Lors du MWC 2016, Samsung a dévoilé la Gear 360, la première caméra à 360° de la marque. Nous avons passé quelques jours avec l’appareil afin de découvrir tout le potentiel des vidéos à 360° et des casques de réalité virtuelle pour profiter de ce type de contenus. Alors, la Gear 360 vaut-elle les 350 euros facturés par Samsung ? La réponse dans ce test.

Samsung Gear 360 (1 sur 7)

La Gear 360 de Samsung est un produit plutôt séduisant, puisque cette petite boule permet de filmer à 360° avec une définition proche de la 4K UHD (sub-UHD selon Samsung), c’est-à-dire 3860 x 1920 pixels à 30 images par seconde. Pour y arriver, Samsung fait appel à deux objectifs grand-angle de 180° dotés d’une ouverture à f/2.0 et de deux capteurs de 15 mégapixels assistés par 1 Go de RAM et la puce Drime5s qu’on trouve déjà dans l’appareil photo NX500 de la marque. Il permet ainsi d’utiliser le codec H.265 pour l’enregistrement des vidéos et de réaliser des photos à 30 mégapixels.

Un design bien pensé

La caméra est plutôt bien réalisée en termes de conception puisqu’elle est résistante aux éclaboussures (IP53) avec notamment un logement étanche qui comporte la carte microSD, la batterie et le port micro USB 2.0. On trouve sur l’appareil un écran PMOLED de 0,5 pouce qui permet d’afficher les informations utiles, tel le temps d’enregistrement restant sur la carte microSD ou les différents modes (photo, vidéo, timelapse et boucle vidéo), ce qui permet d’utiliser la caméra sans smartphone. On note la présence d’un écrou pour fixer la Gear 360 à un trépied. Samsung livre d’ailleurs un petit trépied avec la Gear 360.

Galaxy S6 ou S7 uniquement

La Gear 360 se relie à un smartphone (uniquement Galaxy Note 5, S6 et S7 dans leurs différentes déclinaisons) qui jouera le rôle de viseur, puisque l’image de la caméra sera affichée en direct sur l’écran du téléphone, de trois manières différentes. Soit en mode panoramique, ce qui permet de voir l’intégralité de la scène, soit en 360°, sous forme de sphère, qui nécessitera à l’utilisateur de naviguer dans la scène avec son doigt, soit en mode double affichage, très peu pratique.

La connexion se fait sans fil, en NFC, Bluetooh 4.1 et Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac du fait de la bande passante gourmande pour afficher en temps réel, et sans latence, le flux vidéo.

Samsung Gear 360 3

La vue panoramique à 360°

Le smartphone est également très utile pour profiter rapidement des rushs à 360°. Il est en effet possible de lire rapidement les vidéos enregistrées sur la carte microSD de la caméra depuis l’appareil photo. Il est ensuite possible de transférer les vidéos vers le smartphone, mais l’opération est ultra longue : plus de 30 minutes pour une vidéo de 8 minutes. Le plus rapide est donc de faire un transfert avec un lecteur de cartes USB 3.0 vers un ordinateur puisque la caméra est plus lente en se limitant à l’USB 2.0.

Une fois le transfert vers le smartphone terminé, on peut consulter les vidéos de la même manière que lorsqu’elles sont sur la caméra, avec une qualité correcte sur l’écran du smartphone. Avec un Gear VR, il est même possible de chausser le casque de réalité virtuelle sur son crâne pour profiter pleinement de la vidéo. Malheureusement, la qualité d’image du Gear VR pêche un peu, puisqu’on remarque facilement la grille de pixels, mais l’immersion est bien là. Le casque permet également de se rendre compte de la faible qualité de l’image et attention, la sensation de nausée est garantie surtout si la caméra n’est pas statique.

 

Vidéo 4K à 360°

La 4K est en effet une belle définition, qui produit des images avec un piqué excellent, mais la Gear 360 embarque en fait deux capteurs QHD (2560 x 1440 pixels) qui ne semblent pas être assez précis pour capturer l’ensemble des détails d’une scène. Mais pour faire mieux que la Gear 360 en termes de qualité d’image, il faut pour le moment aller dans les appareils professionnels comme la OZO de Nokia avec ses huit capteurs 2K et son prix de vente de 60 000 dollars. Autant dire que cela fait réfléchir.

Samsung Gear 360 5

Voilà à quoi ressemblent les rushs sans conversion

 

Le partage des vidéos sur les réseaux sociaux

Pour partager les vidéos à 360°, le smartphone n’est d’aucune utilité. En effet, le partage des vidéos à 360° depuis les Galaxy S6 ou S7 n’est pas optimal puisque les vidéos uploadées sur Facebook ou YouTube sont alors au format standard, et il est alors impossible de naviguer au sein de celles-ci.

Pour partager sur les réseaux sociaux une vidéo à 360° avec la Gear 360, il faut plutôt passer par des logiciels de montage dédiés sur un ordinateur, à l’image de Gear 360 Action Direction qui est livrée avec la caméra et édité par CyberLink. Le logiciel est très simple et succinct, mais permet d’importer les rushs vidéo, de les traiter pour leur donner leur aspect à 360° exploitable, puis de les exporter et de les uploader sur les réseaux sociaux. L’opération prend énormément de temps, même sur un ordinateur relativement puissant (Core i5 quad-core). Comptez en tout une bonne heure pour traiter 5 minutes de vidéo à 360° filmée en 4K. Il faut aussi penser à réserver de la place sur le disque dur puisqu’il faut compter 230 Mo par minute de flux 4K.

