Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du OnePlus 9 Pro : le vrai passage au premium

OnePlus propose depuis des années déjà des smartphones très compétitifs qui peuvent pour certains rivaliser avec des téléphones ultra haut de gamme. Seule ombre au tableau : une partie photo habituellement en trop en retrait pour prétendre égaler les meilleurs du marché. Avec sa série 9, OnePlus a donc noué un partenariat avec Hasselblad pour proposer la meilleure qualité d'image possible. Voici notre test du OnePlus 9 Pro, celui qui pourra peut-être enfin jouer dans la cour des (très) grands.

Ce test a été réalisé avec un OnePlus 9 Pro 12/256 Go fourni par la marque.

Fiche technique du OnePlus 9 Pro

Un design brillant, dans tous les sens du terme

Qu'est-ce qui ressemble plus à un smartphone OnePlus qu'un autre smartphone OnePlus ? Depuis maintenant 4 ans, la marque a trouvé son design type et ne le fait évoluer que par petites touches, mais il serait malhonnête de lui reprocher tant il est efficace. Sans surprise donc, le OnePlus 9 Pro ressemble beaucoup au OnePlus 8 Pro.

Comprenez par là qu'il reprend un design traditionnel avec un dos en verre aux bordures arrondies pour simplifier la prise en main, comme c'est désormais la norme sur bon nombre de téléphones, et à l'avant un écran incurvé discrètement percé en haut à gauche pour y intégrer la caméra frontale.

Derrière ce design très traditionnel se cache un lot de petits perfectionnements plutôt agréable, à commencer par le positionnement des touches. Que ce soit le bouton power ou ceux permettant de régler le volume, ils sont tous idéalement positionnés pour toujours tomber sous le doigt lorsqu'on souhaite les utiliser. C'est là une petite amélioration par rapport au OnePlus 8T qui nécessitait de tendre un peu trop son doigt pour monter le volume. Même l'Alert Slider, permettant de passer d'un profil audio à l'autre (silencieux/sonnerie/vibreur), est très facilement accessible bien que son usage soit moins régulier.

Le capteur d'empreintes, intégré dans l'écran, est pour sa part un peu plus bas qu'à l'accoutumée et demande de s'habituer un peu. À la longue ce n'est pas dérangeant, mais vous pouvez être sûrs que vous allez rater quelques déverrouillages sur les premiers jours d'utilisation.

Esthétiquement, le OnePlus 9 Pro est très réussi, avec des bordures d'écran à la fois fines et uniformes (tout du moins en haut et en bas, les bordures latérales étant plus réduites en raison de l'écran incurvé), intégrant discrètement le haut-parleur des appels au-dessus de l'écran. Au dos, le revêtement est brillant et reflète comme un miroir… ou presque. C'est en effet le cas sur la partie basse du téléphone, mais un dégradé "fumé" permet de rendre plus opaque le haut de la coque arrière. Grâce à cela, vous ne serez pas obligé de voir votre tête du matin en prenant votre téléphone dans le mauvais sens. Merci pour cette petite attention.

Cet effet dégradé est du plus bel effet, mais n'empêche malheureusement pas les traces de doigts. Dommage, OnePlus a pourtant déjà réalisé des dos mats absolument magnifiques, mais c'est là une question de goût.

Enfin, le bloc photo est plutôt large et comprend 4 objectifs : 2 gros à la verticale et deux petits en dessous agencés à l'horizontale. Son positionnement dans le coin supérieur gauche et son épaisseur créent un léger déséquilibre lorsque le OnePlus 9 Pro est posé à plat. Si vous tapez vos messages dans cette position, vous le sentirez immédiatement en tapant un "A" ou un "Q".

Malgré ses très bonnes finitions et sa diagonale d'écran de 6,7 pouces, OnePlus a réussi à contenir le poids de son OnePlus 9 Pro en dessous de la barre des 200 grammes (197 g pour être précis) dans des dimensions de 163,2 x 73,6 x 8,7 mm.

Téléphone haut de gamme de 2021 oblige, vous ne trouverez pas de port jack ici, mais un port USB-C entouré d'un haut-parleur et du tiroir à carte SIM sur la tranche inférieure et un simple micro d'ambiance sur la tranche supérieure pour réduire les bruits parasites lors des appels. Fait assez rare chez OnePlus (car réservé à la gamme Pro), le OnePlus 9 Pro est certifié IP68, assurant sa protection à l'eau et à la poussière.

