HTC a préféré centrer son Mobile World Congress sur deux appareils de milieu de gamme estampillés Desire, quand les aficionados de la marque espéraient y découvrir un nouveau One. Ce qui ne signifie pas que ses deux Desire 610 et 816 sont dépourvus d’intérêt, bien au contraire.

HTC Desire 610

Les gammes Desire ont longtemps été confuses, à coups de dénominations chiffrées peu claires et d’annonces massives. En ce MWC de Barcelone, le Taïwanais se contente de deux smartphones qui seront commercialisés en Europe, et notamment en France. Bien que HTC ait annoncé une focalisation sur les smartphones à tout petit prix à l’échelle internationale, l’Hexagone profitera plutôt de prix relativement bas, mais sur des smartphones 4G : c’est d’ailleurs, avec le design, ce qui constitue le principal intérêt des Desire 816 et Desire 610.

 

Côté technique

Faisons un rapide tour des caractéristiques des deux produits. Le HTC Desire 816 se présente comme une phablette avec son écran de 5,5 pouces HD 720p doté d’une dalle Super Clear LCD 2, et dispose à la fois d’un processeur Snapdragon 400 quadricœur à 1,6 GHz et de 1,5 Go de RAM. Il est en outre équipé d’un capteur photo dorsal de 13 mégapixels et d’un second, en façade, montant jusqu’à 5 millions de points. Vous avez dit selfies ? Ne nous leurrons pas, avec un tel design, c’est bien un public jeune et amoureux des réseaux sociaux que vise HTC. Comme le Desire 610 dispose de 8 Go de stockage et d’un port micro-SD, mais aussi des fameux haut-parleurs BoomSound. Comprenez qu’à l’usage, on devrait retrouver une expérience sonore digne de ce nom, et particulièrement rare sur les terminaux d’entrée ou de milieu de gamme.

Chez le HTC Desire 610, la donne est similaire. On retrouve également un processeur Snapdragon 400 à 1,2 GHz, un peu moins de RAM (1 Go), et à l’arrière, un appareil photo de 8 mégapixels ainsi qu’un second en façade à 1,3 million de points. Le NFC y est inclus, comme sur le 816.

Desire 610

Les haut-parleurs de HTC Desire 610

 

Desire 816

Ceux du Desire 816 sont légèrement différents.

Notez que les deux smartphones doivent être utilisés avec une carte nano-SIM, ce qui nous amène à leur design. Les Desire 2014 sont mono-bloc, et proposent tout deux des slots cachés, puisque le micro-SD comme le nano-SIM sont celés sous une trappe située sur le côté de l’appareil. Ne vous y trompez pas, ils ne sont pas pour autant étanches ! Il s’agit simplement d’apporter une touche lisse à l’ensemble. C’est acceptable dans la mesure où la prise micro-USB est de son côté toujours accessible. Mais ce format mono-bloc a son revers : les batteries (2040 mAh sur le 610, 2600 mAh sur le Desire 816) ne sont pas amovibles.

HTC Desire 610

Les trappes du HTC Desire 610.

Desire 816

Et celles du HTC Desire 816.

Un design « signature » inspiré des One

Le design de ces smartphones est-il réussi ? En termes de finition et de coloris, HTC semble avoir trouvé sa voie. Les coloris sont francs, avec notamment un corail bien trouvé et du blanc pour les deux modèles. Le 816 sera également disponible en anthracite et le 610 en bleu marine. La prise en main est agréable, notamment grâce à l’utilisation d’un plastique mat sur les tranches des deux produits, mais on regrettera le choix d’un plastique brillant à l’arrière… Un vrai bonheur pour les traces de doigts. Les deux terminaux sont quoi qu’il en soit relativement légers (165 grammes pour le 816) et, inspirés des One, satisfont le regard. Le 610, à ce titre, ressemble énormément au One ou One mini grâce aux haut-parleurs situés sous et au-dessus de l’écran. En un peu plus épais : 143 x 70,5 x 9,6 mm pour le Desire 610 et 156,6 x 78,7 x 7,99 mm pour le Desire 816.

Desire 610

Les trois coloris des HTC Desire 610 : bleu, blanc et corail

HTC Desire 816

Le dos brillant d’un Desire 816 corail

Les HTC Desire 610 et 816 seront commercialisés à partir du mois d’avril en France, le premier au prix de 299 euros et le second à celui de 379 euros. Ils seront compatibles avec la 4G de catégorie 4 jusqu’à 150 Mbps, avec la dernière version de l’interface HTC (comprenez Sense 6.0) associée à Android 4.4 KitKat. Une proposition de milieu de gamme qui vient notamment se positionner face au Sony Xperia M2 annoncé hier, et devra jouer des coudes lors de la sortie des terminaux low-cost eux aussi 4G. On a vu notamment Wiko annoncer ses WAX et MAZING, des propositions qui, si les tarifs associés convainquent, pourraient faire leur chemin jusqu’aux mobinautes.