Nous commençons à avoir une offre de plus en plus conséquente concernant les Chromebook, avec des modèles équipés de différentes tailles d’écran. Google en compte une vingtaine sur le marché. Toshiba a décidé de se démarquer en commercialisant un Chromebook de 13 pouces. Un format que l’on retrouvait peu jusqu’à maintenant, surtout à 250 euros. Que donne cette première tentative de Toshiba dans l’univers des Chromebook ? Réponse dans notre test.

c_Toshiba-Chromebook-DSC03028

Chromebook Toshiba 13,3″

Caractéristiques

Avant de s’attaquer à l’appareil, voici ses caractéristiques. Rien de particulier à souligner, il s’agit des caractéristiques que l’on retrouve sur la grande majorité des Chromebooks commercialisés durant le premier semestre 2014. D’ailleurs, on retrouve principalement deux architectures sur ces machines, l’Intel Celeron ou l’Intel Atom (x86), mais aussi le Samsung Exynos (ARM).

  • ChromeOS
  • 13,3 pouces 1366 × 768 HD TruBrite affichage
  • Processeur Intel Celeron 2955U
  • Intel Integrated Graphics
  • 2 Go de RAM (1600MHz DDR3L)
  • 16 Go SSD, ainsi que 100 Go de stockage sur Google Drive pendant 2 ans
  • Wi-Fi 802.11a/g/n
  • Bluetooth 4.0
  • Batterie 4 cellules Li-ion
  • 2x ports USB 3.0
  • Lecteur de carte mémoire SD
  • Sortie HDMI
  • HD Webcam

 

Design

Le Chromebook de Toshiba dispose d’un châssis en plastique gris argenté avec un dessus légèrement texturé qui est agréable au toucher. Il est orné des logos de Chrome OS et Toshiba.

c_Toshiba-Chromebook-DSC03041

Chromebook Toshiba 13,3″

Le plastique est lisse autour de l’écran, le clavier et le bas n’est pas le plus robuste. D’ailleurs, en appuyant sur le dos de l’écran et sur les bords, on provoque des ondulations sur l’écran.

c_Toshiba-Chromebook-DSC03057

Chromebook Toshiba 13,3″

Ok… Toshiba ne sera pas le premier ni le dernier, à s’inspirer des MacBook. Il n’a pas la même coque en aluminium, mais le châssis argenté en plastique et le clavier noir mat avec des touches arrondies sont évidemment évocateurs du design des MacBook. Les matériaux utilisés ne sont pas aussi nobles, mais l’appareil possède un charme attrayant avec une conception solide.

c_Toshiba-Chromebook-DSC03043

Chromebook Toshiba 13,3″

Dans l’ensemble, le corps de 1,5 kg de la machine est dense et bien équilibré. Il dispose de deux aérations, l’une sur le fond au centre, et une à l’arrière, à gauche du centre. Ensemble, elles gardent la machine globalement froide, et sont suffisantes pour dissiper toute la chaleur. Enfin presque…

c_Toshiba-Chromebook-DSC03065

Chromebook Toshiba 13,3″

Justement, à propos de la chauffe, j’ai remarqué que ce Chromebook était particulièrement chaud au niveau des charnières (à gauche, près de la prise d’alimentation). Néanmoins, rien de particulier à signaler. La machine est quasiment sans bruit et même pendant des épreuves pénibles (décodage vidéo, etc.).

c_Toshiba-Chromebook-DSC03061

Chromebook Toshiba 13,3″

Les haut-parleurs sont situés sur la face inférieure sur l’avant. Il m’a semblé que ces deux haut-parleurs insistaient trop sur demi-tons, sans basse. Le son peut être monté, mais le tintement et le son monotone des haut-parleurs génèrent un volume élevé loin d’être un délice pour les oreilles.

c_Toshiba-Chromebook-DSC03047

Chromebook Toshiba 13,3″

Enfin, les connectiques sont très correctes. On retrouve 2x USB 3.0, un port HDMI, un verrou Kensington, un port casque jack 3,5 mm et un lecteur de cartes SDHC.