Les défauts du OnePlus 8 Pro corrigés

En 2020, OnePlus a montré son savoir-faire avec des écrans sublimes sur la gamme OnePlus 8, mais le 8 Pro souffrait d'un problème particulièrement gênant : des rebords incurvés très mal gérés provoquant des changements colorimétriques et des difficultés à utiliser le tactile sur les bords de l'écran. En 2021, le OnePlus 9 Pro corrige au mieux ces défauts et il ne reste donc qu'un écran magnifique, enfin exempt de défauts notables à l'utilisation (bien qu'on observe toujours une teinte différente des bordures sous certains angles).

Sur le papier on est en présence d'une dalle Amoled LTPO de 6,7 pouces en définition QHD+ (1440 x 3216 pixels, soit 525 PPP) avec un taux de rafraichissement adaptatif allant de 1 Hz à 120 Hz. Son calibrage permet par ailleurs de supporter les spectres sRGB et Display P3, mais aussi le HDR10+. Autant dire que sur ce point, OnePlus se dresse au niveau de Samsung et Apple, les meilleurs en la matière. Notons tout de même que par défaut, le téléphone est réglé en Full HD+, avec un réglage "vif" un peu moins réaliste.

Au premier coup d'œil il ne fait aucun doute qu'il s'agit là d'un excellent écran, parfaitement défini, très fluide, contrasté et lumineux. En outre, sans être aussi mat que l'écran d'un Pixel 5, son traitement antireflet est de très bonne facture, facilitant son usage en pleine lumière.

Mais ne nous arrêtons pas au premier regard et allons au fond des choses à l'aide de notre sonde et du logiciel Calman Ultimate. On y découvre sans grande surprise que les promesses du constructeur sont tenues : outre le contraste infini et la très bonne luminosité de 760 cd/m² (la mesure étant bridée par la puissance de notre matériel), on relève ainsi une température des couleurs de 6763 K, proche des 6500 K attendus sur un écran parfaitement calibré, mais aussi une couverture des spectres sRGB à 161 %, DCI-P3 à 108 % et BT.2020 à 73 %.

Une fois réglé manuellement en mode "Display P3" dans les paramètres du téléphone, on obtient alors une excellente fidélité des couleurs, avec un delta E proche de 3. Malgré une mesure du rouge défaillante (en raison de notre sonde) à 53, le delta E mesuré du OnePlus 9 Pro est de 3,87. Vous aurez donc sous les yeux un rendu très proche de la réalité.

Vous l'aurez compris, l'écran du OnePlus 9 Pro est donc excellent.

OxygenOS toujours au top

Tout comme le OnePlus 8T, le OnePlus 9 Pro est commercialisé sous Android 11 avec une interface OxygenOS (ici en version 11.2 au moment de notre test) et une mise à jour de sécurité datant du 1er mars 2021. On connait par ailleurs le sérieux de la marque sur le suivi logiciel de ses smartphones, promettant des mises à jour régulières et étendues dans le temps.

Par rapport au téléphone lancé en octobre dernier, n'attendez pas ici de nouveauté majeure, tout y est reproduit à l'identique. La marque met simplement l'accent dans sa communication sur le mode Turbo Boost 3.0 permettant de « conserver 25 % d'applications en plus ouvertes en arrière-plan ».

Sans aller jusqu'à mesurer cette assertion, il est clair que le OnePlus 9 Pro est non seulement très fluide et très rapide au quotidien, mais qu'il ne pose aucun problème de gestion de la RAM, alors que c'était le cas à l'époque du OP6 par exemple, sur lequel les applications en arrière-plan étaient rapidement tuées pour économiser de l'autonomie, obligeant à relancer certaines applications pour recevoir des messages. Il reste toujours possible dans les options du téléphone de couper cette optimisation au cas par cas pour chaque app.

En dehors de cela, OxygenOS reste l'une des meilleures, si ce n'est la meilleure, interface disponible sur Android. Elle n'embarque qu'une seule application partenaire (Netflix), ne cherche pas à remplacer l'écosystème applicatif existant de Google (exception faite de la galerie et de l'horloge), se montre très intuitive au quotidien et surtout très personnalisable. Ajoutez à cela des animations très soignées et vous avez un cas d'école de ce à quoi doit ressembler une bonne interface constructeur.

