La Galaxy Note 10.1 2014 Edition testée est le modèle Exynos 5420.

Nous vous en parlions à l’occasion du septième épisode d’AndroTEC : voici la dernière tablette de Samsung sortie sur le marché, la Samsung Galaxy Note 10.1 Edition 2014, officialisée lors de l’IFA de Berlin en septembre 2013.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 07

Sachant que la première Galaxy Note 10.1 était sortie mi-2012, nous sommes en réalité devant la seconde itération de la tablette. Et justement, si on compare ces deux générations de tablettes, on s’aperçoit clairement que Samsung a voulu mettre le paquet avec sa Galaxy Note 10.1 2014 Edition. Que l’on parle de l’écran, du processeur, de la mémoire, de la photo, des capteurs ou de la batterie… On est forcé d’avouer que le fabricant sud-coréen s’est surmené pour pondre une tablette digne de ce nom. Mais est-t-elle réellement convaincante à l’utilisation ? À vouloir être trop parfait, l’imperfection n’est jamais loin. Attention, je ne suis pas en train de casser du sucre sur le dos de Samsung, cependant force est d’admettre que nous avons fait face à certains points déplaisants. Nous détaillerons tout cela plus loin.

Concernant les caractéristiques de la tablette, il ne fait aucun doute que Samsung a voulu y installer tous les composants dernier cri. Tout d’abord, on remarque clairement que la finition du produit reprend celle d’un Galaxy Note 3. On parle bien de cet effet similicuir à l’arrière du produit qui n’est en réalité qu’une espèce de plastique avec un effet quelque peu différent de ce que l’on retrouve d’habitude. Ensuite, on a l’écran de 10,1 pouces en 2560 x 1600 pixels avec une résolution d’environ 300 pixels par pouce. Pour y aller franco, je ne vais pas y aller par quatre chemins, mais les pixels sont bien plus lisibles sur l’écran d’une tablette Samsung Galaxy Note 10.1 2014 Edition qu’une ASUS Transformer Pad TF701T où ils paraissent mieux lissés pour le coup.

Côté performances, Samsung a mis les bouchées doubles en privilégiant le SoC de Qualcomm en Snapdragon 800 pour la version LTE 4G, là où le SoC maison de la série Exynos 5420 sera plus destiné aux différents modèles Wi-Fi disponible. À noter que les deux modèles sont disponibles en 16, 32 et 64 Go, la dernière version étant très dur à trouver. De toute manière, il reste toujours la possibilité d’étendre la mémoire par le biais de l’emplacement micro-SD qui permettra d’élargir la mémoire externe jusqu’à 64 Go d’espace de stockage supplémentaire. Pour compléter les performances, on peut profiter d’une puce graphique Adreno 330 pour le modèle S800, tandis que le modèle Exynos 5420 embarque une puce graphique de la série ARM Mali-T628MP6. Du bon.

Bien que l’usage premier d’une tablette ne soit pas directement destiné à réaliser de superbes films et photos en HD, il faut tout de même souligner le fait que le constructeur a voulu faire un effort en installant deux capteurs de qualité. De ce fait, on retrouve donc un appareil photo dorsal de 8 millions de pixels et une webcam de 2 millions de pixels. De manière générale, ces deux caméras sont plutôt intéressantes à l’utilisation avec une qualité semblable à un Galaxy Note 2 (ou un peu moins). D’ailleurs, cela ne nous étonnerait pas que Samsung ait placé le capteur de son Note 2 sur sa Galaxy Note 10.1 2014 Edition, qui n’est pas mauvais en passant. Sur l’arrière, l’appareil photo est capable de réaliser des photos en 3264 x 2448 pixels et des vidéos en Full-HD 1080p à 60fps, tandis qu’elles sont limitées à 30fps sur l’avant.

Plus fine et plus légère que la précédente génération, la dernière Galaxy Note 10.1 2014 Edition mesure environ 243 mm de largeur pour 171 mm de longueur et 7,9 mm d’épaisseur, là où la première Galaxy Note 10.1 2012 Edition faisait 262 mm de largeur pour 180 mm et 8,9 mm d’épaisseur. Clairement, on sent et on constate clairement que Samsung s’est amélioré en installant un écran de même taille dans un châssis beaucoup plus petit et aux couleurs des Galaxy S4 et Galaxy Note 3. Pour parler du poids, la Galaxy Note 10.1 2014 Edition fait de 535 à 547 grammes (selon la version choisie) contre 600 grammes pour la Galaxy Note 10.1 2012.

Sur cette fin d’introduction, il est vrai que nous parlons beaucoup de caractéristiques. Il faut savoir que la plupart des gens qui achètent une tablette, qu’importe le système d’exploitation installé, s’attendent à des performances au rendez-vous. Et donc un produit qui sera un minimum durable dans le temps. Pour ce premier point, la Galaxy Tab 10.1 2014 Edition remplira certains de ces points sans broncher, et ce, même si on a été stupéfait de voir que Samsung ne mettait en avant aucune technologie de protection d’écran. À en croire nos sources, Samsung serait arrivé à un stade où il disposerait de sa propre technologie de protection d’écran, mais pourquoi ne pas communiquer dessus ? Un client qui se rend sur le site officiel de Samsung est en droit de savoir ! Hélas, aucune précision n’est fournie par le fabricant, laissant ainsi l’intéressé dans l’ignorance.

