Nintendo semble satisfait des premiers résultats de son nouveau jeu mobile, Fire Emblem Heroes. L’application a déjà été téléchargée plus d’un million de fois et a permis à son éditeur d’empocher plus de 5 millions de dollars.

Une semaine seulement après le lancement de Fire Emblem Heroes, Nintendo est déjà en mesure de communiquer sur les premiers résultats de la sortie de ce nouveau jeu. Il s’agit, après Super Mario Run en décembre, du second lancement d’un jeu mobile pour Nintendo, puisque, on le rappel, l’éditeur n’a eu à aucun moment la main sur le développement de Pokémon GO.

 

1 million de téléchargements en quelques jours

Dans une interview accordée au Time, Shinya Takahashi et Yoshiaki Koizumi annoncent que le lancement de Fire Emblem Heroes est un succès. Il a déjà été téléchargé plus d’un million de fois sur les boutiques d’applications d’Android et iOS et on doit probablement être très proches des deux millions, puisque le Play Store affiche à lui seul entre 1 et 5 millions d’installations. Ces téléchargements ont déjà rapporté plus de 5 millions de dollars à Nintendo.

 

La question du modèle économique

En tout, Nintendo a déjà lancé trois applications, Miitomo, Super Mario Run et Fire Emblem Heroes. Les trois produits reposent sur des modèles économiques différents. Nintendo continue pour le moment ses expérimentations avec le marché.

Si la démo de Super Mario Run a été téléchargée gratuitement plus de 78 millions de fois, seulement 5% de ces installations se sont traduit par l’achat de la version complète du jeu facturé à une dizaine d’euros.

Au contraire Fire Emblem Heroes se rapproche beaucoup plus d’un free to play classique avec de l’achat de contenus in-app régulier qui peuvent aider le joueur.

Nintendo observe la réception de chaque modèle économique dans les différents marchés visés et devrait en tirer des conclusions pour ses prochains lancements. On peut imaginer qu’un Super Mario Run 2 n’aura pas le même prix ou le même modèle économique selon les régions.

À lire sur FrAndroid : Pokémon Go dépasse le milliard de revenus en seulement six mois