Comme d'habitude, OnePlus laisse également le choix entre le capteur d'empreintes, rapide et sécurisé, bien qu'un peu trop bas, et une reconnaissance faciale 2D, moins sécurisée, mais rendant le déverrouillage quasi invisible.

La puissance du Snapdragon 888

Comme chaque année, le OnePlus 9 Pro est équipé de ce qui se fait le mieux en matière de puissance. On retrouve donc à son bord un Snapdragon 888 couplé à 8 ou 12 Go de RAM LPDDR5 et un espace de stockage en UFS 3.1. Une configuration similaire à l'Oppo Find X3 Pro ou au Xiaomi Mi 11. Il n'est donc pas étonnant de voir les trois smartphones au coude-à-coude dans les benchmarks. (Notons que l'Oppo Find X3 Pro parait plus faible sur les tests nécessitant un affichage, sa définition étant réglée en QHD+ par défaut.)

En action, que ce soit Arena of Valor, Call of Duty Mobile ou Genshin Impact, tout tourne sans le moindre hoquet. Même Fortnite, très gourmand et souvent optimisé à la truelle, tourne ici dans un 60 FPS parfait et sans chauffer en qualité épique (la plus haute) avec la "résolution 3D" réglée à 75 %. OnePlus a également intégré une fonction baptisée HyperTouch afin de réduire la latence de l'écran sur certains jeux (LoL Wild Rift, CoD Mobile, PUBG et Brawl Stars). Le constructeur promet ainsi un temps de latence passant de 30 à 25 ms. La différence est néanmoins assez imperceptible à moins peut-être de jouer à un niveau professionnel.

À moins de passer sur des smartphones qui sont directement pensés pour le jeu, avec des systèmes de refroidissement dédiés, vous ne trouverez pas mieux à l'heure actuelle pour jouer de manière confortable sur Android.

Audio

Comme la quasi-totalité des smartphones du moment, le OnePlus 9 Pro propose un son stéréo avec un haut-parleur principal situé sur la tranche inférieure, à côté du port USB-C, et un second au-dessus de l'écran, servant également pour les appels. Si cette configuration permet de profiter de deux canaux sonores, on retrouve le même problème ici que sur la concurrence : le haut-parleur dédié aux appels est moins puissant et moins précis que le principal, entrainant un léger déséquilibre à l'écoute. Les appareils ayant réussi à proposer une balance parfaite se comptent néanmoins sur les doigts d'une main de tortue ninja.

Si l'on compare à un OnePlus 8T, le rendu sonore du OnePlus 9 Pro est très légèrement moins puissant, mais reste parfaitement audible même dans un environnement bruyant. Cela permet notamment d'apporter plus de clarté au son et d'éviter les trop grandes distorsions à plein volume. On constate toutefois quelques sonorités aiguës désagréables sur Berzerk d'Eminem par exemple, ou I Need Some Sleep d'Eels, des chansons difficiles à reproduire correctement sur un matériel de cette taille.

Le gain de clarté est notamment appréciable sur les voix, que ce soit sur certaines musiques, mais aussi sur les podcasts et autres vidéos.

Quant à ceux qui préfèrent utiliser un casque, notez que le OnePlus 9 Pro n'a pas de port jack, mais une compatibilité Bluetooth 5.2 et tous les codecs audio que l'on peut attendre d'un téléphone haut de gamme : SBC, AAC, aptX, aptX HD et LDAC.

Le premier fruit du partenariat avec Hasselblad

Souvent critiqué sur sa partie photo, OnePlus a souhaité mettre le paquet pour s'améliorer sur sa série 9 et mise pour cela sur le savoir-faire de son nouveau partenaire, Hasselblad. Cette marque suédoise iconique est particulièrement connue pour avoir été utilisée par les premiers astronautes à avoir posé le pied sur la Lune en 1969. Ici, le fabricant a partagé son expertise pour aider la marque chinoise à mieux calibrer son capteur et ainsi améliorer logiciellement sa colorimétrie. Il faudra cependant attendre les prochaines générations pour que ce partenariat se répercute réellement sur le matériel.

Ce OnePlus 9 Pro est donc équipé de 4 modules :

L'application photo aux couleurs d'Hasselblad

Pour bien marquer son partenariat, OnePlus a donné à son application photo des airs d'Hasselblad. Le bouton déclencheur devient donc orange au lieu de blanc. Si cela plaira potentiellement aux fans de la marque suédoise, on perd un peu en accessibilité lors du passage en capture vidéo, puisque le bouton devient alors rouge. La différence est moins marquée et les personnes pourvues d'un handicap visuel pourraient s'en retrouver gênées.

