Le cabinet d’étude IDC vient de mettre en ligne son estimation trimestrielle des plus importants vendeurs de smartphones pour les trois premiers mois de l’année. La plus grande surprise de ce top 5, c’est l’absence de Xiaomi et Lenovo, deux marques chinoises remplacées par Oppo et Vivo.

oppo logo frandroid

Le marché du smarpthone évolue très rapidement ces derniers mois. Si le podium est toujours occupé par les trois mêmes habitués — dans l’ordre : Samsung, Apple et Huawei — les deux dernières places ont changé depuis l’année dernière puisque Oppo et Vivo ont expulsé Xiaomi et Lenovo.

top 5 vendeur smartphone idc

Un marché en faible croissance

Ce jeu des chaises musicales s’explique par l’atonie du marché mondial du smartphone. Le premier trimestre de l’année a ainsi été marqué par une croissance très faible, de l’ordre de 0,2 % par rapport à l’année dernière. Et pour se démarquer, IDC explique qu’il n’existe que deux solutions : être capable d’être présent en Chine et à l’international (c’est le cas des trois premiers vendeurs de ce top) ou réussir à convaincre le public chinois d’acheter des smartphones à moins de 250 dollars.

Et c’est ce qu’ont réussi Oppo et Vivo durant ce premier trimestre. Les deux marques — très peu présentes à l’international — ont bénéficié de la maturité du marché chinois pour parvenir à vendre des smartphones dont le prix de vente est compris entre 200 et 250 dollars. Et c’est ce qui explique, selon IDC, pourquoi Lenovo et Xiaomi ont disparu : le prix moyen de vente de leurs appareils était inférieur à 200 dollars.

IDC sous-entend toutefois que ces nouveaux arrivants ne devraient pas faire long-feu dans ce classement. Si Oppo et Vivo ont explosé durant ce trimestre, c’est essentiellement parce qu’ils se sont concentrés sur des villes chinoises de moyennes importances, en faisant des campagnes de promotions dans des magasins physiques. Sans véritable développement à l’international et vu la concurrence actuelle sur le marché des smartphones d’entrée de gamme, ces deux constructeurs ne devraient effectivement pas rester dans ce top.

 

 

Apple en difficulté

Enfin, la situation du top 3 mondial varie énormément suivant les acteurs. Samsung maintient tant bien que mal sa position de leader, avec une petite baisse des ventes de 0,6 %. Les nouveaux Galaxy S7 se seraient toutefois très bien vendus. C’est Apple qui souffre le plus en ce début d’année, avec une chute de ses ventes de 16,3 %. L’iPhone 6S et l’iPhone SE ont peinés à convaincre en ce début d’année. Enfin, loin derrière les deux mastodontes, se trouve un Huawei très en forme mais qui ne dispose que de 8,2 % du marché mondial du smartphone. L’arrivée des P9 devrait toutefois encore muscler sa position.