On savait que les forfaits Internet mobiles comportaient des limitations dans le volume de données échangeables. Désormais, il faudra également compter sur des forfaits mobiles bridés. Les opérateurs se transforment-ils en plombiers du Net ?

Bouygues Telecom vient d’annoncer un forfait light : comprenez que ce forfait propose un débit 4G bridé de 2 Mb/s, soit 250 ko/s. L’idée est de cibler les consommateurs qui ont un usage limité de l’Internet mobile avec un forfait mobile moins onéreux. Au-delà de l’aspect économique, ce forfait fait débat.

En effet, les opérateurs ont la possibilité de tripatouiller et de saucissonner le réseau. C’est une pratique déjà en place, et les exemples ne manquent pas. Orange Business Services propose Orange Débit Confortune option qui permet, moyennant finance, d’être « prioritaire » en matière de débit mobile. Techniquement, si certains surfent plus vite, d’autres surfent plus lentement. SFR propose Napster illimité. Pour moi, ces exemples sont une distorsion de la neutralité du Net.

Le dernier forfait de Bouygues Telecom suit la même logique. Certains y verront une monétisation légitime des capacités du réseau, mais il n’est pas absurde de crier à l’entorse aux principes de la neutralité du Net, car cela porte atteinte aux choix des utilisateurs. Favoriser les plus gros poissons du Web est un problème : j’ai bien peur qu’assez vite, il soit nécessaire de payer plus pour bénéficier d’une voie royale.

Bien sûr, il est possible de débattre du bien-fondé de leur application, notamment en leur opposant des arguments « réalistes« . Mais Internet est l’ossature de toutes nos télécommunications modernes. Théoriquement, il doit résister à tout, sauf à la bêtise humaine. C’est là où cela devient dangereux et pénalisant – on peut dégrader Internet. Cela à la couleur d’Internet, cela ressemble à Internet, mais les usages ne sont pas les mêmes. La dangerosité du système est que beaucoup pensent que ce « sous-Internet » serait largement suffisant pour tous, mais c’est oublier, et non anticiper, les usages futurs et surtout la possibilité que chacun maîtrise sa vie numérique et n’en laisse pas le contrôle à d’autres. 

Retrouvez notre sélection des meilleures offres mobiles dans cet article dédié.

À lire sur FrAndroid : Sosh, Red, B&You et Free Mobile : les meilleurs forfaits sans engagement en 2017