L'agencement des éléments du mode professionnel a également été légèrement revu, ici aussi pour rappeler les menus du nouveau partenaire. Son usage en devient cependant plus difficile, notamment pour réinitialiser un réglage. Le mode Pro ne profitant pas de l'imagerie computationnelle, on aura de toute façon tendance à laisser l'appareil et son intelligence artificielle gérer le tout automatiquement.

De manière générale, l'application semble partir dans tous les sens. On retrouve des menus en bas, des options en haut, un slide gauche/droite pour changer de mode de prise de vue, un slide vers le haut pour accéder à une liste de tous les modes, des paramètres cachés dans un sous-menu, nécessitant plusieurs clics inutiles. On pourrait clairement simplifier tout cela.

Qualité photo du OnePlus 9 Pro

Le capteur principal du OnePlus 9 Pro peut donc monter jusqu'à 48 Mpx si l'on active manuellement l'option. Dans le cas contraire, le téléphone capturera automatiquement des clichés à 12 Mpx afin de maximiser la capture de lumière. OnePlus utilise également la technologie 2x2 On-Chip Lens de Sony pour améliorer la rapidité et la précision de l'autofocus. En comparaison du OnePlus 8T, on voit clairement une nette amélioration à ce niveau et vous devriez rencontrer bien moins d'erreurs d'autofocus au quotidien.

L'expertise d'Hasselblad se ressent également sur la colorimétrie des trois capteurs. Non seulement elle est uniforme sur les 3 modules, mais elle est généralement juste et bien dosée de jour comme de nuit. On évite par exemple de tomber dans les travers des clichés trop jaunâtres sur les paysages urbains nocturnes. On n'est pas à l'abri toutefois de quelques erreurs liées au mode HDR, notamment sur le mode portrait avec la caméra frontale, mais nous reviendrons dessus un peu plus bas.

Le plus dommage avec l'appareil photo du OnePlus 9 Pro, c'est la tendance à pousser artificiellement la clarté des clichés afin d'améliorer le piqué de l'image, au détriment de la qualité générale. Si le sujet parait finement détaillé grâce aux microcontrastes poussés à l'extrême, cela peut parfois donner un côté un peu surnaturel, mettre en valeur le bruit numérique qu'on aimerait atténuer, ou faire baver les couleurs dans les bords de la photo et plus encore dans les coins. Là où il faut souvent zoomer pour repérer ces aberrations visuelles, elles sont visibles au premier regard sur le OP 9 Pro pour un œil un minimum entrainé.

Ici par exemple le sujet est net, mais le reste de l'image bave totalement. Heureusement que le mode portrait sauve le tout en floutant ces bavures :

Notons également que la présence de lentilles freeform sur l'ultra grand-angle permet d'éviter les distorsions à outrance. Il y en a toujours un minimum bien évidemment, mais l'inverse serait un exploit technique et on évite parfaitement les écueils d'art surréaliste que peuvent produire certains autres smartphones.

La nuit, la qualité reste bonne et surtout exploitable sur les 3 capteurs, ce qui est assez rare. Bien sûr il ne faut pas trop zoomer dans les images capturées par l'ultra grand-angle et le zoom, mais par rapport à d'autres, il s'en sort vraiment très bien.

Les selfies

C'est surtout sur le mode portrait et les selfies que l'on va constater les plus grandes limites du OnePlus 9 Pro. Ce sont là ses algorithmes d'intelligence artificielle que la marque doit travailler pour éviter ce genre de ratés. On note des problèmes à la découpe même sur un crâne rasé, mais aussi un mode HDR qui a tendance à rougir le teint de la peau, à y faire apparaître des tâches et autres aberrations chromatiques. Dommage.

En vidéo

Le OnePlus 9 Pro peut filmer jusqu'en 8K à 30 images par seconde ou en 4K jusqu'à 120 images par seconde. Ces deux définitions sont néanmoins limitées à des prises de 5 minutes maximum. Même en 8K, la stabilisation de l'image est bonne en plus d'offrir un très bon piqué. Dans cette définition très élevée, on sent que l'appareil a cependant un peu plus de mal à faire sa mise au point lors des changements rapides, un problème qui disparait totalement en passant en 4K, ce dernier mode étant à privilégier.

