Android 4.4 KitKat fait son entrée dans le tableau mensuel de la répartition d’Android avec une part de 1,1 %. La version Jelly Bean reste majoritaire et gagne encore plus de terrain.

répartition-android-frandroid

Le premier lundi de chaque mois est synonyme de sortie pour les chiffres de la répartition d’Android sur les smartphones à travers le monde. En effet, après ceux du mois dernier où Jelly Bean était présent sur un smartphone Android sur deux, on note ce mois-ci l’apparition de la dernière version de l’OS de Google, Android 4.4 KitKat qui se fait timidement une place.

Les chiffres continuent de montrer qu’Android 4.x est la version la plus en vogue sur les terminaux tournant sous le système d’exploitation au petit bonhomme vert. Jelly Bean est devenu la version la plus populaire en juillet dernier et atteint aujourd’hui une part de 54,5 % comparée aux 52,1 % du mois dernier. Android 4.1.x reste la mouture majoritaire avec 37,4 %, mais la fracture la plus notable ce mois-ci reste tout de même la montée d’Android 4.3 qui passe de 2,3 % le mois dernier à 4,2 % aujourd’hui, notamment grâce au passage de plusieurs smartphones (les Sony Xperia de la fin 2012 et les Samsung Galaxy de 2012 et 2013, pour ne citer qu’eux) à Android 4.3. Le petit nouveau, Android 4.4 KitKat lancé officiellement le 31 octobre dernier, s’approprie déjà 1,1 % des parts.

Le déploiement de Kitkat a déjà commencé pour les terminaux Nexus et le Moto X, vendu uniquement sur le continent américain. Ces chiffres couvrent ainsi une part des smartphones qui ont déjà effectué le passage à la dernière version d’Android. Le mois de janvier devrait permettre à KitKat d’améliorer sensiblement son score, le Moto G ainsi que les One de HTC notamment étant prévus pour passer à Android 4.4 en début d’année.

Notez toutefois que depuis septembre 2013, les smartphones tournant sous les versions inférieures à Android 2.2 Froyo ne sont plus comptabilisées du fait qu’elles ne supportent pas le nouveau Google Play Store. Seule cette application est capable de mesurer la répartition d’Android sur les smartphones en circulation.