Souvenez-vous de l’épisode de Fanny Schlatter, la Suissesse qui avait entendu une explosion dans sa poche, puis senti une odeur chimique, pour ensuite s’apercevoir que son pantalon commençait tout bonnement à prendre feu et sa cuisse avec.

SCHLATTER

Résultat, la pauvre Fanny s’était fait brûler au troisième degré, mais aujourd’hui, il se pourrait bien que Samsung n’en soit pas directement la cause. À en croire les dires de 20 minutes, le Samsung Galaxy S3 qui a brulé n’embarquait pas une batterie officielle de Samsung.

Selon l’enquête menée par Samsung Suisse, le diagnostic final a fait état d’une contrefaçon, qui a également été confirmée par le Laboratoire Fédéral d’essai des matériaux et de recherche de Dübendoft. Concrètement, le revendeur de ces batteries contrefaites est en cause, et il n’est pas impossible que ce problème se reproduise pour d’autres utilisateurs, que ce soit sur un Galaxy S3 ou un autre modèle avec ce type de batterie.

On ne vous préviendra jamais assez, mais prenez garde aux contrefaçons ! Et si vous achetez une batterie alternative, il vous faudra bien vérifier les avis des utilisateurs sur le constructeur et la batterie concernée ! Quitte à payer plus cher, une batterie officielle est toujours préférable !