Review of: Sony Xperia J
Smartphone Android Sony Mobile Xperia J:
Julien Flachard
Version:
4.0.4
Price:
229 €

Reviewed by:
Rating:
3
On 8 novembre 2012
Last modified:29 juillet 2013

Summary:

Avec le Sony Xperia J et son placement entrée de gamme, Sony veut montrer que sa marque reste accessible à tous et pas seulement aux technophiles endurcis. Mais « entrée de gamme » signifie souvent (à tort) « mauvaise qualité » pour le commun des mortels. Le Sony Xperia J va-t-il relever ce défi ? Sans plus attendre, voici la réponse dans ce test !

Test du Sony Xperia J ST26i

Avec le Xperia J, Sony nous gratifie également de deux autres smartphones pour la rentrée : les Sony Xperia V (milieu-haut de gamme compatible LTE) et Sony Xperia T (haut de gamme : celui de James Bond dans Skyfall d’ailleurs ;) ). Nous allons donc nous focaliser sur l’entrée de cette nouvelle gamme avec le Sony Xperia J.

Reprenant le design lancé par le Xperia Arc et le Xperia Arc S (que l’on retrouve également sur le T et le V), le Xperia J est un terminal tournant sous Android 4.0.4 ICS avec écran de 4 pouces. La suite du test va être découpée en plusieurs parties afin de pouvoir aborder toutes les caractéristiques de ce smartphone.

1] Présentation du téléphone 5] Multimédia
2] Ecran 6] Performances et autonomie
3] Android 7] Conclusion
4] Communication et Internet

 

1] Présentation du téléphone

1.1] Unboxing

Le packaging n’est pas très poussé pour le Xperia J : une boîte carrée (différente de celle des milieux-hauts de gamme) blanche avec un compartiment dans lequel est glissé le téléphone, et dans l’autre les accessoires suivants :

  • Un adaptateur secteur
  • Un câble USB <-> Micro USB
  • Un casque câblé (non présent dans la boîte lors du test)
  • Une protection d ‘écran (non présente dans la boîte lors du test)
  • Un manuel d’utilisation assez sommaire
Test du Sony Xperia J - Unboxing

Je n’ai pas pu tester la qualité des écouteurs, ceux-ci n’étant pas présents dans la boîte lors du test. Mais je pense qu’ils doivent être d’une qualité relativement faible, comme le sont souvent ceux fournis avec les smartphones (d’autant plus que l’on parle ici d’un produit d’entrée de gamme).

En ce qui concerne le câble USB, il est beaucoup trop court :  80 cm à peine ! Lorsque je le pose sur ma table de nuit avec la prise juste derrière, le câble est tendu, quelques dizaines de centimètres de plus n’auraient pas coûté bien cher à Sony mais apporté tellement de confort supplémentaire à l’utilisation …

Test du Sony Xperia J - Unboxing

Disponible en couleur noire, blanche, dorée et rose, j’ai pu tester la version blanche que je trouve assez réussie visuellement.

1.2] Caractéristiques techniques

Modèle
Sony Xperia J (ST26i)
VersionAndroid Ice Cream Sandwich (4.0.4)
Ecran4 pouces
Résolution854 x 480 pixels (FWVGA)
TechnologieÉcran FWVGA , 16 777 216 couleurs TFT

