La SNCF lance son service TGV Connect qui offre le Wi-Fi gratuit dans les trains à grande vitesse. À partir du 15 décembre, la ligne Paris-Lyon sera la première à en bénéficier, mais un déploiement national est prévu dans le courant de l’année 2017.

TGV-Duplex-21

Paris-Lyon est sûrement l’axe le plus important du réseau ferroviaire déployé en France par la SNCF. C’est donc sans surprise que cette ligne est la première à bénéficier de TGV Connect, le nouveau service de la compagnie, offrant une connexion Internet gratuite à bords de ses trains.

À partir du 15 décembre, 19 rames TGV circulant sur la ligne Paris-Lyon proposeront une connexion Wi-Fi aux voyageurs. La SNCF affirme dans son communiqué (PDF) que ce service sera ensuite déployé, comme prévu, progressivement sur les lignes TGV tout au long de l’année 2017.

La compagnie ferroviaire explique qu’elle souhaite répondre à une demande des voyageurs, et promet ainsi que 300 rames embarqueront le service d’ici la fin de l’année 2017.

1 000 personnes par TGV

Un tel déploiement nécessiterait l’installation de 124 kilomètres de fibre optique et de 18 000 antennes le long des voies. La SNCF affirme que chaque voyageur pourra avoir accès au Wi-Fi, même dans les trains très remplis. Pour rappel, une voiture peut embarquer jusqu’à 150 personnes et un TGV entier jusqu’à 1 000 personnes.

Pour rappel, le Wi-Fi dans les trains repose sur le réseau 4G d’Orange. Mais grâce à une architecture pensée pour l’occasion, le débit proposé par la SNCF est, en théorie, meilleur, que sur les smartphones. Pour faire fonctionner son service Internet, la SNCF s’appuie sur le réseau Orange et déploie un routeur par voiture.

Première et seconde classes

Notez que les voyageurs en première et seconde classe n’ont pas le droit à la même enveloppe data. En effet, quand les premiers bénéficient d’1 Go de données chacun par trajet, les seconds ont quant à eux 200 à 500 Mo de data. La SNCF justifie cette différence de traitement par le fait que les personnes en première classe ont généralement besoin d’Internet pour un usage plus professionnel.

 

Pas encore de streaming vidéo

Il existe encore des zones moins bien couvertes que d’autres (comme les tunnels par exemple), mais une carte interactive sur le portail de TGV Connect permet aux voyageurs de savoir exactement à quels endroits ils pourront bénéficier du meilleur débit.

tgv-connect

Le déploiement du service étant encore à la phase 1, le streaming et le téléchargement de contenus ne sont pas encore possibles pour l’ensemble des voyageurs — le streaming devrait être réservé aux clients 1ère Pro. Pour le début du projet, la SNCF a en effet préféré se concentrer sur la consultation de mail et la navigation web classique.

Enfin, les nouvelles lignes grande vitesse en Bretagne et dans le Sud-Ouest bénéficieront de ce déploiement dès leur ouverture en été 2017. En 2019, 90 % des trains (TER compris) pourraient être connectés.