Une application antivirus payante disponible sur le Google Play Store devait permettre de protéger l’utilisateur de manière transparente et très simple. Mais dans les faits, l’application Virus Shield n’était pas un antivirus : elle était vide et ne servait à rien.

virus shield

L’application Virus Shield ne sera pas restée longtemps sur le Google Play Store. Sortie le 28 mars 2014, elle n’est déjà plus disponible. La raison est simple, Virus Shield était une arnaque. L’application était censée être un antivirus très simple d’utilisation. Il suffisait d’appuyer sur le logo du bouclier pour être protégé et d’appuyer dessus une nouvelle fois pour faire cesser la protection. L’éditeur précisait que son logiciel prenait très peu de ressources, consommait peu de batterie et permettait de scanner en temps réel les fichiers. Tout cela sans pub, précisait l’éditeur, et heureusement vu le coût du logiciel : 3,99 dollars.

 

Un logiciel placebo noté 4,5

L’application a tout de suite eu un certain succès. Vendredi dernier, Virus Shield a été téléchargé plus de 10 000 fois et l’application était notée 4,5/5 juste avant qu’elle ne soit retirée du Google Play Store dimanche dernier. Ce sont nos confrères d’Android Police qui ont révélé la supercherie. Ils ont acheté et téléchargé l’application afin de la décompiler. Vous pouvez d’ailleurs trouver les sources du logiciel sur GitHub. Et lorsqu’on les regarde de plus près, on se rend compte que Virus Shield n’est capable de réaliser que deux opérations : afficher une icône avec une croix ou afficher le signe « check ». Aucune fonctionnalité de protection n’est présente dans le logiciel.

 

Google Play Store trop laxiste ?

Les applications soumises sur le Google Play Store sont automatiquement validées contrairement à l’App Store d’Apple où chaque application doit être validée manuellement avant d’être mise en ligne. Ce qui permet d’éviter à ce genre d’applications de voir le jour sur le store en ligne d’Apple, mais qui rallonge considérablement les délais de mise en ligne des applications et des mises à jour. Depuis peu, le Google Play Services permet de scanner en continu les applications installées sur le terminal pour vérifier qu’aucun malware n’est installé. Mais Virus Shield n’était pas un malware, juste une arnaque, ce que les robots de Google ont du mal à détecter.