Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Samsung Galaxy S20 : nos mesures d'écran et de performances

NB : le test complet du Samsung Galaxy S20 est maintenant disponible.


Mi-février, Samsung annonçait officiellement sa nouvelle gamme de smartphones haut de gamme, les Galaxy S20, S20 Plus et S20 Ultra. Des smartphones qu'on a pu recevoir il y a un peu plus d'une semaine.

Néanmoins, si ce laps de temps nous suffit généralement à publier nos tests complets, ce n'est pas le cas cette fois-ci. En cause, une version non finalisée du logiciel qui ne devrait donc pas représenter l'expérience finale des utilisateurs lors de la sortie des smartphones, le 13 mars prochain.

Samsung a en effet prévu de déployer un correctif logiciel au début du mois de mars. Une dernière mise à jour des appareils qui devrait, selon le constructeur, améliorer sensiblement deux points : l'autonomie et la qualité photo. Il s'agit là des critères parmi les plus importants pour les consommateurs et, à cet égard, nous préférons donc attendre encore un peu avant la publication de nos tests complets.

Pour vous faire patienter, nous nous sommes cependant attaqué à deux autres gros aspects des Galaxy S20 : l'écran et les performances. Nous vous présentons donc nos premiers résultats techniques pour vous donner une idée de la qualité d'affichage et de la puissance sur lesquelles vous pourrez compter avec ces smartphones.

Notons que nous avons concentré nos efforts sur le Samsung Galaxy S20 et le Samsung Galaxy S20 Ultra, le premier étant celui qui sera sans doute le plus vendu, le second étant le plus impressionnant technologiquement (et le plus cher).

Fiches techniques

Une expérience visuelle des plus soignées

Pour les écrans, commençons par rappeler quelques points importants avant d'entrer dans les détails. Déjà, il faut souligner que Samsung a évidemment intégré des dalles AMOLED sur ses Galaxy S20. Sur chacun des modèles, vous profitez donc d'un contraste infini et donc parfait et vous pouvez faire confiance au savoir-faire du géant coréen en la matière.

Passons maintenant aux diagonales des deux déclinaisons testées ici :

Résolution d'écran

On se retrouve donc sur un format aujourd'hui assez classique sur le Galaxy S20 contre une diagonale qui se rapproche (avec encore un peu de marge) de celle d'une tablette pour le Galaxy S20 Ultra. Cette différence a évidemment des conséquences sur la résolution d'affichage ou, autrement dit, la densité de pixels affichés.

En effet, les deux smartphones offrent les mêmes définitions d'affichage et affichent donc tous les deux 2400 x 1080 pixels en Full HD+ et 3200 x 1440 pixels quand on passe en QHD+. En termes de résolution, le Galaxy S20 classique a donc l'avantage puisqu'il offre autant de pixels sur une surface plus petite. Nous vous avons préparé le tableau ci-dessous pour que vous vous en rendiez compte.

À cet égard, rappelons que même en Full HD+, le Galaxy S20 et le Galaxy S20 Ultra offrent une résolution largement suffisante pour le confort des yeux. Le mode QHD+ -- plus gourmand en énergie -- est surtout pertinent pour les expériences en réalité virtuelle.

Qualité d'affichage

Direction maintenant le laboratoire pour soumettre ces beaux écrans à notre sonde et au logiciel de mesure CalMAN. Par défaut, Samsung a réglé ses dalles sur un mode vif très efficace pour offrir une très large palette de couleurs.

En contrepartie, vous devez composer avec des teintes peu fidèles à la réalité. Vous pouvez y remédier en optant pour le mode naturel, mais celui-ci est bien moins bon pour afficher une grande variété de couleurs, car il est moins efficace en termes de couverture des espaces colorimétriques sRGB et DCI-P3 -- surtout sur ce dernier qui est sensiblement plus large.

C'est pourquoi, chez Frandroid, nous vous recommandons d'opter pour un mode vif et de le personnaliser en faisant glisser le curseur de la balance des blancs d'un cran vers les températures chaudes. Vous vous retrouverez ainsi avec le meilleur équilibre entre une large couverture des espaces colorimétriques et des tonalités proches du réel.

Vous profiterez en effet d'une température assez proche de la barre des 6500 K considérée comme étant l'idéal à atteindre. Dans le même temps, la variété des couleurs affichée reste très grande tandis que le Delta E moyen -- représentant l'écart entre le blanc affiché et le blanc réel -- est, certes, bien éloigné de l'indice 3 vers lequel il faudrait tendre. Toutefois, il faut savoir que nos mesures ont été réalisées avec le DCI-P3 pour référence. Les couleurs restent donc assez sublimées.

