Si les surprises des grands constructeurs ont été éventées très en amont de ce Mobile World Congress, il est un constructeur qui est parvenu à surprendre avec un produit que l’on n’avait pas vu venir. La Wiko Watch, puisque c’est l’appareil qui nous intéresse ici, nous a livré quelques uns de ses petits secrets.

Wiko Watch

La Wiko Watch se fait discrète, présentée dans des vitrines sur le stand de Wiko, à Barcelone. Et pourtant, ce bracelet mi-montre, mi-tracker d’activités, est déjà fonctionnel même si la marque sino-française compte encore ajuster quelques détails de design avant sa commercialisation prévue « avant l’été« . Un élément aussi flou que l’est son prix, situé « entre 100 et 150 euros« .

Quand Wiko sait s’entourer

D’autres éléments à son sujet sont pourtant beaucoup plus clairs. La montre, dont le cadran mesure 42 mm de diamètre, affiche un look très simpliste, la faute à une conception plastique très colorée et à des bracelets en silicone (18 mm) interchangeables. La Watch mêle les genres, un peu comme une montre Nevo, ce projet Indiegogo lancé en fin d’année dernière et mélangeant le design aux fonctionnalités sportives. Si la ressemblance frappe tant, ce n’est pas pour rien : l’équipe de Nevo est en effet partenaire de Wiko. « Nous leur offrons notre technologie hardware, software et leur app », nous a expliqué Nevo, tandis que Wiko se charge de son côté du design de la montre. Pour l’heure, le constructeur fait appel aux services d’un designer externalisé mais compte d’ici la fin de l’année embaucher un designer « maison » spécialisé dans les accessoires à ses couleurs. L’application en question n’est pas encore prête et n’a pas pu nous être montrée, mais Wiko assure que sa mouture iOS sera finalisée la semaine prochaine et que l’app Android suivra rapidement. La montre ne devant pas être disponible avant la fin du printemps, ce n’est pas un problème en soi.

Il faut également noter que cette application sera pré-installée dans les prochains terminaux Wiko, devenant ainsi prêts-à-connecter. Petit espoir tout de même : Wiko n’exclut pas le lancement d’un modèle plus haut de gamme à moyen terme.

wiko-2
Wiko Watch

Du tracking d’activités et des notifications

Cette Watch est certe une montre, mais pas seulement. Elle affiche l’heure avec des aiguilles physiques, propulsées par un mécanisme alimenté par une pile bouton. A ce titre, elle promet une autonomie de plusieurs années, comme n’importe quelle montre-bracelet achetée en bijouterie. Toutefois, une deuxième pile dissimulée dans son boîtier est réservée à un second usage : le tracking d’activités (course, natation – la montre est étanche 3 ATM, sommeil), avec une autonomie tombant cette fois à 4 à 6 mois. De ce point de vue, la Watch adopte le fonctionnement d’un Misfit Shine, puisque l’utilisateur définira ses objectifs de pas sur son application mobile et pourra, en cliquant sur la couronne située en bas du côté droit du boîtier, illuminer d’une à douze LED situées tout autour de l’écran. Chacune, comme sur le Shine, correspond au remplissage d’un douzième de l’objectif prédéfini. Notez que la couronne centrale de l’appareil servira à régler l’heure de la montre (ce qui peut également être fait depuis l’app mobile), et que celle du haut se transformera en télécommande Bluetooth (4.0) Elle pourra, par exemple, permettre de déclencher une capture photo sur le téléphone ou encore de répondre à un appel. Outre ces usages connectés, Wiko compte faire de sa Watch un accessoire permettant de consulter ses notifications. Trois LED pourront ainsi être attribuées à la signalisation de la réception de messages, d’appels ou pourquoi pas de notifications de réseaux sociaux.

Wiko Watch

Avec sa Watch, Wiko ambitionne de proposer un produit somme toute complet, sorte de Nevo simplifiée au look beaucoup plus ludique. Les mauvaises langues iront jusqu’à parler d’une finition un peu cheap mais, pour son prix, on ne peut que la considérer comme une rivale de l’Activité Pop de Withings, aux allures un peu plus adolescentes mais finalement très complète. Ce que l’on retiendra peut-être ici, c’est que Wiko apprend à trouver des partenaires efficaces, ce qui lui permet de réagir très rapidement aux mutations d’un marché très évolutif : après tout, il y a trois mois, il n’était pas encore question de montre chez la firme, nous a-t-elle assuré.

wiko-1
wiko-3
wiko-5
Wiko Watch