Que peut-on attendre de cette Galaxy Note 10.1 2014 Edition ? Nous allons découvrir cela ensemble dans la suite de ce test !

 

Contenu de la boîte

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 05

Dans le packaging, Samsung nous propose donc :

  • une tablette Samsung Galaxy Note 2014 Edition (version Exynos)
  • un câble filaire micro-USB<>USB (de recharge et transfert de données)
  • un adapteur secteur compatible avec les normes françaises (220v)
  • un kit mains libres (écouteurs + microphone)
  • diverses papiers (guide de prise en main rapide, garantie, etc.)

 

Fiche technique

ModèleSamsung
Galaxy Note 10.1 "2014 Edition"
SystèmeAndroid 4.3 "Jelly Bean"
avec TouchWiz Nature UX 2.0
Taille d'écran10,1 pouces
TechnologieSuper clear LCD
Multi-touch jusqu'à 10 points
Définition2560 x 1600 pixels (WQXGA)
Résolution~ 299 dpi
Solution de traitement
contre les chocs et les rayures
Non
SoCSnapdragon 800 ou Exynos 5420
ArchitectureKrait 400 ou ARM Cortex-A15
Nombre de cœurSnapdragon 800 (4 cœurs)
ou Exynos 5420 (2*4 cœurs)
Vitesse du processeurSnapdragon 800 : 2,3 GHz ou
Exynos 5420 à 1,9 GHz (A15) et 1,3 GHz (A7)
Gravure28 nanomètres
Puce graphique (GPU)Adreno 330 / Mali T-628
Mémoire vive (RAM)3 Go
Mémoire Interne (ROM)16 Go / 32 Go / 64 Go
Support SDOui, micro SD (jusqu'à 64 Go)
Webcam2 mégapixels (1080p à 30fps)
Appareil photo8 mégapixels (1080p à 60fps)
Réseau mobileLTE 4G "catégorie 4" :
débit max 150 Mbit/s
(optionnel)
Wi-FiOui, a/b/g/n/ac et dual-band (2,4 GHz et 5 GHz)
Bluetooth4.0 avec A2DP et EDR
GPSOui avec A-GPS et GLONASS
NFC (Near Field
Communication)
Non
CapteursAccéléromètre, Gyroscope, Magnétique, Orientation, Ambient
Ports
(entrées/sorties)
micro-USB 3.0 (2en1 MHL)
mini-jack audio 3,5 mm
Capacité de la batterie8220 mAh
Dimensions243,1 x 171,4 x 7,9 mm
Poids540 grammes (Wi-Fi)
547 grammes (LTE 4G)
CouleursNoir, Blanc
ParticularitéStylet S Pen
(avec fonctionnalités du Note 3)
Prix conseillédès 550€ en 16 Go Wi-Fi
dès 650€ en 16 Go LTE 4G

 

Prise en main

Pour commencer par le commencement, il faut dire ce qui est : la tablette Galaxy Note 10.1 2014 Edition est séduisante au premier abord. Pour avoir pris les deux versions en main (blanche et noire), je n’ai remarqué aucune différence notable en termes de confort. Sur l’aspect finition, je ne vous cacherai pas qu’après mon avis penche plus en faveur de la version noire que je trouve bien mieux finie, et qui sera sans aucun doute moins salissante dans le temps.

Comme certains d’entre nous le demandaient, elle accroche aussi bien en main qu’un Galaxy Note 3. À première vue, l’écran n’est pas mauvais. En approchant un peu plus la rétine de celui-ci, on est forcé d’admettre que les pixels sont plus lisibles que sur une Transformer Pad TF701T de même définition, étant donné que la matrice des pixels est PenTile. Et cela, Samsung le fait parfaitement. A l’usage, ce n’est pas dérangeant, mais c’est quand même moins esthétique. Relativisons tout de même : cela reste un point de détail qui n’entrave pas l’utilisation de l’appareil.

À l’instar de la tablette Sony Xperia Tablet Z, les bordures de la Galaxy Note 10.1 2014 Edition qui reste tout de même bien moins imposante en ce qui concerne ses dimensions face à son vis-à-vis. À titre de comparaison, la Xperia Tablet Z fait 243,1 de largeur et 171,4 mm de longueur contre 266 mm en largeur et 172 mm de longueur avec la Galaxy Note 10.1 2014 Edition. En somme, elle est moins large et longue, mais plus épaisse et lourde en main ! (Xperia Tablet Z : 6,9 mm et 490g contre Galaxy Note 10.1 : 7,9 mm et 540g).

