Google poursuit ses efforts dans le machine learning. Il annonce aujourd’hui que Google Traduction affichera des traductions bien plus fidèles au texte original. Cela est possible grâce à l’utilisation de techniques d’intelligence artificielle, et notamment les réseaux de neurones artificiels.

Google Translate

Google a inauguré une vague de mises à jour pour ses services, afin de profiter des bénéfices retirés des recherches qu’il mène dans le domaine de l’intelligence artificielle, et plus particulièrement les techniques de machine learning qu’il a développées.

On a ainsi l’embarras du choix entre l’amélioration des images à la façon des Experts, un jeu de Pictionnary dans lequel l’IA est capable de deviner à toute vitesse ce que vous être en train de dessiner, ou bien Google Play Musique qui en profite pour vous recommander les chansons parfaites. Google en rajoute encore, avec Google Traduction qui doit fournir des traductions plus fidèles aux textes et aux langues originelles.

Réseaux de neurones artificiels spécialisés dans la traduction

Dans cette mise à jour de son application et de son service web, Google annonce ainsi qu’il a intégré ce qu’il appelle la « Neural Machine Translation ». Si l’on doit traduire cela, on choisirait plutôt « réseau de neurones dédiés à la traduction » plutôt que le « Neurone Traduction automatique » que nous propose justement le service de Google. Si celui-ci a encore des progrès à effectuer sur ces termes plutôt techniques et compliqués à traduire sans périphrases, il s’améliore sur la transmission du sens et des concepts dans les phrases comme démontré par Google dans un exemple illustré ci-dessous.

neurallearning_translate_blog_hires-width-1000

8 langues supportées dont le français

Pour le moment Google indique que ces améliorations sont destinées à 8 langues en priorité :

  • Le français
  • L’anglais
  • L’allemand
  • L’espagnol
  • Le portugais
  • Le chinois
  • Le japonais
  • Le coréen
  • Le turc

L’objectif est d‘apporter à terme ces améliorations issues des recherches de Google sur le machine learning à toutes les langues actuellement supportées par Google Traduction, soit 103 langues. Un sacré projet donc, qui devrait bénéficier à beaucoup de monde.

Rappelons que l’avantage de ce genre de technologies est bien sûr que plus il aura de matière à analyser, plus il pourra fournir des traductions exactes. On ne doute pas qu’avec le nombre d’utilisateurs de Google Traduction, les résultats seront des plus intéressants et permettront une amélioration continue du service.