c_Toshiba-Chromebook-DSC03042

Chromebook Toshiba 13,3″

Les touches chiclet sont suffisamment espacées. Au-dessus du clavier, plutôt que les touches F habituelles ou des touches de fonction de combinaison (Fn + F2, etc), Toshiba a équipé ce Chromebook de touches qui contrôlent le navigateur (avant / arrière / Plein écran / Tab) ou le matériel ( Luminosité / Volume / Mute).

c_Toshiba-Chromebook-DSC03055

Chromebook Toshiba 13,3″

Le clavier est agréable à utiliser, vous pouvez taper rapidement, néanmoins je le trouve un peu « spongieux ». Le ClickPad est très correct, il est large et gère le double tap.

c_Toshiba-Chromebook-DSC03050

Chromebook Toshiba 13,3″

L’écran de 13 pouces

Concernant l’écran… Ce n’est pas terrible, il pourrait être beaucoup mieux. La définition d’écran (1366 x 768 pixels) est le strict minimum sur une dalle de cette taille, Malheureusement, cet écran manque de dynamisme et de netteté. La précision des couleurs déçoit également (dominante bleue), si bien que je ne peux pas vous le conseiller pour regarder des vidéos en haute définition.

c_Toshiba-Chromebook-DSC03071

Chromebook Toshiba 13,3″

Et ce n’est pas terminé… Nous avons rencontré des problèmes avec la luminosité de l’écran (256 cd/m²). Le réglage par défaut est beaucoup trop faible, la luminosité maximale n’est pas assez élevée… D’ailleurs l’écran est sujet aux reflets, si bien que je vous le déconseille si vous envisagez de travailler à l’extérieur. Notez que ce Chromebook ne dispose pas d’un capteur de luminosité et ne peut donc pas ajuster automatiquement le niveau de luminosité en fonction de l’environnement de l’ordinateur portable.

c_Toshiba-Chromebook-DSC03072

Chromebook Toshiba 13,3″

 

Performances

Côtés performances, on retrouve une architecture x86, du Intel Celeron (2955U) épaulé par 2 Go de RAM. Première impression, ce Chromebook possède enfin des performances suffisantes pour une expérience utilisateur convenable. J’avais acquis le premier Samsung, et j’avais été vraiment déçu par les performances de l’Exynos. Concernant les benchmarcks, nous nous sommes focalisés sur les tests JavaScript dans le navigateur, un des seuls points de référence « PC ». Les autres tests sont impossibles à exécuter et ne sont pas représentatifs des performances réelles de l’appareil. Tous les tests ont été effectués dans une fenêtre en navigation privée, le tout avec un dongle Ethernet branché en USB pour garantir une connexion Internet stable. Sur Futuremark Peacekeeper, qui exécute des tests de diffusion vidéo HTML5 avec plusieurs codecs pour le rendu des graphiques 3D et 2D, ce Chromebook a obtenu un score de 3042. Vous pouvez tester le benchmark. Pour comparaison, le HP Chromebook 11 obtient 1062, l’Acer C720 obtient 2824 et le Samsung (Exynos) 1232 points. Côté prise en main, l’expérience est satisfaisante : j’ai réussi à faire tourner des vidéos en 1080p sur YouTube, ce qui est une performance en soi.

 

L’autonomie

Enfin, l’autonomie ! La batterie au lithium-ion à 4 cellules inamovible dans ce Chromebook est une bonne surprise. En utilisation normale, avec fonction Bluetooth et avec la luminosité maximale ou presque, la batterie tient environ 9 heures. Lors de la lecture d’une vidéo en 720p avec la luminosité à 50 %, l’autonomie est d’environ 5 heures. Dans les conditions les plus optimales, ce Chromebook peut aisément dépasser les 10 heures d’autonomie.

Note finale du test 8/10
Ce Chromebooks de deuxième génération semble être une alternative viable à une tablette peu onéreuse ou un ordinateur portable Windows 8. Une petite machine pratique, facile à transporter et capable d’offrir une expérience de navigation très correcte. Les performances sont très acceptables, l'autonomie également. Seule critique au tableau : l'écran manque de dynamisme et de netteté, et la luminosité est insuffisante.
  • Points positifs
    • Connectiques complètes
    • Performances correctes
    • Bonne autonomie
  • Points négatifs
    • Manque de dynamisme et de netteté... avec l'écran !