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 15

Au-dessus de l’écran, Samsung a installé un simple capteur de proximité (utile pour Smart Stay) et une webcam de 2 millions de points. Ne vous attendez pas à une qualité dite « exceptionnelle », mais la qualité des vidéos restent amplement suffisante pour faire de la visioconférence avec votre famille ou vos amis.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 09

Comme son nom l’indique, la tablette Samsung Galaxy Note 10.1 2014 Edition embarque toutes l’intégralité des fonctionnalités logicielles liées au stylet actif dénommé « S Pen », à l’instar du Galaxy Note 3. Depuis celui-ci, vous retrouverez les cinq fonctionnalités d’Air Command qui pourront être affichées d’un clic sur le bouton du stylet.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 02

Si on penche un peu plus la tête, on tombe nez à nez avec les touches sensitives tactiles. Une fois de plus, semblables au Galaxy Note 3. Pour avis personnel, je dois dire que je ne partage pas la vision de Samsung. À ce jour, les fabricants ont su évoluer en nous proposant des intégrations plus poussives que Google des boutons d’actions rapides logiciels, avec la possibilité de les modifier à la volée (chez LG par exemple), de les cacher automatiquement lorsqu’une vidéo est jouée, etc. À mon humble avis, il est dommage de voir que Samsung se cantonne encore à du physique, alors qu’il détient sans doute la capacité de faire bien mieux.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 04

À l’heure où le sans-fil se met vraiment selle, Samsung en profite pour offrir la compatibilité 2en1 appelée MHL. Concrètement, cette technologie permet par le biais d’un câble approprié de transformer le port USB en port HDMI.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 06

Dans le coin en haut à gauche, nous avons pu remarquer la présence d’un port mini-jack audio de 3,5 mm, épaulé des boutons d’allumage et de volume. En dessous du mini-jack audio, on peut remarquer la présence d’une grille attribuée au premier haut-parleur. De l’autre côté, on peut retrouver la même sortie sonore, offrant ainsi une compatibilité stéréo à la tablette. Pour parler un peu de la qualité, il s’agit d’un produit haut de gamme, donc la qualité est normalement bonne. Ici, le volume poussé à son maximum avec une musique en haute-définition en fond, les multiples effets de la musique son bien représentés et sans fausse note.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 08

Comme on vous le mentionnait en début de test, il y a bien un emplacement micro-SD, mais aucune carte SD offerte par le constructeur. Je sais, je pinaille ! Quoi qu’il en soit, ce lecteur de cartes micro-SD (et non SD) permet d’accueillir des cartes mémoires jusqu’à 64 Go où l’on peut y lire et y copier des fichiers sans souci.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 13

Comme tous les périphériques du haut de gamme de la série « Galaxy » en 2013, on retrouve une compatibilité Infrarouge (IR). Non, ce n’est pas une commande destinée aux forces spéciales, mais bien un outil qui permet de remplacer la télécommande de votre télévision grâce à l’Infrarouge des télévisions. Comme tous les supports Infrarouge, cette dernière n’est pas limitée qu’aux télévisions de marque Samsung, mais est universelle.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 14

Sur l’arrière, on retrouve le fameux revêtement similicuir identique aux Galaxy Note 3 et Galaxy Grand 2. Plutôt agréable au toucher, il ne faut pas se laisser avoir : ce n’est en aucun du cuir, mais du plastique ! Samsung est un constructeur qui est arrivé à un stade où il en maitrise tous les secrets. Oui, je me suis aussi fait avoir la première fois ! Samsung a vraiment poussé le bouchon très loin. Quand on appuie, il y a même ce très léger renfoncement, comme avec le cuir.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 10

Dans le coin en haut à gauche, on retrouve le fameux stylet S Pen. Pas la peine de tourner trois heures autour du pot, il s’agit bien du même que sur le Galaxy Note 3.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 12

En plus d’une webcam, Samsung a installé un capteur photo dorsal qui réalise des clichés et des vidéos assez bonnes finalement. Quoi que, il a tendance à se vautrer royalement en pleine nuit, et même dans une rue assez bien éclairée… Nous verrons cela plus loin dans le test !

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 11

Une nouvelle fois, la tablette Galaxy Note 10.1 2014 Edition est un produit relativement bien fini dans l’ensemble, mais elle n’est pas parfaite. Certes, Samsung fait des efforts, mais il faudra en faire encore pour continuer à percer dans ce milieu. Pourquoi pas du métal, de l’aluminium sur sa coque ? Beaucoup de constructeurs le font déjà, dont notamment son voisin LG avec sa LG G Pad 8.3 qui s’accompagne d’une très jolie pièce métallique sur l’arrière.

 

Qualité d’écran

Pour rappel, Samsung a fait le choix d’installer un écran tactile de 10,1 pouces en technologie Super Clear LCD avec une matrice PenTile RGBW sur sa tablette Galaxy Note 10.1 2014 Edition. À la différence des Galaxy Note 3 et Galaxy S4 qui adoptent aussi des écrans avec une matrice PenTile RGB, on est forcé d’avouer que la répartition des sous-pixels est mieux agencée sur l’écran de la Transformer Pad TF701T à droite que sur la Galaxy Note 10.1 2014 à gauche.

