Technophile ou non, vous avez sûrement de plus en plus de gadgets électroniques branchés chez vous. Pourtant, l’institut américain en charge de l’énergie vient de publier une étude qui montre que la consommation moyenne d’électricité par personne a baissé aux États-Unis ces dix dernières années.

L’Energy Information Administration vient de communiquer des chiffres intéressants : les américains consomment en moyenne moins d’électricité par personne en 2017 qu’en 2007. La baisse est d’environ 7 % par personne. Un chiffre plutôt étonnant au premier abord, surtout avec l’augmentation des gadgets connectés : de plus grosses TV, de la domotique, des caméras de surveillance, des tablettes à gogo et des consoles en veille.

En réalité, ces chiffres montrent les efforts des états et des entreprises pour améliorer l’efficacité énergétique de nos foyers. En effet, une TV cathodique (100 W) ou une TV plasma (400 W) consommaient bien plus que nos TV LCD (69 W) ou OLED (99 W). Evidemment, ce sont des moyennes, mais c’est un des nombreux exemples qui expliquent cette baisse. Nous passons d’ailleurs beaucoup plus de temps sur nos smartphones, qui sont des produits relativement peu énergivores. Enfin, nous stockons nos données sur le cloud, ce qui permet à nos ordinateurs et autres consoles de jeu de consommer moins (mais aux serveurs de consommer plus).

On constate également une tendance similaire en France, avec les derniers chiffres communiqués par EDF. Des chiffres à prendre avec des pincettes : ils concernent l’essentiel de la consommation électrique, tandis que l’étude américaine ne prend pas en compte la consommation commerciale (comme les centres de données de Facebook, par exemple) et industrielle.

Malgré tout, nous devrions consommer davantage d’électricité en 2030 et 2040. L’Energy Information Administration prévoit des augmentations régulières et une baisse importante de la consommation d’énergie fossile. L’automobile électrique y est sûrement pour quelque chose.