Qualcomm Snapdragon 888 : de nouvelles bases pour les smartphones de 2021

Jackpot

 

Qualcomm vient de dévoiler le Snapdragon 888, son nouveau SoC qui équipera les smartphones haut de gamme de 2021. Un virage important qui veut positionner le smartphone comme un monstre de puissance capable d'égaler des appareils photo ou des consoles de jeu.

Qualcomm Snapdragon 888

Qualcomm Snapdragon 888 // Source : Qualcomm

En France, lorsque l’on pense à 888, cela nous ramène bien souvent à la boîte vocale des numéros Orange, ou à des casinos douteux. Pourtant, en Asie, et plus particulièrement en Chine, le 8 est un chiffre porte-bonheur et il est souvent très bien vu, même dans les autres cultures. C’est en partie pour cela que Qualcomm a décidé de nommer le Snapdragon 888 ainsi plutôt que de simplement utiliser son itération par 10 habituelle et passer au Snapdragon 875. Une occasion de marquer un grand bond en avant technologique.

Le Snapdragon 888 en détail

Le Snapdragon 888 succède donc au Snapdragon 865 et viendra équiper les smartphones haut de gamme de 2021 — tout du moins du premier semestre. Qualcomm espère ainsi permettre aux constructeurs de se démarquer et de faire un véritable bond en avant en se concentrant sur 5 domaines bien précis : la connectivité, l’intelligence artificielle, l’appareil photo, le gaming et bien sûr les performances pures.

Pour cela, l’architecture de la puce reste globalement la même, mais chaque composant est amélioré. Au niveau du CPU par exemple (Kryo 680), on passe à une finesse de gravure de 5 nm, égalant ainsi le Kirin 9000 de Huawei et l’A14 d’Apple. On trouve à son bord 8 cœurs : 1 cœur Cortex-X1 cadencé à 2,84 GHz avec 1 Mo de cache L2 dédié afin de déployer de forts pics de puissance, 3 cœurs Cortex-A78 (avec 512 Ko de cache L2) cadencés à 2,4 GHz pour les calculs gourmands et 4 cœurs Cortex-A55 cadencés à 1,8 GHz (128 Ko de cache L2) pour les tâches peu gourmandes, mais nécessaires au quotidien. Il est ainsi annoncé comme 25 % plus performant que le Snapdragon 865.

Architecture CPU du Snapdragon 888

Architecture CPU du Snapdragon 888 // Source : Qualcomm

À ses côtés, on retrouve également un GPU Adreno 660 permettant un rendu des images 35 % plus rapide, un triple ISP Spectra 580 capable de gérer jusqu’à 2,7 Gigapixels par seconde, un DSP Hexagon 780 fusionné permettant aux accélérateurs de partager une mémoire commune 16 fois plus importante, mais aussi une partie dédiée aux capteurs, à la connectivité, à la sécurité et un modem Snapdragon X60.

Mais au-delà des simples spécificités techniques, comment cela se traduit-il réellement ?

Un triple ISP pour gérer 3 capteurs en même temps

En passant d’un double à un triple ISP pour la première fois, le Snapdragon 888 peut gérer trois flux en simultané pour gérer la photo et la vidéo provenant de trois capteurs différents.

Concrètement, que ce soit en photo ou en vidéo, le Snapdragon 888 peut traiter en parallèle les informations venant d’un grand-angle, d’un téléphoto et d’un ultra grand-angle, avec une définition de 28 Mpx pour les photos et jusqu’en 4K HDR pour la vidéo. L’un des principaux avantages à cela est de permettre des zooms fluidifiés en passant d’un capteur à l’autre de façon invisible pour l’utilisateur.

Triple ISP du Snapdragon 888

Triple ISP du Snapdragon 888 // Source : Qualcomm

Outre cela, ce triple ISP traite les images 35 % plus rapidement, offrant un mode rafale pouvant monter jusqu’à 120 images de 12 Mégapixels par seconde. De quoi gérer l’exposition, l’autofocus et la balance des blancs mieux que jamais, promettre un meilleur rendu en basse lumière, mais aussi d’assurer le HDR computationnel en direct sur des vidéos 4K.

Le Spectra 580 du Snapdragon 888 supporte également le format HEIF pour des photos 10-bits, assurant une plus grande variété de couleurs.

L’intelligence artificielle au cœur du SoC

De nos jours, l’intelligence artificielle est au cœur de nombreux éléments de nos smartphones, aussi bien pour la photo que pour de nombreux effets du quotidien, comme l’application d’un simple filtre sur Snapchat, la détection d’évènements audio (un « OK Google » par exemple) ou la reconnaissance d’activité provenant des capteurs comme l’accéléromètre pour déterminer la position et l’inclinaison du téléphone. Le Snapdragon 888 fusionne pour la première fois les accélérateurs Scalar, Tensor et Vector, ces derniers se partageant une mémoire dédiée 16 fois plus importante permettant des échanges bien plus rapides entre ces trois unités et des temps d’attente réduits.