Capture d’écran 2014-01-22 à 16.04.25

Note 10.1 (gauche) versus. Pad TF701T (droite)

À côté de cela, l’écran adopté affiche une définition dite « WQXGA » ou 2560 x 1600 pixels pour être plus précis avec une résolution d’environ 299 pixels par pouce (ppp/ppi). Par dessus cet écran, nous trouvons dommage que Samsung ne mette pas avant la technologie de résistance aux chocs et aux rayures employée par le constructeur. À l’instar des Galaxy Note 3 et Galaxy S4, on se serait attendu à une protection Corning Gorilla Glass 3, mais il semblerait que non. Selon Edouard (g123k), il se pourrait que Samsung adopte une technologie de résistance sur la vitre de sa tablette, mais le constructeur n’a pas souhaité en dire plus à ce sujet.

Angles de vision

Pour continuer sur les angles de vision, ils demeurent très bons, et ce, en toute circonstance. Que ce soit de biais, en vertical et horizontal, les couleurs ne flanchent pas une seconde.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 17

Ne prenez pas en considération la mise au point moyenne de notre APN sur les fonds !

À la différence des tablettes ASUS Transformer Pad TF701T et Kobo Arc 10 HD, il faut avouer que la distance entre la surface tactile et la vitre est bien moins conséquente sur la Samsung Galaxy Note 10.1 2014 Edition. Une bonne chose qui améliore la réactivité de l’écran et la précision au stylet !

Les couleurs

Pour ce qui est de la comparaison des couleurs, nous avons fait avec les tablettes que nous avions à disposition Dans l’ordre, voici les tablettes :

Samsung Galaxy Note 10.1 2014 : Super Clear LCD vs ASUS Transformer Pad TF701T : Super IPS + LCD vs Kobo Arc 10 HD : IPS-LCD

Précision : les tablettes ont toutes été réglées en luminosité maximale et ne disposent d’aucune modification de couleur ou contraste quelconque.

Au premier abord, il est vrai qu’il est assez complexe d’établir une comparaison, mais les différences viennent à se dévoiler en regardant plus longtemps l’image. Sans aucun doute, on peut dire que les couleurs sont plus vives sur la Galaxy Note 10.1 de gauche, là où elles sont plus faces sur la Transformer Pad du milieu, pour légèrement se rattraper sur la fin avec l’Arc 10 HD. Pour ce qui est des aquarelles, la Samsung Galaxy Note 10.1 remporte donc ce premier round haut la main !

SONY DSC

Sur cette deuxième photographie, nous pouvons remarquer une fois de plus que la Galaxy Note 10.1 à droite est plus contrastée, là où la Transformer Pad dispose d’un dalle plus éclairée. Écartons la tablette Arc 10 HD à droite qui se place dernière et affiche une dalle bien plus fade que ses deux vis-à-vis. Pour vous dire, nous avons renouvelé les tests photo à plusieurs reprises, mais les résultats finaux étaient toujours tous identiques…

SONY DSC

En somme, il est difficile de dire quelle dalle est la meilleure… D’un certain point de vue, la Samsung est plus contrasté et moins lumineuse, là où c’est complètement l’inverse sur l’ASUS. On écartera ici la dalle de la Kobo qui est clairement perfectible. La Nexus 10 (de Google et Samsung) n’est pas dans la comparaison, mais on a pu remarquer que la qualité des couleurs étaient plus proches d’une ASUS que d’une Samsung.

 

Interface logicielle

À la différence de l’interface adoptée sur le Galaxy Note 3, il faut savoir que l’interface choisie pour la Galaxy Note 10.1 a été adaptée pour améliorer au mieux l’expérience tablette. Du moins, c’est le message que Samsung souhaite transmettre à l’utilisateur. Depuis Honeycomb (la version d’Android pour les tablettes), Google pousse les constructeurs et développeurs à élaborer et proposer ces interfaces scindées en deux parties : l’une dédiée à la navigation dans la partie générale de l’application, tandis que l’autre se focalise sur des parties plus détaillées. Pour prendre l’exemple des paramètres, Samsung a repris sa fameuse séparation en quatre onglets que je trouve sincèrement assez désorientante lorsque l’on vient d’une version basique d’Android sans modification… Contrairement à LG qui a eu l’intelligence d’implémenter l’option, Samsung ne propose pas possibilité de modifier la disposition des paramètres en liste ou en fenêtre. Du coup, il se peut que les utilisateurs soient déboussolés en ne trouvant pas rapidement l’option recherchée. Bien sûr, l’option « recherche » est là pour les aider à la retrouver !

