisse à la 4e place du classement avec 5347 immatriculations. Il talonne par ailleurs de très près son concurrent direct, la très abordable Dacia Spring.

Volkswagen en embuscade

Le crossover low cost lancé par Renault rencontre un certain succès depuis ses premiers pas, tout comme l’infatigable citadine Zoé, seconde avec 8658 immatriculations. Citons aussi la bonne forme de Volkswagen, avec ses ID.4 et ID.3, respectivement 6e et 7e du classement. La Peugeot e-208, si populaire en France, plaît moins en Europe (9e).

Comme le rappelle JATO Dynamics, les voitures électriques connaissent une belle croissance, dans une conjoncture économique pourtant délicate. En Europe, le marché automobile toutes motorisations confondues a subi une baisse de 18 % en novembre par rapport à l’an passé, et de 29 % par rapport à 2019.

L’organisme rappelle que la pénurie de composants, notamment celle des semi-conducteurs, continue d’avoir un impact négatif sur le secteur. Il estime que le manque d’offre jouerait aussi un rôle, lorsque les voitures électriques, en face, profitent de belles mesures incitatives et d’un catalogue global de plus en plus fourni.

Tâchons désormais de patienter pour connaître les chiffres du mois de décembre et établir un bilan annuel.

https://www.frandroid.com/produits-android/automobile/voitures-electriques/1047439_719-des-voitures-vendues-sont-100-electriques-en-norvege-contre-8-en-france-4-raisons-qui-expliquent-cette-difference