Unités de calcul de l'Hexagon 780 du Snapdragon 888

Unités de calcul de l’Hexagon 780 du Snapdragon 888 // Source : Qualcomm

Plus concrètement, cela promet des performances trois fois plus élevées par watt. Qualcomm promet ainsi jusqu’à 26 trillions d’opérations par seconde, contre seulement 15 trillions sur le Snapdragon 865. Les possibilités sont presque doublées.

Pour les développeurs, cette puissance est rendue accessible directement par le SDK Neural Processing de Qualcomm, mais aussi par des outils plus larges comme TensorFlow Lite et l’API Android Neural Networks.

Le jeu se rapproche des consoles

La puissance déployée conjointement par le CPU et le GPU du Snapdragon 888 assurent également une meilleure expérience en jeu, sachant qu’en 2020, le jeu mobile a fait un bond de 25 % auprès des utilisateurs. L’Adreno 660 supporte ainsi des jeux allant jusqu’à 144 FPS avec une amélioration de 30 % des performances par rapport à la génération précédente.

Variable Rate Shading sur le Snapdragon 888

Variable Rate Shading sur le Snapdragon 888 // Source : Qualcomm

Cela est rendu possible entre autres par l’intégration du Variable Rate Shading (VRS), une première sur smartphone. Il s’agit d’une technologie permettant de traiter différemment les informations affichées à l’écran en fonction de leur position. L’exemple le plus courant est celui du jeu de course automobile : vous ne prêtez pas autant d’importance à la définition du décor en bord de route qu’à celle de votre voiture ou de la route en face de vous. Il est donc inutile d’utiliser de la puissance de calcul pour détailler chaque brin d’herbe. Grâce à cela, les développeurs vont pouvoir optimiser leurs jeux et ainsi permettre de grandement gagner en performances.

Qualcomm Game Quick Touch

Qualcomm Game Quick Touch // Source : Qualcomm

Outre la qualité d’image, Qualcomm souhaite également améliorer l’expérience grâce au Game Quick Touch, réduisant le temps de réponse lors de l’action. Ce gain peut aller de 10 % sur un jeu en 120 FPS jusqu’à 20 % pour un jeu en 60 FPS.

Une unité dédiée à la sécurité

Une partie du Snapdragon 888 est également dédiée à la sécurité des données de l’utilisateur. Cette nouvelle architecture permet la création de sandboxes assurant le cloisonnement des données.

Cela peut notamment se montrer utile pour isoler des systèmes d’exploitation différents sur un même appareil, créer une enclave sécurisée pour chaque application. Ce switch rapide permet également de créer des profils différents, ouvrant OS et session en fonction de la personne reconnue par un capteur biométrique (empreinte ou reconnaissance faciale) au moment du déverrouillage.

5G et Wi-Fi 6E au programme

Pour ceux qui ne veulent pas être limités à la puissance de leur smartphone et se tourner vers des solutions dans le cloud (Xbox, Stadia, Luna…), le modem Snapdragon X60 du Snapdragon 888 est bien évidemment compatible avec les derniers standards de connectivité et se trouve cette fois-ci intégré au SoC lui-même, ce qui n’était pas le cas sur le Snapdragon 865.

Ce modem couplé au système FastConnect 6900 permet donc de se connecter à un réseau Wi-Fi 5, Wi-Fi 6 ou Wi-Fi 6E avec une vitesse maximale théorique de 3,6 Gbps en stream 8×8 MU-MIMO. La 5G est également au rendez-vous sur les bandes non-standalone et standalone, en sub-6 GHz et en millimétrique (mmWave). De quoi atteindre des vitesses de téléchargement allant jusqu’à 7,5 Gbps en download et 3 Gbps en upload.

Connectivité sur le Snapdragon 888

Connectivité sur le Snapdragon 888 // Source : Qualcomm

Enfin, la partie audio évolue également avec une compatibilité Bluetooth 5.2 (contre 5.1 sur le Snapdragon 865) et les habituels codecs aptX.

Rendez-vous en 2021

Les premiers appareils équipés du Snapdragon 888 seront disponibles dès le premier trimestre 2021. Parmi les potentiels candidats, on sait que le Xiaomi Mi 11 est bien placé, de même que le OnePlus 9 Pro. Sony et Samsung pourraient également faire appel à Qualcomm pour leurs prochains flagships. Rendez-vous bientôt pour en apprendre plus sur ces smartphones à venir.

Qualcomm vient de présenter les premières informations concernant son nouveau SoC haut de gamme, le Snapdragon 888. 14 constructeurs travaillent déjà dessus et proposeront des smartphones embarquant cette puce en 2021.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles