Vous avez sûrement entendu les cris de joie des macophiles lorsqu’ils ont découvert que Facebook leur avait préparé une mise à jour majeure de l’application iOS. En effet, Facebook a déployé hier une mise à jour pour iPhone et iPad, l’application aurait totalement été réécrite en Objective-C alors qu’elle était précédemment en HTML 5. Ce qui corrige le principale défaut de l’application, c’est-à-dire sa lenteur. L’application serait deux fois plus rapide… Je n’ai jamais vu un tel engouement pour une mise à jour d’application qui n’apporte quasiment aucune nouvelle fonctionnalité, même les gros médias se sont donnés la peine d’en parler : l’Expansion, Le Figaro, TF1, Le Monde, etc.

Alors j’imagine déjà vos réactions… Et concernant Android ? L’application est toujours en HTML5, elle est donc lente et cela depuis toujours. Il faut bien que la mobilité n’a pas été une priorité chez Facebook, jusqu’à maintenant semble t-il. Le HTML5 offre la possibilité de faire évoluer le code au fur et à mesure sans nécessiter la soumission d’une nouvelle version, il faut également souligner qu’une grosse partie de l’équipe de Facebook est composée de développeurs Web.

Maintenant que Facebook a re-écrit l’application iOS, il se concentrerait sur la version Android. A ce propos, le responsable technique a pris la parole sur Reddit pour répondre aux inquiétudes des internautes.

Facebook s’engage à la fois sur Android et iOS, et vous avez maintenant vu ce que nous pouvons faire. Restez à l’écoute. Notez qu’il ya des choses dans l’application Android qui ne sont pas dans l’application iOS aujourd’hui, comme la possibilité de mentionner des amis dans les messages et commentaires, le multi upload de photos et la création d’événements. Depuis la version 1.9 de l’application Android, nous avons ses performances avec l’app iOS. Elle était bien plus rapide que celle sur iOS , mais la nouvelle application iOS change évidemment la donne.

Android présente des défis uniques pour les développeurs, en particulier ceux avec une grande base d’utilisateurs. Beaucoup de temps est consacré à traiter des questions spécifiques sur l’appareil et ses limites, et il faut vraiment se battre pour obtenir interactions fluides comme sur iOS. Par exemple, il n’existe aucun API de caméra qui fonctionne de façon cohérente pour tous les appareils, et je ne parle pas de la fiabilité de l’accélération matérielle qui est … imparfait. Sur iOS, vous pouvez tester sur 5 appareils et fondamentalement tout le marché est couvert. Sur Android, nous devons tester sur plusieurs dizaines d’appareils pour arriver à couvrir seulement 1/3 de nos utilisateurs.

En répondant aux divers questions qui lui ont été posées, il déclare que la version Android est assez avancée, néanmoins sans l’appui du service de Relation Publique… Il ne peut rien annoncer de concret. En tout cas, lorsque l’on lui a posé la question « Est-il vrai que vous avez obligé les Facebookers (employés de Facebook) à utiliser les application mobiles pour qu’ils se rendent compte à quel point elles étaient mauvaises ? », il n’a répondu que c’était faux…

Aujourd’hui, l’application Android serait installée sur plus de 130 millions d’appareils. Facebook semble avoir changé de stratégie vis-à-vis du mobile, nous aurons sûrement le droit à une application native sur Android dans les prochaines semaines, néanmoins cela pourrait nous amener de la publicité… Facebook cherche à mieux rentabiliser leur service pour rassurer les investisseurs et autres actionnaires.