Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Xiaomi voit ses smartphones bannis par Geekbench à cause de scores faussés

Après Samsung et OnePlus, c'est au tour d'un nouveau fabricant de se faire prendre à modifier les performances de ses smartphones. C'est aujourd'hui le cas de Xiaomi qui, d'après Android Police, s'est vu pris la main dans le sac à faire varier la puissance de ses appareils.

C'est en testant les derniers fleurons de la marque (Xiaomi 12X et 12 Pro) avec plusieurs versions altérées de l'application Geekbench qu'ils se sont rendu compte de la mise en place de différents profils de performances censés déployer plus de puissance lorsque l'app ouverte est reconnue comme étant un jeu ou une application de benchmark. Ces profils revoient ensuite les performances à la baisse lorsque d'autres applications sont ouvertes. Résultat : vous achetez un produit qui ne marche de manière optimale que pour certaines applications.

Un problème plus important sur le Xiaomi 12 Pro

Lorsque l'on compare les scores obtenus, on remarque que le Snapdragon 8 Gen 1 du Xiaomi 12 Pro est plus concerné par les baisses de performances que son comparse 888 du Xiaomi 12X. Les applications comme Geekbench ou Genshin Impact profitent de performances jusqu'à 50 % meilleures en single-core alors que ses mêmes performances chutent lorsque l'appli est reconnue comme étant Netflix ou Chrome par exemple. Les différences de performances sont moins marquées sur le 12X, mais restent tout de même présentes et semblent fonctionner de manière un peu plus complexe. Le mécanisme de cette limitation n'étant pas encore complètement connu.

Une sanction en vue

Xiaomi s'était déjà engagé dans cette voie sinueuse avec le Xiaomi 11T Pro qui utilisait lui aussi plusieurs profils de performances selon les applications, notamment pour les jeux. Le président de Geekbench, John Poole, y est allé de son petit mot et a exprimé sa déception à la découverte de telles pratiques, tout en évoquant le retrait futur des smartphones concernés du tableau des scores dès cette semaine. D'autant que d'autres smartphones Xiaomi pourraient éventuellement être concernés et que Geekbench est actuellement à l'étude pour trouver lesquels.

La politique de Geekbench

De multiples smartphones Samsung avaient déjà été radiés auparavant pour un comportement comparable. La politique veut qu'une fois radié, un appareil ne puisse plus être réintégré à la liste. À l'heure actuelle, Xiaomi détient la seconde et la troisième place du classement avec son Poco F2 Pro et son Xiaomi Mi 11. La menace plane donc sur ses smartphones qui pourraient quitter le haut du panier s'il venait à être prouvé qu'ils agissent de la même façon.