D’après une récente étude publiée par IDC, la capacité de la batterie est devenue l’élément primordial lors de l’achat d’un terminal Android. Un constat qui s’applique d’ailleurs à tous les systèmes d’exploitation.

batterie

56 % des utilisateurs privilégient l’argument batterie

Les constructeurs améliorent sans cesse tous les aspects de leurs terminaux, mais les batteries semblent tenir de moins en moins longtemps le coup. Un problème qu’on peut interpréter de plusieurs façons : soit nos attentes sont trop élevées en la matière, soit ces batteries sont effectivement faiblardes compte tenu d’écrans à la définition de plus en plus élevée et de fonctionnalités gourmandes. Dans les deux cas, une étude réalisé par le cabinet IDC confirme la chose : nous en attendons plus. L’étude, réalisée sur un panel de personnes à travers le monde, montre que 56 % des utilisateurs d’Android considèrent que la durée de charge de la batterie est un argument crucial d’achat. Ce ne sont d’ailleurs pas les seuls puisque les utilisateurs d’iOS et de Windows Phone suivent de près avec 49 % et 53 %, en faisant donc l’argument principal quel que soit l’OS utilisé.

Sur Android, cette donnée est passée devant d’autres arguments tels que la taille de l’écran (37 %), le système d’exploitation en lui-même (37 %), ou même la simplicité d’utilisation (33 %). Le constat est presque le même pour Apple où la facilité d’utilisation est passée au second rang (39 %), et la « fidélité » à la marque et le système d’exploitation ne sont pas si primordiaux (32 % chacun). Par contre, Windows Phone reste un produit de passionnés de l’OS puisque 40 % des utilisateurs achètent le produit pour l’OS, ce qui est assez logique puisque WP ne représente que 3 % des ventes. La taille de l’écran (34 %) y est également importante, tout comme pour Android (37 %), et à l’inverse d’Apple (22 %).

Les constructeurs sur les rangs

Bien évidemment, les constructeurs de smartphones sont au fait de cette « nouvelle » tendance, et on les voit ponctuellement doter leurs téléphones de fonctionnalités permettant une meilleure sauvegarde de la charge. Les « mode stamina » ou autre « ultra power saving mode » pullulent. On en a eu encore l’exemple avec les HTC One M8 et Samsung Galaxy S5, et même le Huawei Ascend P7, mais c’est un peu prendre le problème à l’envers. Dans un téléphone, tout augmente proportionnellement plus vite que les capacités des batteries. Et les utilisateurs ne s’y trompent pas.

On sait que la recherche et développement s’intéresse de près à de nouvelles batteries aux propriétés innovantes. On a récemment vu une start-up israélienne développer une batterie rechargeable en 30 secondes, et prévoir sa commercialisation pour l’an prochain. On parle aussi beaucoup des propriétés du graphène, même si sa future utilisation reste encore assez floue.