On l’a bien vu au MWC, cette année, la NFC était l’une des technologies présentes et implémentées par les constructeurs et accessoiristes. Samsung et Google ont déjà commercialisé deux mobiles avec la NFC inclue (les Nexus), Sony vient aussi de s’y mettre avec son Xperia S et ses Smart Tags. Et c’est au tour d’Acer, en partenariat avec Orange, de proposer sa vision de la démocratisation de la NFC en France, sous les traits du Liquid Express (E320).

Je préviens dès le départ, ce smartphone n’est pas une révolution : il se base sur les caractéristiques techniques du Liquid Mini (excepté pour son écran de 3.5 pouces), et n’a vraiment d’intérêt que pour son intégration de la technologie NFC. Le Liquid Glow qui a été présenté à Barcelone représente une évolution plus soutenue de la gamme d’Acer.

Nous remercions Acer pour le prêt de ce smartphone.

Caractéristiques techniques

 

Modèle
Alcatel One Touch 918 D
VersionAndroid Gingrerbread (2.3.5)
Support Adobe Flash PlayerOui
Ecran3.2 pouces
Résolution(HVGA) 320 x 480 pixels
densité de 180 ppp
TechnologieTFT-LCD en technologie capacitive (dual touch)
Processeur (CPU)Qualcomm MSM7227 @ 650 MHz
Chipset graphique (GPU)Adreno 200 (OpenGL ES 2.0)
Mémoire RAM512 Mo
Mémoire Interne150 Mo pour l'utilisateur
Support micro SDOui, jusqu'à 32 Go (microSD fournie de 2Go)
APN / Caméra3.2 mégapixels
Vidéo480p à 30 fps
Webcam (caméra frontale)Non
Wi-FiOui, b/g
Boussole/GPS/BluetoothOui / Oui / Oui, 4.0 EDR
GyroscopeNon
RéseauxHSDPA, 7.2 Mbps / HSUPA, 2 Mbps
AccéléromètreOui
NFC (Near Field Communication)Non
Dolby® Mobile & SRS / DLNA Non / Non
Sortie jack 3,5 mmOui
Capteur de proximité et lumièreOui / Oui
Un port micro-USB (standard)Oui, 2.0
Tuner FM (Radio)Oui
Support DivXOui
Formats vidéos supportés.MP4, .WMV, .H.264, .H.263
Formats audio supportés.MP3, .WAV, .WMA, .eAAC+
Batterie1.300 mAh
Autonomie annoncée500h en veille
10h en conversation
Dimensions112 x 58.6 x 12.1 mm
Poids123 grammes
Prix~100 €

 

Packaging

Le packaging du Liquid Express est complet. On retrouve des écouteurs, un câble USB -> microUSB, un adaptateur secteur, une carte microSD et son adaptateur en carte SD, un étui de protection pour le téléphone (Merci Acer !), et deux badges NFC dont l’un est personnalisable (réinscriptible).

 

Design & écran

 

Commençons par l’aspect extérieur du Liquid Express. Celui-ci est finalement très proche des derniers smartphones du constructeur taïwanais. A part la taille de l’écran, le Liquid Express est un Liquid Mini en plus grand ou un Liquid Metal en plastique.

La finition est plutôt bonne, le plastique ne craque pas, la coque arrière qui est amovible pour accéder à l’emplacement de la carte micro SD, de la batterie et de la carte SIM est aussi très solide.

Les tranches hautes et basses sont en métal avec un effet miroir. Le bas du smartphone comporte le port microUSB et le microphone.

Le haut du smartphone accueille le port jack 3.5 mm et le bouton Marche/Arrêt.

Les boutons de volume +/volume – sont sur la tranche droite.

Et la tranche gauche est vierge de tout bouton.

La face arrière arbore un APN de 5 mégapixels avec un flash LED, les logos de Acer et Orange et le haut-parleur externe.

La face avant affiche un écran tactile capacitif doté d’une dalle TFT LCD de 3,5 pouces en résolution HVGA (320 x 480 – densité de pixels de 165 ppi), trois boutons capacitifs : Retour, Home, Menu, le haut-parleur et une LED de notification au-dessus du logo Acer.

 

Interface & version Android

 

L’Acer Liquid Express fonctionne sous Android 2.3.4 Gingerbread, et le constructeur taïwanais n’a pas encore annoncé de mise à jour sous Android 4.0 (Ice Cream Sandwich).

Aussi, le Liquid Express est vendu en deux versions : une version  »nue » et une version personnalisée par Orange. Notre version de test était le modèle  »Orange ». Ce petit détail a son importance, car comme vous devez le pressentir, l’opérateur historique a modifié la Home du smartphone.