Écran capacitif multitouch
Densité de pixels245 ppi
Traitement contre les chocs & rayuresOui (Gorilla Glass)
Processeur (CPU)Qualcomm Snapdragon S1 MSM7227A
ARM Cortex-A5
cadencé à 1 GHz
Chipset graphique (GPU)Adreno 200
Mémoire vive (RAM)512 Mo
Mémoire Interne4 Go (dont 2 Go pour l'utilisateur)
(1.3 Go OS, 766 Mo Applications pré-installées)
Support microSD-HCOui (jusqu'à 32 Go)
APN / Caméra5 mégapixels
Zoom x4
Flash 1 LED
Autofocus
Webcam (caméra frontale)0,3 mégapixels
VidéoVGA @30 fps
Carte SIMOui (miniSIM)
WiFiOui, b/g/n
DLNA / Hostpot WiFi
Hotspot Bluetooth / Hotspot USB
Oui / Oui
Oui / Oui
BluetoothOui, 2.1 + EDR
RéseauxHSDPA 7,2 Mbps
NFC (Near Field Communication)Non
Boussole / GPS / BaromètreOui / Oui / Non
Accéléromètre / GyroscopeOui / Non
Capteur de proximité / magnétomètre / lumièreOui / Oui / Non
Sortie jack 3,5 mmOui
Port micro-USB / HDMIOui / Non
Formats audio supportésMP3 (.mp3), 3GPP (.3gp),
MP4 (.mp4, .m4a)
Batterie1750 mAh
Dimensions124.3 x 61.2 x 9.2 mm
Poids124 grammes
DAS0,73 W/kg
Prix public conseillé229 €

1.3] Aspect général

Le Sony Xperia J a un design vraiment sympathique grâce à sa courbe arrière incurvée, comme l’était son prédécesseur le Xperia Arc. La prise en main est donc agréable et épouse la forme de la main. En plus, il est très léger. Doté d’un écran de 4 pouces en 16/9, l’écran a donc un aspect étroit et haut, mais tout en finesse, en adéquation avec le design général du téléphone.

Test du Sony Xperia J - Aspect général

A gauche : HTC Desire HD – A droite : Sony Xperia J

L’écran, quant à lui, est très brillant, ce qui le rend peu pratique en zone très éclairée par des néons ou par le soleil du fait des reflets. Néanmoins, son aspect brillant lui donne tout son charme et concorde avec le reste du design.

Test du Sony Xperia J - Aspect général

L’écran brillant peut parfois être gênant.

En ce qui concerne les matières et le toucher, on est loin d’avoir des matériaux agréables et de qualité : le plastique a un aspect « plastique » et ne peut pas tromper son auditoire ! Il est finement granuleux sur l’arrière et très glissant : j’ai d’ailleurs failli le lâcher à plusieurs reprises en moins d’une semaine lorsque je l’ai pris en main ! Il en est de même pour le contour aspect chromé brillant en pur plastique recouvert de plastique chromé : je ne suis pas sûr qu’il tienne longtemps à l’usage face à la transpiration des mains et aux agressions diverses (éraflures, chocs, etc …).

Test du Sony Xperia J - Aspect général

A gauche : Sony Xperia J – A droite : HTC Desire HD

Les boutons, quant à eux, sont « mous » à l’utilisation et paraissent fragiles. De plus, leur positionnement à droite du téléphone n’est pas des plus pratiques pour un droitier (les 13% de gauchers seront satisfaits, les autres moins !).

1.4] L’avant

Sur le haut du téléphone, nous retrouvons l’écouteur discrètement placé au-dessus du logo Sony. A sa gauche, on peut voir l’objectif de la caméra frontale. Encore plus à gauche de la caméra frontale, nous retrouvons la diode de notification, et deux capteurs de proximité, quasiment invisibles à l’œil nu. Gros bémol et gros défaut à mon sens : il existe bien un capteur de luminosité, mais il n’est pas possible d’activer une option permettant à la luminosité de s’ajuster automatiquement. Il faudra se contenter de trouver un réglage de luminosité qui soit polyvalent afin d’éviter de devoir le modifier toutes les 5 minutes.

Test du Sony Xperia J - L'avant

Sur la partie basse du téléphone, on retrouve les 3 boutons tactiles propres à Android : Retour, Accueil et Menu.

En dessous et à droite du bouton Menu se situe un petit trou discret qui correspond au microphone par lequel les sons entrants sont captés.

Enfin, juste en-dessous du bouton Accueil, sur la tranche basse du téléphone se trouve une deuxième diode de notification servant aux notifications en provenance des réseaux sociaux seulement. Et en plus, elle ne reste allumée qu’une seule minute, sans que cela ne soit paramétrable à un quelconque endroit. Dommage.

