Sony fait la guerre aux photos floues avec sa nouvelle technologie de capteur

L'objectif de Sony ? Un seul pour quatre pixels

 

Sony a développé une nouvelle technologie de capteur baptisée 2x2 On-Chip Lens qui permet de faire une mise au point beaucoup plus rapide et donc d'éviter d'avoir un sujet trop flou lors de la prise de vue.

Dans le domaine de la photo sur smartphone, on pense souvent à la qualité des Pixel de Google, des smartphones de Huawei, des iPhone d’Apple ou des modèles de Samsung. Néanmoins, derrière ces smartphones il y a souvent des capteurs conçus par des fournisseurs comme Samsung ou Sony.

Sony a ainsi fourni au cours de l’année 2018 une large partie des smartphones milieu de gamme avec son capteur IMX586. Le constructeur japonais a par ailleurs dévoilé récemment son successeur, le capteur IMX686. Néanmoins, aucun de ses capteurs n’est encore parvenu à gérer correctement l’un des principaux problèmes de la photo sur smartphone : les sujets flous à cause de mouvements trop rapides.

Un objectif par groupe de quatre pixels

C’est dans ce cadre que le constructeur japonais a dévoilé cette semaine une nouvelle technologie baptisée 2×2 On-Chip Lens, ou objectif 2×2 intégré au capteur en bon français. « La solution 2×2 On-Chip Lens (OCL) est une nouvelle technologie de capteur d’image pour parvenir à une mise au point très rapide, à une haute définition, une haute sensibilité et une haute plage dynamique », précise ainsi Sony Semicon. L’idée derrière cette technologie est de permettre des prises de photo plus rapides, et donc moins floues, notamment grâce à une mise au point automatique améliorée.

Pour ce faire, la technologie 2×2 OCL mise sur plusieurs nouveautés. La première vise à intégrer non par un micro-objectif par photosite sur le capteur, comme c’est le cas actuellement, mais d’intégrer un objectif par groupe de quatre photosites de même couleur. Ainsi, Sony va jusqu’au bout sur son modèle de pixel binning, qui regroupait déjà quatre photosites ensemble pour proposer une image plus lumineuse et moins bruitée. Désormais, ce sera donc le cas aussi pour les micro-objectifs qui serviront quatre photosites — et donc quatre pixels — en même temps. Cela permettra ainsi à l’appareil photo d’être plus réactif sur la mise au point.

Une mise au point plus efficace

On notera également que sur cette technologie, les photosites servant à la capture de lumière peuvent également tous être utilisés pour la mise au point automatique. Dès lors, cela permettra de faire le focus sur davantage de points sur l’image avec la détection de phase. Enfin, Sony a travaillé sur une meilleure efficacité de la mise au point automatique pour qu’elle ne dépende pas seulement de la forme de l’objet : « puisque les méthodes conventionnelles de détection de phase séparaient les pixels latéralement, elles n’étaient pas très efficaces pour détecter les objets qui manquaient de changement d’aspect à l’horizontale. Cependant, 2×2 OCL est capable de faire une détection verticale, mais aussi horizontale, ce qui lui permet une mise au point automatique ultra rapide grâce à la différence de phase dans toutes les situations ».

Pour l’heure, la technologie 2×2 OCL n’est que ça, une technologie. L’équipementier n’a encore annoncé aucun capteur qui en bénéficiera. Néanmoins, nul doute qu’on devrait retrouver cette technologie intégrée directement dans des capteurs photo d’ici quelques mois, potentiellement au successeur du capteur IMX686. Il faudra alors encore patienter quelques mois avant que les constructeurs de smartphones ne décident de l’intégrer à leurs appareils.

Alors que les puces les plus puissantes équipent certains smartphones milieu de gamme, que l’autonomie la plus longue est parfois tenue par des appareils d’entrée de gamme ou que les innovations de design se font…
Lire la suite

 

Les derniers articles