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition gps geolocalisation synchronisation images 1

Hormis les nouveautés liées à l’interface maison de TouchWiz Nature UX 2.0, la Galaxy Tab 10.1 2014 Edition est installée sur Android 4.3 Jelly Bean (JSS15J). En ce qui concerne la mise à jour de KitKat (Android 4.4.2), il avait été dit qu’elle serait déployée en continuité à la mise à jour des Galaxy S4 et Note 3. Sachant que cette nouvelle mise à jour a commencé à être déployée courant janvier 2014 sur ces deux modèles, on imagine quelle ne devrait plus tarder à arriver, et espérons qu’elle viendra améliorer la fluidité qui n’est pas vraiment un exemple sur la version actuelle. Pour les possesseurs d’une Galaxy Note 10.1 2014 Edition, vous avez probablement remarqué que la version Exynos camouflait plusieurs ralentissements notables (sortie de veille, basculement en portrait/paysage, défilement des fenêtres, etc.). C’est d’autant plus bizarre, le modèle sous Snapdragon 800 ne présentait pas ces ralentissements à l’IFA de Berlin en septembre 2013. Attention, nous ne sommes pas en train de dire que ce sont de gros ralentissements dégoûtants, mais un client exigeant n’hésitera pas à dire que cela nuit à son expérience.

Pour de plus amples informations sur les fonctionnalités de l’interface TouchWiz, rendez-vous sur notre test du Galaxy Note 3.

 

Localisation GPS

Comme la Transformer Pad TF701T, la première synchronisation GPS a froid s’est faite instantanément. Assez impressionnant ! En même temps, ce n’est pas comme si tous les périphériques mobiles actuellement disponibles sur le marché étaient installées sur des puces Samsung Exynos. Résultat des courses, on peut constater une synchronisation GPS assez rapide, à l’instar de la puce NVIDIA Tegra 4 qui avait réalisé un temps de synchronisation identique à froid !

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition gps geolocalisation synchronisation images 0

Du coup, la puce GPS compatible A-GPS (ou Assisted-GPS) permet à l’utilisateur de profiter d’une synchronisation accrue en toute circonstance. Et puis si le GPS ne fonctionne pas, il reste toujours la possibilité d’utiliser la technologie concurrente « GLONASS » (ou système global de navigation satellitaire) qui offre une meilleure précision, mais qui ratisse beaucoup moins de terrain avec 23 satellites opérationnels contre 28 satellites opérationnels pour la technologie GPS. Bref. On s’écarte un peu du sujet ! Tout cela pour dire que les deux technologies sont bel et bien supportées par la puce installée dans la Samsung Galaxy Note 10.1 2014 Edition.

 

Photo et vidéo

Qualité photo

À vrai dire, nous serons d’accord sur le fait qu’une tablette n’est pas destinée à réaliser d’excellentes photographies et vidéos. Bien sûr, si elle est destinée à un marché assez haut de gamme et vendue à un tarif assez élevé, on est forcément en droit de s’attendre à un minimum de qualité. Pour ne rien vous cacher, l’interface de l’application Appareil photo est exactement la même qu’un Galaxy Note 3 avec tous les modes disponibles (Auto, Beauté, Meilleures poses, Meilleure photo, Son & prise, Chronophoto, Ton riche (HDR), Gomme, Panorama, Sport et compagnies), mais le capteur s’apparente plus à celui d’un Galaxy Note 2 qu’un Note 3.

Pour vous donner une idée, voici un premier exemple réalisé en extérieur avec un temps plutôt variable :

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition qualité photo extérieur jour normal image 01

Un premier exemple assez concluant, sauf qu’il ne capte pas du tout le ciel, très surexposé ! Le problème se règle sur ce second exemple en Ton riche (HDR) qui vient pratiquement gommer l’intégralité des imperfections de la première photo en améliorant les contrastes, les couleurs et les détails également en passant. Merci la HDR.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition qualité photo extérieur jour hdr image 01

Dans la même rue, un peu plus tard dans la soirée… Rassurez-vous, il n’y avait pas de grêle et il ne pleuvait pas, c’est simplement que le capteur a tendance à montrer ses faiblesses en basse luminosité. Du coup, on se retrouve avec une image plus que moyenne et des photos de piètre qualité. Sachez que le mode nuit était bien activé dans les options…

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition qualité photo extérieur nuit image 01

Dans les locaux d’Humanoid, j’ai réalisé quelques photos avec le père droid. Constat ? Notre mascotte a pu faire la pose avec ses copains sur une belle photo.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition qualité photo intérieur image 01

De manière générale, la qualité est intéressante en extérieur de jour et en intérieur, mais ne dégainez pas la tablette pour espérer faire de belles photos de nuit. Rares sont les capteurs qui supportent une utilisation de nuit, mais il faut admettre que nous nous serions attendus à mieux sur ce point venant de Samsung.

Qualité vidéo

À l’instar d’autres tablettes du haut de gamme disponible sur le marché, la Galaxy Tab 10.1 2014 Edition sera capable d’enregistrer des vidéos en très haute définition (ou Full-HD – 1920 x 1080 pixels) à 60 images par seconde. Ça ne casse pas des briques, mais la qualité reste généralement assez bonne.

