Intel a présenté le Falcon 8+, son premier drone destiné aux professionnels. Équipé de huit hélices, d’une double batterie, et d’un système de stabilisation avancé, il est pilotable grâce à Intel Cockpit, une nouvelle plateforme de radiocommande d’Intel.

Intel Corporation on Oct. 11, 2016, announced the Intel Falcon 8+, an advanced drone with full electronic system redundancy that is designed with safety, ease, performance and precision for the North American markets. The Intel Falcon 8+ is outfitted for industrial inspection, surveying and mapping geared towards professionals and experts. (Credit: Intel Corporation)

Le marché des drones se développe très rapidement ces derniers temps et un grand nombre de fabricants s’y sont lancés. C’est aujourd’hui au tour d’Intel de faire sa grande entrée dans le secteur avec le Falcon 8+, son tout premier drone, destiné aux entreprises. Le Falcon 8+ est en fait le successeur du Falcon 8, créé par l’entreprise allemande AscTec, racheté par Intel.

 

Un cockpit monstrueux

Pour contrôler le drone, les pilotes doivent utiliser Intel Cockpit, une petite plateforme robuste et étanche pour résister aux environnements difficiles. À l’aide de deux joysticks, l’utilisateur pourra contrôler le Falcon 8+ via l’écran d’une tablette sous Windows (une première pour un drone) avec des images affichées en 1080p.

Intel Cockpit, water-resistant user interface, is part of the Intel Falcon 8+ unmanned aerial system. Intel Corporation on Oct. 11, 2016, announced the Intel Falcon 8+, an advanced drone with full electronic system redundancy that is designed with safety, ease, performance and precision for the North American markets. (Credit: Intel Corporation)

 

La sécurité avant tout

En forme de V et disposant de huit hélices, le drone joue à fond la carte de la sécurité. Il bénéficie en effet de deux batteries, de deux systèmes de communication, mais aussi de trois systèmes d’auto pilote. L’idée est de pouvoir continuer à voler même si l’un des composants s’arrête de fonctionner, à l’image des doubles capteurs du Phantom 4 de DJI.

Intel assure également que le Falcon 8+ dispose d’une excellente stabilité et résiste aux vents violents et aux champs électromagnétiques. Sur les premières images, il semble que l’on peut également fixer un appareil photo à l’avant du drone.

 

Un drone pour les professionnels

Présenté lors de la conférence INTERGEO en Allemagne, le Falcon 8+ n’est pas destiné au grand public et ne s’embarrasse pas d’un design très soigné. Mais qu’importe, il est clair que l’esthétisme n’était pas l’objectif principal d’Intel.  Le fabricant explique que son appareil est optimisé pour l’inspection industrielle, la surveillance et la cartographie. Pour l’instant, le Falcon 8+ est exclusivement réservé aux marchés nord-américains. Son prix et sa date de sortie n’ont pas encore été communiqués.

 

Une entrée sur le marché bien préparée

Si Falcon 8+ est le premier drone d’Intel à être commercialisé, l’entreprise a déjà une solide expérience dans ce secteur. En effet, le fabricant a fait plusieurs efforts pour développer sa technologie dans le domaine. En témoigne son drone Aero destiné au grand public ainsi que le Typhoon H de Yuneec équipé de la technologie RealSense d’Intel pour éviter efficacement les obstacles.