Dans le monde des smartphones durcis, CAT et Kyocera sont incontestablement les deux marques les plus réputées. Et lors du MWC, c’est bien CAT qui s’est le plus illustré avec un certain CAT S60. La raison est simple : il s’agit du premier smartphone à embarquer une véritable caméra thermique.

DSC06666

En ce qui concerne son design, le CAT S60 est gros, c’est épais et ce n’est pas très beau. Mais ce n’est pas l’essentiel puisque ce smartphone s’adresse surtout à des professionnels travaillant dans des conditions « risquées ». On a souvent tendance à dire que les smartphones robustes s’adressent aux travailleurs de chantiers, et ce n’est pas tout à fait faux. D’ailleurs, sur ce modèle, CAT a ajouté une encoche permettant d’accrocher le téléphone à un mousqueton ou à ce que l’on souhaite. Un détail qui va de pair avec la caméra thermique, et on l’imagine bien en smartphone professionnel pour des pompiers, par exemple.

DSC06677 DSC06674

Comme avec tous ses « haut de gamme », la marque habille le téléphone de métal. Les trappes cachant le bouton SOS et le port microUSB sont également en métal et on ne doute pas de leur étanchéité. Le point esthétique qui change le plus par rapport à d’autres téléphones signés CAT, c’est sûrement la coque avec revêtement texturé, où l’on trouve une trappe un peu particulière, abritant les ports microSIM.

Tout cela, c’est dans le but de protéger le terminal, et il justement certifié IP68 et MIL 810G. La première est une norme plutôt classique permettant une immersion totale (jusqu’à 5m de profondeur) pendant une heure, tandis que la seconde lui permet une résistance aux chutes allant jusqu’à 1,8 mètre. Pour avoir testé des téléphones durcis, on peut faire confirmer la résistance des mobiles équipés de cette seconde norme.

DSC06671 DSC06672

Côté fiche technique, le mobile fait aussi dans la montée en gamme. Il s’équipe d’un écran HD de 4,7 pouces annoncé avec une luminosité de 540 nits, mais aussi d’un processeur Snapdragon 617, de 3 Go de RAM, de 32 Go de stockage interne, de capteurs photo de 13 et 5 mégapixels, et d’une batterie de 3800 mAh (le constructeur annonce deux journées d’autonomie. Le mobile est évidemment compatible 4G et embarque nativement Android 6.0 Marshmallow. Mais c’est quand on en vient à parler de sa caméra thermique que ce terminal devient véritablement intéressant.

DSC06670 DSC06683

L’intégration d’un capteur FLIR

CAT utilise en effet un capteur signé FLIR, une entreprise spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de caméras thermiques (elle fournit des unités de police, par exemple). Il s’agit ici d’un modèle miniature qui se base apparemment sur les longueurs d’onde comprises entre 8 µm à 14 µm. Nous ne sommes pas spécialistes de la chose, et on ne peut que constater les performances du capteur lorsqu’on prend en main ce téléphone.

Sur un stand bourré de sources électriques, la caméra montre la moindre source de chaleur et on est réellement impressionnés par cette fonctionnalité. Pointez-le vers un corps humain, et il vous indiquera « à moins de deux degrés près » sa température. On nous explique également que cette caméra fonctionne en superposition avec le capteur photo classique, et on peut glisser entre les deux modes, d’un doigt, directement sur l’écran.

DSC06668 DSC06669

Bref, si l’on peut se plaindre de n’avoir pas vu de nombreuses innovations sur ce MWC 2016, ce n’est pas le cas sur le stand de CAT. Les représentants de la marque nous ont confié avoir même été surpris de l’engouement autour de ce capteur thermique, bien que ce S60 s’adresse à un marché de niche.