Un premier exemple en extérieur en journée :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Un deuxième exemple aussi extérieur mais en soirée :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Et un troisième exemple en intérieur :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

Performances

Comme nous y faisions allusion dans la partie logicielle, la tablette ne dispose pas d’une optimisation parfaite, et ce, même si nous imaginons que ces soucis seront résolus à l’occasion de l’arrivée prochaine de la mise à jour d’Android 4.4.2 KitKat, qui est actuellement en cours de déploiement sur les Galaxy Note 3 et Galaxy S4. En usage domestique, la tablette est parfaitement réactive, mais il faut avouer que pour une tablette vendue à un minimum d’environ 520 euros, on s’attend tout de même à un sans faute. À la rédaction, nous sommes plusieurs à l’avoir testée et le constat est resté à chaque fois le même : tablette assez bien optimisée, mais de nombreux ralentissements se font remarquer. Toutefois, il est vrai qu’il existe deux modèles : l’un Exynos 5420 et l’autre Qualcomm S800. Ce dernier étant plus réservé aux versions qui proposent une compatibilité avec les réseaux mobiles LTE 4G de catégorie 4 jusqu’à 150 Mbit/s, et la première limitée aux versions Wi-Fi.

Un peu plus loin, vous pourrez constater que, certes, les résultats obtenus sur les benchmark sont très bons, mais ils ne reflètent en aucun cas l’expérience utilisateur en usage quotidien. Il faut savoir que les outils de performances sont là pour mesurer lesdites performances, mais ils ne représentent pas vraiment les performances brutes d’un terminal. Si on veut réellement voir les performances brutes d’un produit, il faut aller le pousser dans ces derniers retranchements en lui faisant faire des tests de rapidité manuelle sur des applications lourdes comme Google Maps, du gros encodage/décodage vidéo en très haute définition, des jeux qui réclament énormément de ressources, etc. Attention, il faut pas croire que nous sommes en train de vous dire que la tablette est d’une lenteur affolante, mais nous tenions à soulever la présence de ralentissements qui ont été remarqués dans l’interface (défilement des pages, basculement en portrait/paysage, déverrouillage écran, etc.).

Pour ceux qui souhaitent connaître les performances en jeux vidéo, il faut savoir quelle ne présente aucune faiblesse ! Que ce soit sur Dead Trigger 2, Asphalt 8, Real Racing 3, Riptide GP2 et compagnie, nous pouvons affirmer qu’aucun jeu n’a su lui résister jusqu’à maintenant. Tout tourne particulièrement bien et ne présente aucun ralentissement. Une excellente nouvelle, cela prouve que la puce graphique Mali T-628 tient parfaitement la route avec des performances graphiques qui sont vraiment bonnes. Avec une optimisation aux petits oignons, les joueurs mobiles les plus chevronnés seront sûrement très satisfaits par cette tablette. Toutefois, on est en droit de se questionner sur la pérennité de l’Exynos 5420 dans le temps… Partant du fait qu’il y a peu de terminaux sur ce SoC au final, on espère que cette compatibilité ne viendra pas se ternir dans le temps devant le Qualcomm S800 qui est bien plus généralisé.

Plus concrètement, voici les caractéristiques techniques de ces deux tablettes du haut de gamme :

  • Galaxy Note 10.1 2014 : écran de 10,1″ en 2560 x 1600 pixels, avec un processeur 4*2 Exynos 5420 à 1,9 GHz et 1,3 GHz avec 3 Go de RAM
  • Transformer Pad TF701T : écran de 10,1? en 2560 x 1600 pixels, avec un processeur quad-core Tegra 4 à 1,9 GHz avec 2 Go de RAM
  • Kobo Arc 10 HD : un écran de 10,1? en 2560 x 1600 pixels, adossé à un Tegra 4 cadencé à 1,8 GHz avec 2 Go de RAM

BenchmarkPi, AnTuTu, Quadrant

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 benchmarkpi antutu quadrant images 0

  • Samsung Galaxy Note 10.1 2014 : 118 millisecondes sur BenchmarkPi, 32731 pts sur AnTuTu, 18454 pts sur Quadrant
  • ASUS Transformer Pad : 124 millisecondes sur BenchmarkPi, 33759 pts sur AnTuTu, 19456 pts sur Quadrant
  • Kobo Arc 10 HD : 119 millisecondes sur BenchmarkPi, 31024 pts sur AnTuTu, 13597 pts sur Quadrant

GFXBench, Epic Citadel, Vellamo

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 gfxbench 2.7.2 epic citadel vellamo images 0

