Le Google X Lab a encore frappé… En effet, Google vient de lancer des ballons stratosphériques pour accéder à Internet.

Projet Loon

Ce projet ne semble finalement pas si fou. Le centre de recherche de Google a eu l’idée d’utiliser des ballons stratosphériques pour couvrir des zones difficiles d’accès. Le débit proposé est ainsi proche de la 3G dans un diamètre de 40 kilomètres. L’électronique embarquée est alimentée en énergie par un panneau photovoltaïque. 

Enfin, il est possible de commander toute une flotte de ballons à distance, pour changer l’altitude – par exemple – en fonction des données météorologiques. Le projet se nomme Loon et vient d’être déployé en Nouvelle-Zélande. Il devrait être ensuite élargi aux projets se trouvant également le long du 35ème parallèle sud, comme l’Afrique du Sud, l’Uruguay, l’Australie ou encore le Chili.

Google en profite pour nous rappeler que deux tiers de la population mondiale n’a « toujours pas accès à une connexion rapide et bon marché, et qu’il reste beaucoup de chemin à parcourir dans ce domaine ». Les mauvaises langues (ou pas) nous rappelleront que c’est toujours moins de cibles potentielles pour le géant.