Le mode Hyperstable a également été amélioré pour corriger les artéfacts qu'il générait sur les modèles précédents. On remarque néanmoins une sensation bizarre de flou lors des mouvements de trop grande amplitude. Au vu de la bonne stabilisation générale en 4K, on préfèrera donc se passer de ce mode et opter pour un stabilisateur physique pour des besoins plus poussés.

Attention à la prise de son, très efficace, peut-être même un peu trop. Vous risquez d'entendre sur votre enregistrement les frottements pourtant minimes de votre main sur le micro.

La vitesse de recharge à l'honneur

Toujours à la pointe en ce qui concerne l'autonomie et la recharge, OnePlus propose avec le 9 Pro un condensé de tout ce qu'il sait faire de mieux. On retrouve à son bord une batterie de 4500 mAh divisée en deux cellules, ce qui lui permet de profiter d'une recharge rapide de 65 W (10 V / 6,5 A), ou d'une recharge sans fil de 50 W. Oui, c'est plus rapide que ce que proposent en filaire bon nombre de smartphones, même plus chers.

Les composants et technologies choisis par OnePlus permettent également au 9 Pro de consommer le minimum. Entre le S888 qui gère très bien sa puissance et sa déperdition potentielle d'énergie et l'écran adaptatif pouvant descendre jusqu'à 1 Hz, autant dire qu'on y gagne au quotidien.

Pour ce qui est de l'autonomie, vous n'aurez aucun mal à tenir une journée complète en utilisation intensive, et pour peu que vous fassiez un minimum attention à votre usage, vous tiendrez une journée et demie avec environ 7 heures d'utilisation d'écran. Mais pour peu que vous ne partiez pas dans une contrée reculée loin de toute civilisation, cela ne devrait de toute façon jamais être un problème pour vous tant la charge rapide change la façon que l'on a de concevoir la recharge de son smartphone.

Lors de notre test automatisé SmartViser simulant une utilisation mixte continue, le OnePlus 9 Pro a tenu 15 heures et 17 minutes. C'est une heure de moins que le Galaxy S21 Ultra… mais 6 heures de plus qu'un OnePlus 8T. L'écran adaptatif n'y est certainement pas pour rien.

Une vingtaine de minutes suffisent pour récupérer plus de 80 % de batterie, ce qui est généralement suffisant pour tenir une journée complète, tandis qu'une charge complète prend moins de 30 minutes. Plus fou encore, le OnePlus 9 Pro n'a besoin que de 45 minutes pour se recharger complètement sans fil.

Précisons également qu'il dispose d'une charge sans fil inversée afin de dépanner un ami et surtout de redonner un coup de boost à vos accessoires tels qu'une montre connectée ou des écouteurs sans fil.

Les dernières connectivités (sauf le WiFi 6E)

Snapdragon 888 oblige, le OnePlus 9 Pro est équipé de tous les derniers standards de communication, ou presque. On retrouve à son bord de la 4G et de la 5G compatibles avec toutes les bandes disponibles en France, mais aussi du WiFi 6 (pas 6E en revanche), du Bluetooth 5.2, du NFC et tous les systèmes de guidage satellite possibles. Attention toutefois, à l'heure de la rédaction de ces lignes, une mise à jour (encore indisponible) est nécessaire pour bénéficier de la 5G.

Pour ce qui est de la communication, les appels sont très clairs et ne présentent aucun souci de compression de la voix. Par ailleurs, les bruits ambiants sont bien étouffés. Nos premiers essais de géolocalisation se sont montrés un peu moins précis avec un positionnement du mauvais côté de la route et une boussole légèrement décalée de son axe.

Prix et disponibilité du OnePlus 9 Pro

Le OnePlus 9 Pro est disponible à partir du 31 mars au prix conseillé de 919 euros dans sa version 8/128 Go et de 999 euros dans sa variante 12/256 Go. On appréciera la volonté de la marque de ne pas dépasser la barre psychologique des 1000 euros pour son modèle le plus premium. Les précommandes ouvrent dès aujourd'hui (23 mars 2021), à partir de 16 h 30, en bundle avec le chargeur sans fil ou les écouteurs.

Trois coloris sont annoncés : Morning Mist (argent brillant, celui de ce test), Pine Green (vert mat) et Stellar Black (noir mat).