Bienvenue à la page d’accueil d’Orange : un monde redessiné à la couleur de l’opérateur, un monde rempli d’application de l’opérateur, un monde de widgets, de fonds d’écrans, de sonneries, qui vous est offert par Mr Orange (le petit logo sur la coque arrière du Liquid Express aurait dû me mettre la puce à l’oreille).

Tout n’est pas négatif ! Certains widgets sont plutôt bien faits et offrent l’information qu’on attend.

Exemple : widget message, widget information

 

Mais il est vrai que quand on n’est pas habitué à ce flot visuel d’orange…. Bah ça pique les yeux. Heureusement, Android oblige, vous avez le choix ! Pour ma part, ça sera du Launcher Pro….

De plus, vous pourrez toujours utiliser les widgets Orange (si ceux-ci vous ont plu) avec votre Home personnalisée.

 

Aussi, Orange a intégré des gestures à sa Home. Lorsque vous êtes sur un bureau, vous pouvez à tout moment lancer une application en exécutant un geste précis : un rond, un M, un triangle, un carré, ou même un coeur. Plus d’une trentaine de gestes sont identifiés par l’interface, et vous pouvez tous les attribuer à une application.

 

Côté fluidité de l’interface, le petit Liquid Express se défend bien : naviguer dans les menus et ouvrir les applications basiques (SMS, Maps, le Play Store, contacts, internet, etc…) se passent bien. Le reste demande un peu plus de temps de chargement, mais au final, le travail est fait.

Quelques bonnes idées en vrac : le clavier XT9, l’application Contact avec les numéros d’urgences en plus

 

NFC : Cityzi by Orange

 

Le vrai intérêt de ce smartphone réside dans son intégration de la technologie sans contact NFC.

Acer et Orange ont capitalisé sur les services Cityzi de ce dernier, pour montrer concrètement à quoi servait cette technologie. Ainsi, le Liquid Express est livré avec deux badges NFC.

Le premier vous ouvrira le navigateur sur l’URL Cityzi.fr. Vous apprendrez alors que vous pourrez remplacer vos pass de transport par votre smartphone à Nice par exemple, ou payez vos courses à Strasbourg, chez les commerçants équipés. Sur ce deuxième exemple, Orange est entré en partenariat avec la BNP Paribas, le CIC, et le Crédit Mutuel, afin de proposer le paiement sur mobile. Par contre, pour accéder à ce service, il vous faudra une carte SIM Cityzi, l’option Cityzi (sur votre forfait) et forcément, le mobile compatible Cityzi aussi.

Le deuxième badge est, quant à lui, paramétrable. Orange vous fournit donc ce petit badge réinscriptible que vous pourrez coller n’importe où. Par défaut, vous pourrez y ‘inscrire’ les informations d’un contact, une URL ou un texte brut. On aurait bien aimé pouvoir y associer des actions comme on a pu le faire avec les Smart Tags et le Sony Xperia S. Mais peut-être que dans un futur proche, Acer travaillera sur cette possibilité (des applications tierces peuvent le faire).

L’initiative d’Orange est bonne, et on félicite la volonté de celui-ci dans la démocratisation de la technologie NFC, en proposant ses services Cityzi (Orange Wallet & Co)

 

Applications

 

Acer Media, Acer Sync, Clear.fi, Roadsync & Serveur média

Présents sur tous les appareils de la marque, les applications d’Acer vous permettront de rendre votre smartphone plus polyvalent, sans aller chercher d’applications sur le market Play Store.

Acer Media vous permet de rechercher du contenu sur votre smartphone et de le lire. Au travers de cette application, vous pourrez afficher des photos, et lire des musiques et des vidéos.

Un player un peu trop coloré à mon goût

Acer Sync vous permet de synchroniser vos médias de votre PC à votre smartphone. Vous devrez télécharger un logiciel made in Acer, un iTunes like, pour effectuer cette tâche. Pas simple d’entrer dans une ère post-PC, non ?

Clear.fi vous permettra de détecter du contenu sur vos périphériques compatible DLNA, et de le lire. Là encore, ce seront donc les trois types de fichiers cités plus haut, que vous pourrez lire.

Roadsync vous permettra de configurer vos comptes exchanges.

Serveur Média s’occupera de transformer votre smartphone en disque dur multimédia connecté à votre réseau (comme son nom l’indique). Vous pourrez donc accéder à partir d’un PC ou d’une TV connectée aux vidéos/photos/musiques stockées sur votre Liquid Express.