 

Des atouts et des faiblesses

Profiter des vidéos en 360° sur un ordinateur est un peu plus compliqué puisqu’il est impossible de lire les fichiers avec VLC ou un autre lecteur vidéo classique. Le plus simple est alors de passer par le logiciel de montage Gear 360 Action Director qui n’est pas adapté, puisque c’est un logiciel assez lourd et peu ergonomique. Cette solution a toutefois au moins le mérite de bien fonctionner avec un ordinateur relativement puissant.

Lors de nos sessions de visionnage avec la caméra reliée au smartphone, la Gear 360 a chauffé au bout d’une dizaine de minutes et a dû s’éteindre. Un problème que nous n’avons pas relevé lors d’enregistrements d’environ 10 minutes. Selon certains de nos confrères, la caméra surchaufferait en enregistrement au bout d’environ 45 minutes, réclamant une petite pause avant de pouvoir reprendre l’enregistrement jusqu’à l’épuisement de l’accumulateur, au bout d’un peu plus d’une heure d’enregistrement. L’autonomie est donc plutôt bonne.

Comme vous pouvez le voir sur notre vidéo de test filmée avec la Gear 360, on peut apercevoir la coupure entre les deux objectifs à 180°. L’assemblage des deux images n’est pas parfait, et cela se voit surtout pour les objets et sujets très proche de la caméra comme si cette dernière était victime d’un angle mort. Au fur et à mesure qu’on s’éloigne de la caméra, cette coupure ne se voit plus. On note toutefois une balance des blancs ou une luminosité gérée de manière différente entre les deux capteurs, et cela peut se voir sur la zone où les deux images se rattachent.

 

L’avis de l’artiste

JB, notre responsable de la vidéo, a profité de la Gear 360 pour réaliser quelques plans. Laissons-lui la parole.

« Elle est bien pensée, pratique d’utilisation et elle se révèle très performante dans les prises de vue. Le véritable problème se situe lors de la lecture des vidéos, puisque sans Galaxy S6 ou S7, cette tâche est très difficile, tout comme l’édition des vidéos en 4K à 360° qui requiert un PC puissant. Au final, pour un consommateur qui cherche un usage type GoPro et qui souhaite apporter un nouvel angle à des usages répandus avec les caméras d’action (ski, skate, sports extrêmes, etc.), la Gear 360 est très intéressante, car elle décuple l’effet qu’une GoPro pouvait apporter jusqu’à maintenant et permet de réaliser des plans impossibles avec des caméras classiques. En revanche, pour le consommateur lambda, la caméra risque de faire un peu gadget les premiers jours et être vite délaissée ».

 

Le test vidéo de la Gear 360

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

 

Test Samsung Gear 360 Le verdict

autonomie
7
L'autonomie de la Gear 360 est plutôt bonne si on la compare à des caméra 4K comme la GoPro Hero 4. On aurait aimé davantage d'autonomie, d'autant plus qu'il est pour le moment impossible d'acheter des batteries supplémentaires avec un chargeur externe.
fonctions
6
La Gear 360 dispose des fonctions que l'on attend sur une caméra à 360°, mais on regrette que le partage des vidéos soit long et fastidieux et ne se fasse pas depuis le smartphone. Dommage également qu'on ne puisse pas filmer d'une seule traite un plan d'une heure à cause de soucis de surchauffe. Enfin, on regrette la compatibilité de la Gear 360 réservée aux Galaxy S6 et S7, à moins d'être prêt à se passer de viseur pour cadrer.
caméra
8
La qualité d'image de la Gear 360 n'est pas optimale, mais elle semble toutefois supérieure à ses concurrentes, à commencer par la LG 360 Cam qui se limite à une définition 2K ou à la Kodak SP360 qui nécessite deux caméras pour obtenir une véritable image à 360° en 4K.
design
9
La Gear 360 est très bien pensée puisque sa forme sphérique est très pratique pour la transporter et la positionner. On apprécie aussi la possibilité de placer la Gear 360 sur un trépied et sa résistance aux éclaboussures.
Note finale du test 8/10
La Gear 360 de Samsung est sans aucun doute la caméra à 360° la plus intéressante sur le marché grand public à l'heure actuelle. La LG Cam 360, son principal concurrent, ne joue pas dans la même gamme avec une définition plus faible. La 360Cam de Giroptic se limite elle aussi à des vidéos en 2K malgré la présence de trois capteurs et un prix élevé de 499 euros. Pour avoir une qualité similaire ou supérieure à la Gear 360, il faut se tourner vers un kit de deux SP360 de Kodak avec un tarif proche des 1000 euros.

Pour le moment, la Gear 360 profite donc d'un marché peu mature pour pouvoir s'imposer. Vivement donc que la concurrence, avec notamment la Nikon KeyMission 360, arrive afin de tirer vers le haut le secteur de la vidéo à 360° et faciliter son appréhension par le grand public. Pour les particuliers, il existe peu d'outils pratiques pour pouvoir visionner, éditer et partager les vidéos à 360°. Gageons que la situation s'améliorera d'ici quelques mois même si le problème de la puissance de l'ordinateur restera une contrainte pendant encore quelques années. Il suffira d'être patient.

Au final, même si la Gear 360 n'est pas parfaite, c'est la caméra à 360° à se procurer en ce milieu d'année 2016. On regrette toutefois amèrement sa compatibilité limitée aux Galaxy S6 et S7.
  • Points positifs
    • Design pratique et ergonomique
    • Résistance aux éclaboussures
    • Rapport qualité - prix
  • Points négatifs
    • Qualité des vidéos
    • Ecosystème fermé
    • Raccord des deux images perfectible