Il n’est malheureusement pas possible de contrôler le type de notification pris en charge par chaque diode : il aurait pu être intéressant de pouvoir spécifier quelle diode notifie quelle notification, etc …

Là, on n’a pas le choix : la diode du haut pour les notifications « normales » (sms, emails, etc …), la diode du bas pour les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc …). D’autant plus que la diode du haut est particulièrement petite et discrète : il arrive souvent que vous ne la voyiez pas du tout, au risque de rater des messages importants !

Test du Sony Xperia J - L'avant

1.5] Les côtés

Les côtés sont souvent très intéressants à étudier sur un smartphone : c’est là que l’on y trouve toute la connectique nécessaire à sa bonne utilisation ainsi que les boutons qui vont bien.

Commençons par le côté gauche : on y retrouve simplement le port micro USB permettant la recharge du smartphone et sa connexion à un ordinateur. Tout en bas, dans l’angle, se trouve un orifice dont je n’ai trouvé l’utilité nulle part. J’ai d’abord pensé à un emplacement pour accrocher une dragonne, mais il n’y a pas deux trous, mais un seul. Aération interne, micro ?

Test du Sony Xperia J - Les côtés

En ce qui concerne le côté droit, nous apercevons le bouton d’allumage du téléphone et de l’écran, ainsi que les boutons de volume. Vers le bas, la petite encoche permet d’ouvrir le capot arrière du Sony Xperia J afin de pouvoir insérer la carte miniSIM et la carte microSD. Le capot arrière ne tient que par quelques clips un peu durs à déclipser : on se fait une petite frayeur quand on voit le capot blanc se tordre ! Mais tout se passe bien, pas de panique !

Test du Sony Xperia J - Les côtés

Sur le haut du téléphone, on retrouve uniquement la prise casque 3,5 mm en position centrale… et rien d’autre.

Test du Sony Xperia J - Les côtés

Enfin, sur le bas du téléphone, nous retrouvons seulement la diode des notifications sociales dont nous ne voyons pas d’ailleurs quand elle est éteinte (ce qui est le cas 98% du temps).

Test du Sony Xperia J - Les côtés

1.6] L’arrière

L’arrière du téléphone est également visuellement réussi : le blanc du plastique donne un faux aspect nacré (hé oui, le faux se voit tout de même !) légèrement granuleux.

Test du Sony Xperia J - L'arrière

A titre de comparaison, voici une photo prise avec son vieil acolyte le HTC Desire HD (n’empêche que le « vieux », il tourne au 4.1.2, lui … :D ! ) :

Test du Sony Xperia J - L'arrière

Sur le haut, on retrouve le capteur de l’appareil photo, protégé par une fine couche de plastique brillante, accompagné de son flash LED unique, parfois insuffisant comme nous le verrons plus loin dans la partie dédiée à l’appareil photo. Le sigle Xperia est également présent sur le dos de la bête.

Test du Sony Xperia J - L'arrière

On peut déjà voir une trace d’usure de la coque alors que je ne l’ai que depuis une semaine et que j’en prends soin ! Je le pose juste sur mon bureau ou sur une commode en bois, et pourtant, le plastique semble déjà usé (traînée lisse sur le granuleux).

Sur la partie basse du dos, on ne trouve que la présence d’un orifice servant de haut-parleur, qui est d’ailleurs de piètre qualité malgré un volume sonore assez élevé. Nous verrons cela plus loin dans ce test.

Test du Sony Xperia J - L'arrière

1.7] L’intérieur

L’intérieur du téléphone, une fois le capot ouvert, est relativement pratique : il suffit d’enlever la batterie de 1700 mAh pour pouvoir glisser la carte miniSIM et la carte microSD dans leurs emplacements respectifs. Une fois cela fait, il suffit de reclipser le couvercle et en voiture Simone !

Test du Sony Xperia J - L'intérieur