Enfin, on a toutes les applications Orange :

N’ayant pas de SIM Orange depuis plus de 5 ans (et ne voulant pas en avoir), je n’ai malheureusement pas pu tester toutes les applications de ce dernier.

  • Aperçu des notifications
  • App shop
  • Gestes
  • Horoscope
  • Jeux
  • Maps
  • Messagerie vocale
  • Météo
  • My friends
  • Orange et Moi
  • Paramètres de verrouillage
  • Radio FM
  • Sauvegarde
  • Sonneries
  • TV

 

Benchmarks/Performances

Petit processeur oblige, ce n’est pas avec le Liquid Express qui vous jouerez à ShadowGun & Co, vous devrez vous contenter de petits jeux tels la série des Angry Birds.

HTC Sensation XL Sony Ericsson Xperia Arc S Acer Liquid Express
AnTuTu 3775 3504 1675
Quadrant 2020 1980 798
SmartBench Productivité : 1030Jeux : 2400 Productivité : 1444Jeux : 2263 Productivité : 488Jeux : 976
Nenamark 2 12.1 fps 15.5 fps x (fait crasher le ‘Liquid’)
LinPack Multi-Thread : 73.88 MFLOPS Single-Thread : 46.91 MFLOPSMulti-Thread : 35.08 MFLOPS Single-Thread : 9.09 MFLOPSMulti-Thread : 7.71 MFLOPS

 

Autonomie

 

Une autonomie record selon le gestionnaire de la batterie d’Android : près de 15 000 jours sans le recharger. Incroyable, n’est-ce pas ?

Plus sérieusement, le petit smartphone d’Acer tiendra la journée en une utilisation normale : 30 minutes d’appels, navigation internet, push mail et réseaux sociaux en actualisation automatique….

 

Appareils photos/vidéos

 

Le Liquid Express dispose du même capteur que le Liquid Mini ; il s’agit d’un capteur de 5 mégapixels avec un flash LED.

Quelques paramètres réglables

Malgré les différentes options, le Liquid Express n’est pas un photophone, et il ne s’en rapproche pas non plus. Les photos manquent de piqué, il faudra vraiment vous y reprendre plusieurs fois (et bien vous caler) pour avoir une photo nette. Et malheureusement, les smartphones ont un appareil photo pour prendre un cliché rapidement. Autre point négatif : le réglage du flash. Celui-ci se déclenche tout le temps, même lorsque l’on est juste en mode ‘Automatique’ et non ‘Flash activé’. Donc, même dans un environnement de forte luminosité, le flash se déclenche, et on obtient des photos blanchies.

 Zoom au maximum

La vidéo n’est, quant à elle, pas si mauvaise (par rapport aux photos). Pour rappel, le Liquid Express prend des vidéos en 480p à 30fps.

 

 

Conclusion

 

Si ce n’est pas le meilleur des smartphones, ce n’est pas non plus le moins bon.

 

Commençons par un point général : le Liquid Express est un smartphone bas de gamme. Il se débrouille plutôt bien dans les tâches qu’on lui assène, mais il ne remplacera jamais un smartphone milieu de gamme ou haut de gamme. Il possède un grand retard au niveau des caractéristiques techniques et des performances, et de la version d’Android utilisée : Gingerbread ne veut décidément pas être détrônée par Ice Cream Sandwich. De plus, il faut bien le dire, le form factor et la plateforme technique est bien trop proche du Liquid Mini ; dans ce cas, pourquoi ne pas avoir sorti directement le Liquid Mini ou le Liquid Metal avec une puce NFC ? Ou alors, quitte à sortir le Liquid Express, pourquoi ne pas lui donner un peu plus de puissance ?

Mais l’intérêt du Liquid Express réside dans son intégration de la NFC et dans son offre de services associés (Cityzi). Mais comment peut-il se comparer à un Nexus S ? Ce dernier possède le même intérêt mais avec des points en plus : il est plus puissant, il possède un écran plus grand et mieux défini, et aussi une puce NFC ; toutefois il est sous Android 4.0 ICS !

Ne lui reste que l’atout du prix : proposé à 249€, soit 100€ de moins qu’un Nexus S neuf. C’est peut-être ça, son vrai intérêt : le prix. Acer et Orange dispose donc d’un moyen d’initier une petite révolution à bas prix, et donc au plus grand nombre.

Pourtant et malheureusement, son succès ne devrait pas arriver : le grand public se moque de la NFC et des usages futurs (et présents) de cette technologie. Quant aux geeks (terme non péjoratif ici), ils préfèreront un Nexus S ou un Galaxy Nexus, même si les prix ne sont pas les mêmes.

 

 

Galerie d’images :

[nggallery id="396"]