Sur un total de 4,6 millions de montres et bracelets connectés vendus en 2014, 720 000 produits tourneraient sous Android Wear selon une étude de Canalys. Des chiffres à prendre avec des pincettes.

unnamed (1)

Le départ d’Android Wear n’a pas été des plus impressionnants, bien que les références ne manquent pas : LG G Watch et G Watch R, Samsung Gear Live, Motorola Moto 360, la Sony SmartWatch 3 ou encore Asus ZenWatch. C’est surtout un départ récent pour Android Wear, officiellement annoncé à la Google I/O de l’année dernière, quand les premières montres ont été livrées en juillet 2014. Les constructeurs ont commencé à communiquer largement en fin d’année, autour des fêtes. D’après Canalys, Android Wear pèse donc seulement approximativement 16 % du marché des « wearable », les objets connectés que l’on porte au poignet. En effet, son étude a été menée sur deux marchés différents, celui des montres connectées et celui des trackers fitness, un domaine où les références pullulent et sont plus difficiles à identifier ou à comptabiliser.

Il existe quelques études dédiées aux montres connectées, d’après l’une d’entre elles, avant le lancement d’Android Wear au premier trimestre 2014, le numéro un du marché des montres connectées était Pebble, avec 35 % du marché, devant Sony (29 %) et Samsung (23 %). Aujourd’hui, on retrouve 5 produits Android Wear de différentes marques : Samsung, LG, Motorola ou encore Asus, mais aussi des produits Tizen de Samsung (dont la dernière Gear S), des produits Android AOSP (la Omate TrueSmart par exemple) et des produits avec des OS maisons basés souvent sur Linux (comme Pebble). Notez également que l’Apple Watch sera sûrement disponible courant avril, le produit est très attendu sur la scène tech.

Dans le secteur trackers fitness, on note la présence de nombreux pure players dont Withings, Jawbone, Misfit, Fitbit qui ont déjà des bases clients et des produits aboutis, mais aussi la présence de mastodontes, comme Sony, Huawei, Xiaomi (avec le Mi Band vendu autour de 20 euros en import), Razer (Nabu), ou encore le dernier produit de Microsoft. Difficile de se faire une idée, d’autant plus que si Canalys évoque 4,6 millions d’appareils connectés vendus en 2014, dont 720 000 montres Android Wear, Pebble indiquait courant 2014 avoir écoulé 1 million de ses montres depuis leur lancement en 2013, de même que Xiaomi, avec 1 million de Mi Band vendus en 2014, mais aussi avec un prix nettement moins élevé que des montres Android Wear souvent vendues à plus de 200 euros.

Bref, une étude à prendre avec des pincettes, même si elle reflète effectivement un démarrage assez doux pour Android Wear. On peut également souligner plusieurs points importants :

  • La plateforme Android Wear est jeune, avec le déploiement récent de la mise à jour Lollipop
  • Les constructeurs qui utilisent Android Wear sont encore limités aux partenaires historiques, on devrait avoir une multitude de nouveaux partenaires en 2015
  • Le lancement et la communication autour d’Android Wear ont eu lieu tardivement en 2014