Nous avons tout résumé dans le tableau ci-dessous. Précisons en outre que la luminosité maximale atteinte sur les écrans des Galaxy S20 et S20 Ultra est très largement suffisante pour assurer une visibilité à l'épreuve des journées les plus ensoleillées de votre vie.

Notez que le Galaxy Note 10+ sorti l'été dernier profite d'un écran aux qualités très similaires comme l'indique notre tableau. Finalement, le principal point faible de ce modèle par rapport aux nouveaux est de ne pas pouvoir monter au-delà des 60 Hz sur sa dalle.

Mode 120 Hz

Sachez en effet que sur tous les Galaxy S20, vous pouvez profiter d'un rafraîchissement d'écran à 120 Hz. C'est-à-dire que la dalle affiche 120 images par seconde pour offrir plus de fluidité. Cette fonction est extrêmement plaisante à utiliser et ne donne absolument pas envie de retourner aux 60 Hz classiques qui paraissent presque fades en comparaison. Attention toutefois, ce mode 120 Hz consomme forcément plus de batterie.

C'est d'ailleurs très certainement pour cette raison qu'il reste impossible d'activer la définition QHD+ en même temps que le mode 120 Hz. Cela serait trop énergivore, mais il semblerait tout de même que Samsung songe à une option pour concilier les deux paramètres.

Notez qu'à la sortie de boîte, les smartphones sont configurés sur un rafraîchissement à 60 Hz par défaut. C'est à vous d'aller chercher les 120 Hz.

La puissance relative de l'Exynos 990

Passons maintenant à la question des performances. Sur les modèles européens des Galaxy S20 et Galaxy S20 Ultra, c'est un Exynos 990 que l'on retrouve. Cette puce est censée être l'équivalent made by Samsung du Snapdragon 865. Autant vous dire qu'elle déploie une très grande puissance et se situe clairement dans le haut du panier. Les scores enregistrés ici sur les différents benchmarks que nous lançons traditionnellement pendant nos tests de smartphones sont particulièrement élevés.

Cette puissance se ressent parfaitement sur des parties de Call of Duty Mobile ou PUBG avec les graphismes poussés à fond.

Toutefois, il nous est encore impossible de lancer Fortnite sur les Galaxy S20 et Galaxy S20 Ultra. Il semblerait que la compatibilité ne soit pas encore prête du côté d'Epic Games. On imagine -- et espère -- que ce souci sera réglé au moment de la sortie des appareils.

Surtout, il faut souligner que les clients européens peuvent ressentir un brin de frustration quant au fait de ne pas profiter des Snapdragon 865 embarqués par les Galaxy S20 dans d'autres marchés. Lors d'un test réalisé sur un prototype, la dernière puce de Qualcomm atteignait en effet un score de 570 000 sur AnTuTu, ce qui bat largement les résultats observés avec nos modèles.

Toutefois, aux États-Unis, des tests sur GFXBench affichent des résultats équivalents, voire moins bons, pour le Galaxy S20 Ultra sur GFXBench, Car Chase et Aztec Vulkan High Tier. Finalement, ce qu'il faut surtout retenir sur cette opposition Exynos 990 et Snapdragon 865, c'est que ce dernier est bien mieux optimisé en termes de consommation d'énergie. Résultat, et les premières observations semblent aller dans ce sens, il faut s'attendre à une autonomie sensiblement moins bonne sur les modèles européens.

Notons que les modèles que nous testons sont équipés de 12 Go de RAM.

Prix et disponibilité

Samsung commercialise ses Galaxy S20, Galaxy S20+ et Galaxy S20 Ultra le 13 mars prochain. Comptez 909 euros pour le Galaxy S20 4G, 1009 euros pour le Galaxy S20 5G (ici testée). On reste à 1009 euros pour le Galaxy S20+ 4G, et il faut monter à 1109 euros pour le Galaxy S20+ 5G.

Enfin, le Galaxy S20 Ultra (uniquement en 5G) est à 1359 euros. En attendant nos tests complets des smartphones, n'hésitez pas à retrouver nos prises en main.

Premier avis

Comme indiqué, nous sommes en train de tester les Samsung Galaxy S20 actuellement. Globalement, ces smartphones offrent une excellente expérience à l'utilisateur et nous espérons simplement que la mise à jour promise corrige bel et bien quelques légers défauts observés ici et là, notamment sur l'autonomie qui nous paraît un peu juste pour le moment.

L'écran et les performances des Galaxy S20 et Galaxy S20 Ultra ne sont pas touchés par la fameuse mise à jour. Il s'agit donc de deux points sur lesquels nous pouvons déjà faire part de notre appréciation du soin apporté par Samsung et nous pouvons déjà affirmer que le consommateur jouira d'une belle expérience si ces critères sont essentiels pour lui. En bref : c'est très prometteur.

Rendez-vous bientôt pour notre avis complet !

NB : cet article a été coécrit avec Omar Belkaab.