Qualcomm travaille sur la création d’une route capable de recharger les voitures électriques de façon dynamique.

En quelques années, le temps de recharge des véhicules électriques s’est nettement amélioré. Des entreprises travaillent sur la technologie de charge dynamique (DEVC) pour proposer une solution toujours plus performante. Qualcomm a dévoilé un système DEVC qu’ils ont pu démontrer sur 100 mètres de route française.

Les voitures électriques sont capables de se recharger jusqu’à 20 kW en roulant sur la route. Il s’agit de cellules à inductions qui sont placées tout le long de la route, sous le bitume. Longues de 25 mètres chacune, ces cellules s’activent lorsqu’une voiture se présente.

Le récepteur à induction est placé dans la voiture, entre le moteur et la batterie de celle-ci. Il permet la diffusion du courant dans la voiture selon ses besoins. Pendant un trajet en vitesse élevée, l’énergie est dirigée vers le moteur. A contrario, quand la voiture fait du sur place elle passe en grande partie dans la batterie.

Qualcomm s’est exprimé et a donné quelques détails :

« Qualcomm Technologies a conçu et construit un système DEVC sans fil capable de charger un véhicule électrique (EV) dynamiquement jusqu’à 20 kilowatts à la vitesse de l’autoroute. Qualcomm Technologies a également produit une charge simultanée, dans laquelle deux véhicules roulant sur la même voie peuvent se charger en même temps. »

Pour continuer à tester cette technologie prometteuse, le fabricant de semi-conducteurs a mis au point une série de tests nommés « FABRIC » dans quartier Satory à Versailles. Deux véhicules électriques de la marque Renault Kangoo ont été équipés du fameux récepteur et seront soumis à des tests d’efficacité jusqu’à la fin de l’année 2017.

L’autonomie ayant toujours été un problème constaté pour les voitures électriques, la solution de Qualcomm semble être la bienvenue. Tesla aussi travaille sur ce point, avec les superchargeurs urbains, ou encore l’association de plusieurs constructeurs comme Ford et Volkswagen avec un réseau de bornes de chargement ultra rapide, une tout autre solution. Le marché de la voiture électrique devrait dans les années à venir se démocratiser. Avec Qualcomm, le prix est plus abordable puisque le récepteur à placer dans sa voiture coûterait 1 000 euros, moins cher que ce que pourrait être tarifé une grosse batterie. Il en manque plus qu’à convaincre les autorités locales pour équiper les routes…

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des voitures électriques et autonomes du salon de l’Auto