Le problème de Netflix, ce n’est pas le prix de l’abonnement ni le partage de compte

Ne surtout pas paniquer

 

La baisse du nombre d'abonnés a été un signal d'alarme pour Netflix, mais la plateforme doit éviter de prendre des décisions qui pourraient être uniquement justifiées par la peur d'être dépassée par la concurrence.

Netflix – PC

Malgré l’apparition d’innombrables services de streaming de films et de séries qui tentent de se disputer son leadership, Netflix a réussi à rester la première référence du secteur. Pourtant, tout semble avoir été bouleversé après la perte de 200 000 abonnés au premier trimestre 2022. Pire encore, les estimations pour le deuxième trimestre sont encore plus inquiétantes, on parle de 2 millions d’abonnés en moins.

Attaquer sur différents fronts

Netflix semble avoir sorti un plan d’urgence qui attaque différents fronts. Sur le plan économique, l’entreprise américaine a fait le choix de financer moins de contenu original en quantité, mais de meilleure qualité. L’investissement augmente, mais Netflix veut être plus sélectif avec les projets.

En outre, Netflix a annoncé le lancement d’un abonnement moins cher qui inclura des publicités, ce qui ne vous plaît pas du tout, et la plateforme de streaming a commencé à explorer la possibilité d’entrer dans le monde des diffusions d’événements en direct. Ils ont également augmenté les prix des abonnements. De plus, ils veulent s’attaquer au partage de compte. Alors que Netflix s’est longtemps montré favorable à cette pratique, voilà que le service fait volte-face et commence à serrer la vis.

En interne, Netflix a communiqué une note sur sa culture d’entreprise — la première à être publiée en cinq ans — en expliquant que « si vous avez du mal à prendre en charge l’étendue de notre contenu, Netflix n’est peut-être pas le meilleur endroit pour vous ». En d’autres termes, si vous n’aimez pas Netflix, partez tout simplement. Il y avait également une injonction moins remarquée : « Dépensez l’argent de nos membres à bon escient. ».

Enfin, Netflix a entamé un virage vers l’industrie du jeu vidéo, ce qui semble ne pas l’avoir aidé à rester concentré. Ses jeux pour iOS et Android n’ont pas suscité la passion des foules. Netflix persiste, ils prévoient de lancer 50 nouveaux jeux.

Force est de constater que la société de Reed Hastings semble être sortie de sa léthargie. Cela semble néanmoins être des actions menées bien plus par obligation que par conviction.

Ne pas trop en faire

Il y a eu de nombreuses tentatives pour expliquer les vrais problèmes de Netflix qui ont conduit à la baisse de ses abonnés. On parle évidemment de la hausse des prix, un manque de contenus propriétaires, une qualité inégale dans les contenus et une concurrence accrue.

La pire erreur de Netflix aujourd’hui serait d’en faire trop dans sa tentative de compenser les erreurs ou les négligences du passé. Si l’entreprise se précipite pour prendre des décisions stratégiques, elle risque de patauger dans l’eau et sa relation avec les utilisateurs en souffrira d’autant plus.

Mieux promouvoir ce que Netflix produit

D’après nous, le véritable problème du service qui l’affecte plus que ses concurrents est sa portée marketing limitée.

Netflix a pour objectif d’essayer de reproduire toute la gamme de contenus à l’écran, pour tout le monde, des films de prestige, mais aussi des petites séries bien spécifiques ou encore des comédies. Les concurrents de Netflix proposent également une vaste gamme de contenus avec des niveaux de qualité tout aussi variables, mais ils le font via un certain nombre de canaux et de plateformes différents, ce qui permet de différencier les marques.

Sur Netflix, en revanche, tout est mélangé, notamment dans des sections comme le Top 10. Cela donne l’impression aux clients que Netflix n’a pas de véritables standards de qualité ni de vision cohérente.

netflix

Autre critique, le service de streaming ne fait généralement que de la publicité à court terme pour ses principaux contenus, ce qui ne permet pas d’appréhender les nouvelles saisons ou les films à venir. Bien que le modèle de frénésie de Netflix ait contribué à son succès, cette façon de faire empêche leurs séries et leurs films de créer un battage médiatique sur plusieurs semaines.

Résultat, la plupart des contenus sont oubliés quelques semaines après la sortie. En lieu et place d’un marketing conventionnel, Netflix utilise son algorithme avec de nouveaux contenus sur sa page d’accueil, mais peu de choses sont entreprises pour inciter les téléspectateurs en dehors de l’écosystème Netflix à s’abonner ou à ouvrir l’application.

Afin d’inverser son déclin, Netflix doit mieux proposer son meilleur contenu. Cela pourrait impliquer la création de sous-marques différenciées auxquelles les téléspectateurs pourraient s’identifier. La tâche la plus importante du service de streaming n’est pas de créer plus ou de meilleur contenu, mais de mieux promouvoir ce qu’elle a déjà.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles