Samsung fait don de vieux smartphones à un programme des Nations-Unies et affirme ainsi son soutien dans la lutte contre le virus Ebola. C’est aussi le cas de LG Electronics.

ebola

On apprend aujourd’hui, par le blog Samsung Tomorrow, que Samsung participe aussi activement à la lutte contre la propagation du virus Ebola, qui sévit actuellement en Afrique et créé la psychose dans le monde. Pour aider à endiguer la maladie, le géant coréen a décidé de distribuer 3000 smartphones – pour une valeur d’un million de dollars – à 60 cliniques médicales situées au Liberia, en Guinée et au Sierra Leone. Les modèles choisis sont les Samsung Galaxy S3 Neo, pas tout jeunes, mais qui devraient largement suffire pour l’usage qui leur est destiné. Mais pourquoi donner des smartphones ? Parce que cette action rentre dans le cadre d’un programme des Nations Unies, baptisé Humanitarian Connectivity Project, où sont utilisés des appareils mobiles pour faciliter les communications dans des zones sinistrées.

Les smartphones seront prééquipés de l’application Smart Health Pro, développée par ce même programme des Nations Unies, et introuvable sur le Play Store. Elle permettra aux médecins de collecter des données médicales, mais aussi aux patients placés en quarantaine de pouvoir contacter leurs proches. Les smartphones seront détruits après leur période d’utilisation, et il n’y a aucune chance qu’ils sortent de leur pays de destination.

Samsung n’est pas le seul constructeur à s’investir dans ce programme. Hier, LG annonçait aussi avoir fait don de 2000 smartphones, mais n’a pas spécifié le modèle fourni.