Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Disney+ ne veut pas abuser de la publicité sur son abonnement à prix réduit

Selon les informations de Variety et du Wall Street Journal, Disney+ diffusera quatre minutes de publicité pour les films et émissions qui durent une heure ou moins pour les utilisateurs ayant un abonnement comprenant de la publicité. Un abonnement qui devrait être lancé d'abord aux États-Unis à la fin de l'année puis dans d'autres pays en 2023.

Aucune publicité pour les profils enfants et sur les contenus pour les plus jeunes

Disney+ souhaite garder son image familiale, c'est pourquoi la plateforme ne devrait pas diffuser de publicité lorsqu'elle est utilisée par un profil enfant. Par ailleurs, aucune publicité ne devrait être affichée sur les contenus destinés à un « public préscolaire, même si l'utilisateur n'a pas de profil enfant ». Il n'y aura pas de publicités « ayant un thème adulte, comme celles liées à l'alcool ou à la politique ». Selon les informations de Variety reprises par The Verge, Disney+ « n'acceptera pas non plus les publicités provenant d'un concurrent du secteur du divertissement ».

Disney+ se positionne juste en dessous de la concurrence sur la quantité de publicités

Variety le souligne également, avec quatre minutes par heure, Disney+ se positionnerait en dessous ou au même niveau de ce que peuvent pratiquer les autres services de SVoD. Peacock de NBC est à cinq minutes, HBO Max est à quatre minutes également. Cependant, Disney+ serait au-dessus de ce que fait Hulu, propriété de Disney, « qui diffuse entre neuf et douze publicités par heure ».

Disney+ continue sa progression ; il a annoncé avoir conquis 7,9 millions de personnes au dernier trimestre, atteignant 44 millions d'abonnés aux États-Unis et au Canada. Une progression alors même que Netflix voit son nombre d'abonnés diminuer : la plateforme a annoncé l'arrivée d'un abonnement moins cher comprenant de la publicité, mais aussi la fin du partage de compte pour contrebalancer ce phénomène. En effet, Netflix a perdu 2 millions d'abonnés sur un trimestre, après une longe période de croissance.