Les smartphones actuels se rapprochent d’un point où la puissance est de moins en moins l’élément qui les démarque. L’autonomie par contre, reste un point crucial et souvent un peu décevant dans nos terminaux. Avec son P2, à la limite de la phablette, Lenovo propose un smartphone qui dispose d’une batterie bien plus importante que la concurrence, affichant 5 100 mAh au compteur. Couplée avec des composants de milieu de gamme cela pourrait-il lui permettre de se placer en nouveau roi de l’autonomie après le Galaxy A5 2016 que nous avions testé en début d’année ?


Lenovo_P2

Fiche technique

 

Modèle Lenovo P2
Version de l'OS Android 6.0.1 Marshmallow
Taille d'écran 5,5 pouces
Définition 1920 x 1080 pixels
Densité de pixels 403 ppp
SoC Snapdragon 625 à 2GHz
Processeur (CPU) Cortex-A53
Puce Graphique (GPU) Adreno 506
Mémoire vive (RAM) 4 Go
Mémoire interne (flash) 32 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) 13 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 5 Mégapixels
Enregistrement vidéo 1080p
Wi-Fi 802.11 b/g/n
Bluetooth 4.1 + AD2P + LE
Réseaux GPRS, EDGE, HSPA+, LTE
Bandes supportées 850 MHz, 900 MHz, 1900 MHz, 2100 MHz, 1700 MHz, 800 MHz, 1800 MHz, 2600 MHz, 2500 MHz, 700 MHz, 2300 MHz
SIM 2x nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) microUSB
Géolocalisation Oui
Batterie 5100 mAh
Dimensions 153 x 73 x 8,3 mm
Poids 177 grammes
Couleurs Titanic
Prix 249 euros
Fiche produit

 

La sobriété et un manque d’USB Type-C

Concernant le design du Lenovo P2, après un petit moment, on remarque une chose : sa capacité à ne pas se faire remarquer. C’est peut-être dû en partie à un design pas forcément extrêmement original, mais qui a le mérite de faire oublier qu’on a entre les mains un smartphone à la limite de la phablette.

Lenovo_P2_p8940549

Si au niveau de la taille, celui-ci arrive à être plutôt bien pensé, sur le poids c’est autre chose. Peut-être dû à son format, ainsi qu’à sa batterie sans doute aussi, il ne s’agit clairement pas d’un poids plume. À presque 180 grammes, il n’est pas très loin d’un poids lourd comme le Huawei Mate 9, son écran 5,9 pouces et ses 190 grammes sur la balance.

dsc00757

On peut par contre constater qu’au niveau de l’ergonomie, Lenovo ne fait pas vraiment de faux pas, avec des boutons correctement disposés, et quelques bonnes idées dont ce bouton à gauche bien pratique dont on reparlera un peu plus tard, puisqu’il active un mode d’économie d’énergie. En revanche, on constatera surtout une absence, non pas du port jack, que Lenovo à le courage de garder, mais celle de l’USB Type-C.

dsc00751

Si pour certains cela n’est pas un point faible, bien au contraire, pour un smartphone qu’on gardera sûrement quelques années, c’est un peu dommage d’avoir réservé cela aux Moto de cette année, tels que le Z Play.

À lire sur FrAndroid : Tout savoir sur l’USB Type-C, ce nouveau connecteur unifié

Classique 13 mégapixels

Pour la partie photo de ce Lenovo P2, la marque à choisi un capteur 13 mégapixels, devenu presque la norme pour les appareils milieu de gamme au cours de l’année 2016, et présent également sur un cousin d’entrée de gamme du P2, le K5. À la différence que l’autofocus du P2 s’avère bien plus rapide. Il ne possède par contre pas de mécanisme de stabilisation optique. À part cela, difficile de vous donner plus de résultats sur cette partie, puisque le modèle de préproduction que nous avions était buggué.

Lenovo_P2_p8940548

5,5 pouces Full HD, AMOLED

Le Lenovo P2 dispose d’un écran AMOLED de 5,5 pouces avec une définition 1080p. Qui dit dalle AMOLED dit donc un contraste qui tend vers l’infini, mais également un rendu des couleurs qui peut tirer un peu trop sur certaines couleurs. Il faudra attendre d’effectuer des mesures plus complètes, mais celui-ci semble plutôt correct, avec une luminosité maximale qui se situe vers 575cd/m2, de quoi permettre une lecture de l’écran dehors, même en plein soleil.

Lenovo_P2

Peu de modifications, surtout cosmétiques

Lenovo a remplacé quelques icônes par-ci par-là, et personnalisé un peu l’apparence d’un Android qui est sinon plutôt pur. On retrouve donc un tiroir d’applications, et quelques fonctionnalités qui sont plutôt bien pensées pour compléter Android, plutôt que pour remplacer des pans entiers du système comme dans certaines interfaces constructeurs.

montage_home_p2

On pense ainsi bien sûr à l’interface spécifique qui s’affiche quand on déclenche le mode « économie d’énergie optimale », et qui permet uniquement d’accéder à quelques applications telles que le téléphone, les SMS, ou bien l’application horloge pour fixer un réveil. Plutôt pratique, et combiné à Doze, le smartphone affiche alors une autonomie sans commune mesure avec la concurrence.

screenshot_2016-12-13-16-30-23-477

Snapdragon 625 au volant,  5100 mAh, autonomie au-devant ?

Au sein de ce Lenovo on retrouve le Snapdragon 625, déjà présent dans le Zenfone 3, ou bien son cousin le Moto Z Play. C’est un SoC plutôt courant dans les appareils de milieu de gamme qui permet de s’en sortir dans toutes les tâches multimédias, mais son GPU, un Adreno 506 ne permet pas de gérer correctement les jeux les plus gourmands. On attendra cependant un test pour confirmer comment il se comporte sur le P2 et comment celui-ci influe sur l’autonomie de ce smartphone.

Celui-ci dispose en effet pour rappel d’une batterie de 5100 mAh, ce qui devrait donc logiquement l’aider à devenir le nouveau champion de l’autonomie, après le Moto Z Play et le Galaxy A5 2016 en début d’année. Reste à voir précisément combien de temps il peut tenir, ainsi que la différence entre le mode normal et le mode « haute autonomie », une fonctionnalité accessible directement depuis un bouton de tranche.

Prix et disponibilité

Le Lenovo P2 est d’ores et déjà disponible à la vente. On le trouve sur Amazon pour 319€ actuellement.

Notre Avis

Ce Lenovo P2, de par ses caractéristiques et son prix relativement contenu pourrait s’imposer comme une nouvelle du milieu de gamme. Bien qu’il ne dispose pas de spécifications transcendantes, il s’agit d’un tout plutôt cohérent et nous avons donc hâte de pouvoir tester plus en détail, surtout sur le plan de l’autonomie.