  • Samsung Galaxy Note 10.1 2014 : GFXBench (T-Rex HD : 22 fps ; Egypt HD : 56 fps), 28,3 fps sur Epic Citadel UHQ, 2766 pts sur Vellamo
  • ASUS Transformer Pad : GFXBench (T-Rex HD : 21 fps ; Egypt HD : 56 fps), 30,4 fps sur Epic Citadel UHQ, 2777 pts sur Vellamo
  • Kobo Arc 10 HD : GFXBench (T-Rex HD : 18 fps ; Egypt HD : 50 fps), 28,3 fps sur Epic Citadel UHQ, 2690 pts sur Vellamo

Pour conclure, voici un tableau récapitulatif des résultats de benchmark :

 Samsung
Galaxy Note 10.1 "2014 Edition"
ASUS
Transformer Pad TF701T
Kobo
Arc 10 HD
BenchmarkPi118 millisecondes124 millisecondes119 millisecondes
AnTuTu32731 points33759 points31024 points
Quadrant18454 points19456 points13597 points
GFXBench
T-Rex HD 2.7
(Offscreen)
22 fps21 fps18fps
GFXBench
T-Rex HD 2.7
(Onscreen)
13 fps13 fps12 fps
GFXBench
Egypt HD 2.5
(Offscreen)
56 fps56 fps50 fps
Epic Citadel
Ultra High Quality
28,3 fps30,4 fps28,3 fps
Vellamo2766 points2777 points2690 points

 

Autonomie

Vu que nous possédons actuellement les trois tablettes avec des composants techniques quasiment identiques, nous en avons profité pour toutes les charger à 100% afin d’effectuer un test en bonne et due forme sur ces trois modèles. À savoir, la Samsung Galaxy Note 10.1 2014 Edition,  la Kobo Arc 10 HD et enfin l’ASUS Transformer Pad TF701T. Vous n’êtes certainement pas aveugle et pouvez déjà constater que l’ASUS Transformer Pad TF701T profile d’avance une belle victoire.

android frandroid test samsung galaxy note 10.1 2014 edition batterie autonomie endurance vs kobo arc 10 hd vs asus transformer pad tf701t images 0Batteries : GNote 10.1 à une 8220 mAh, l’Arc 10 HD à une 6550 mAh, la TPad TF701T à une 7820 mAh (sans dock)

Et finalement, vous n’aviez pas tort ! L’ASUS TF701T est la plus endurante des trois tablettes testées (en lecture de vidéo sur YouTube) :

  • GNote 10.1 : 17% perdus en 1h06 de vidéo sur YouTube (de 100 à 83 %) : luminosité et volume à 100%, Wi-Fi et notifications activés
  • Arc 10 HD : 18% perdus en 1h01 de vidéo YouTube (de 100 à 82 %) : luminosité et volume à 100%, Wi-Fi et notifications activés
  • TPad TF701T : 14% perdus en 1h01 de vidéo YouTube (de 100 à 86 %) : luminosité et volume à 100%, Wi-Fi et notifications activés

Mais aussi en lecture de musique MP3 (à partir de l’application officielle Google Play Music avec une musique MP3 en 320 Kbps) :

  • GNote 10.1 : 5 % perdus en 47min57 de musique (de 82 à 77 %) : volume à 100 %, Wi-Fi et notifications activés, écran éteint
  •  Arc 10 HD : 6 % perdus en 51min46 de musique (de 81 à 76 %) : volume à 100 %, Wi-Fi et notifications activés, écran éteint
  • TPad TF701T : 4 % perdus en 46min51 de musique (de 85 à 81 %) : volume à 100 %, Wi-Fi et notifications activés, écran éteint

En utilisation normale avec un peu de jeu, du web et de la vidéo, la tablette dépasse les 10 heures d’autonomie, mais n’ira pas au-delà des 11h30 d’endurance. Alors que nous n’avons toujours pas reçu la mise à jour supposée améliorer l’autonomie, diminuer les ralentissements remarqués et corriger quelques autres bugs, il nous faut admettre que l’autonomie prodiguée par la Galaxy Note 10.1 2014 Edition tient ses promesses dans l’ensemble.

 

Verdict Samsung Galaxy Note 10.1 Edition 2014

design
7
Avec un design qui reprend les courbes du Note 3, la Galaxy Note 10.1 2014 Edition reste une tablette assez séduisante avec un design simplet. En main, la tablette se tient relativement bien avec sa façade arrière similicuir qui procure une meilleure accroche. Cela se discute, mais je trouve le placement des touches Power et Volume très mal placées lorsque l’on tient la tablette en mode paysage. Mise à part cela, la finition et la finalité du produit sont là, il y a un beau travail de Samsung, même si le fabricant sud-coréen est capable de s’améliorer.
On remarque toutefois une tendance des tranches de la tablette, par ailleurs très fines - et c'est appréciable - à s'abîmer rapidement.
écran
8
Avec un grand écran tactile de 10,1 pouces en technologie Super clear LCD et une définition WQXGA (2560 x 1600 pixels), je dois vous avouer que je me serais attendu à profiter de pixels un peu plus lisses. La faute n’incombe pas directement à Samsung, mais plus à la technologie d’écran choisie qui est de type PenTile où les pixels sont placés différemment. Résultat des courses, l'appréhension et l’appréciation que l’on peut se faire de l’écran est différente. Mise à part cela, la luminosité est plutôt bonne, le tactile et le stylet très réactifs, et les couleurs sont bien vives.
logiciel
7
Avec toutes les fonctionnalités natives du S Pen (et de TouchWiz en passant), la tablette Galaxy Note 10.1 2014 Edition est pourvue de toutes les fonctionnalités nécessaires à son bon fonctionnement. Peut-être trop même… À côté de l’interface maison de TouchWiz, la version de l’OS s’appuie sur la mouture d’Android 4.3 Jelly Bean, en plus d’une mise à jour KitKat prévue ! Hélas, l'optimisation générale du système est à parfaire. On rencontre des ralentissements que l’on ne rencontre pas chez la concurrence. Du moins, sur le modèle Exynos 5420 que l’on a testé. La version Snapdragon 800 que nous avions pris en main lors du MWC en septembre 2013 ne présentait pas ces ralentissements. Un point à améliorer pour Samsung, donc. Ce point peut être en partie palier par l'installation d'un lanceur d'applications alternatif, mais est-ce vraiment la solution que recherche l'utilisateur ... ?
caméra
7
En plein jour, le capteur de 8 millions de pixels installé sur la Galaxy Note 10.1 2014 Edition est parfaitement exploitable avec des photos et des vidéos concluantes. Malheureusement, comme la plupart des capteurs mobiles du marché, ce dernier devient très mauvais en faible luminosité. Espérons qu’une mise à jour logicielle vienne améliorer ce point dans l’avenir.
performances
8
Bien qu’elle soit sujet à quelques ralentissements, les performances de la tablette sont très bonnes. En même temps, lorsqu’on a un processeur 2*4 Exynos 5420 avec une puce graphique Mali T-628 et 3 Go de mémoire RAM, on ne peut s’attendre qu'à de bons résultats. Sachant que le couple Exynos 5420 et Mali-T628 n’est présent que dans certaines variantes du Galaxy Note 3 et de la Galaxy Note 10.1 2014 Edition, il faut avouer que l’on s’interroge un peu quant à la compatibilité des jeux dans l'avenir. Mise à part cela, la tablette se comporte plutôt bien en général avec tous les applications et des jeux que j’ai pu tester (hormis certaines applications qui nécessitent la version d'Android 4.4 KitKat pour fonctionner, mais la mise à jour ne devrait plus tarder !
autonomie
8
Enfin, sachez que l’autonomie est très bonne dans l'ensemble. En utilisation normale, la tablette reste plutôt endurante et tenace, et ce, en toutes circonstances. Comme toutes les tablettes, la recharge de la batterie prend un certain temps, mais cela s’oublie rapidement. Gardez en mémoire que les tests réalisés ont été faits en poussant la luminosité de l’écran au maximum. En règle générale, une tablette de 10,1 pouces s’utilise en environnement domestique et la luminosité n’est pas forcément tout le temps à 100%, et donc l’autonomie est décuplée.
Note finale 8/10
Si un ami venait à me demander conseil sur l’achat d’une tablette de 10 pouces, je lui conseillerais effectivement la Galaxy Note 10.1 2014 Edition de Samsung, mais pas seulement. Il faut savoir que la Transformer Pad TF701T d’ASUS possède également tous les arguments pour convaincre. Hélas, cette dernière n’est proposée qu'en version Wi-Fi. Du coup, il reste Samsung et Sony qui proposent deux solutions compatibles LTE 4G, sauf que la Xperia Tablet Z s’appuie sur une définition d’écran moins élevée de 1920 x 1200 pixels et un processeur quadri-cœur Snapdragon S4 bien plus ancien, là où la Galaxy Note 10.1 2014 Edition a tous les atouts pour convaincre. Cependant, il ne faut pas oublier son prix qui est tout de même très élevé, et ce, dans les deux versions existantes : à partir de 550 euros en version WiFi et 16 Go, puis à partir de 650 euros en version LTE 4G + Wi-Fi et 16 Go. Oui, c’est cher, même trop cher.
  • Points positifs
    • Prise en main agréable
    • Écran tactile très réactif
    • Fonctionnalités additionnelles du Note 3
    • Performances au rendez-vous
    • Mémoire extensible via micro-SD
    • Autonomie prometteuse
  • Points négatifs
    • Optimisation logicielle à parfaire
    • Absence de LED de notifications
    • Emplacement des touches volume

Disponibilité

android frandroid samsung galaxy note 10.1 2014 edition image 0

Pour ce qui est de la disponibilité de la Samsung Galaxy Note 2014 Edition, il y a surtout les versions 16 et 32 Go en France :

  • à partir de 550 euros, vous pourrez trouver la version 16 Go (Wi-Fi)
  • à partir de 650 euros, vous pourrez trouver la version 16 Go (Wi-Fi + LTE 4G)