Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Les meilleurs accessoires vélo pour plus de sécurité en ville

Conscientes des enjeux écologiques, les grandes et moins grandes villes deviennent des terrains de plus en plus favorables au vélo. Il s’impose de plus en plus comme une alternative à la voiture ou aux transports en commun. Rapide, pratique, écologique, le vélo est en plus l’occasion d’une activité physique régulière.

Mais entre les voitures, les autres vélos, les piétons, les scooters et les trottinettes électriques, la vie d’un cycliste urbain n’est pas de tout repos. La généralisation des pistes cyclables, plus ou moins protégées, apporte certes plus de confort et de sérénité au quotidien, mais elles sont aussi victimes de leurs succès.

Pour rouler le plus en sécurité possible, nous avons sélectionné et testé toute une série d’accessoires à utiliser avec votre vélo qu’il soit électrique ou classique.

Pour voir certains de ces accessoires en action nous avons fait une vidéo pour vous les présenter.

Les accessoires pour se protéger à vélo

Casque de vélo pliable Overade Plixi

Ce casque de vélo pliable Overade est une réponse à tous ceux qui trouvent les casques classiques trop encombrants et peu pratiques à transporter. Vous n’avez plus d’excuse. Son design urbain, très mécanique, intègre un astucieux système de pliage. Trois épaisseurs de mousses sont proposées afin de caler au mieux votre boite crânienne et assurer sa sécurité. Une fois plié, il tient dans un sac à dos ou un gros sac à main.

Bose Frames Tempo

S’il est franchement agréable de faire du vélo en musique, il est en revanche illégal de porter des écouteurs ou un casque audio en roulant. Et au-delà du côté légal, on ne peut que reconnaitre que se couper des sons extérieurs à vélo relève de la pulsion suicidaire.

Heureusement, Bose nous offre une solution avec une nouvelle version de ses lunettes connectées. Après des Bose Frames très design, la marque décline son concept de lunettes musicales avec un modèle axé sport dénommé Tempo.

On retrouve donc des haut-parleurs dissimulés dans les branches. Ces derniers produisent un son de qualité tout en vous laissant parfaitement conscient de votre environnement. Outre un design plus sportif, cette nouvelle version troque le chargeur propriétaire pour de l’USB-C et gagne une certification IPX4.

Les contrôles tactiles sont aussi parmi les plus intuitifs que nous ayons rencontrés sur un produit audio. L’autonomie atteint elle les 8 heures, ce qui devrait satisfaire même les amateurs de longues sorties. Bose fait aussi les choses bien en proposant une gamme complète de verres polarisés ou non.

Le tarif est élevé, mais les Bose Tempo sont de loin de meilleur moyen de faire du vélo en musique et en toute sécurité.

R-PUR Nano Light : limitez la pollution de la ville à vélo

Ce casque conçu et fabriqué en France offre un look moderne et réussit à parfaitement couvrir le visage, tout en restant respirant. Il intègre 5 couches de filtrations qui selon le constructeur sont 10x supérieures à la norme FFP3. Il va donc vous protéger des gaz d’échappement, des odeurs, pollens, bactéries ou encore des particules fines présentes dans l’air.

Le masque est livré avec un filtre, qu’il faut changer toutes les 5 à 15 semaines selon votre pratique du vélo en ville. R-Pur a fait le choix de proposer des masques pour la crise sanitaire, le produit est en rupture de stock à l’heure où nous publions cet article. Il faudra débourser 129 euros une fois le réassort arrivé.

Chemise Wolbe : protégez vous de la sueur

Faire du vélo c’est bien pour gagner du temps et faire du sport, mais ce n’est pas sans inconvénient. L’un des plus communs pour les vélotaffeurs est la sueur. Tout le monde n’a en effet pas la possibilité de se changer ou se doucher au bureau. C’est pourquoi des vêtements adaptés sont utiles. C’est ce que propose la marque française Wolbe avec ses chemises en laine mérinos.

Très sceptique au début, notre testeur Grégoire a été séduit. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, cette laine est légère et régule mieux la température que le classique coton, ce qui fait moins suer. Surtout, elle sèche nettement plus rapidement, ce qui permet d’être présentable en quelques minutes.

Parmi les inconvénients, on notera que la laine peut très légèrement gratter pour certains. Mais c’est surtout le prix qui risque de refroidir : comptez en effet 129 € la chemise soit presque deux fois le prix d’une bonne chemise en coton…

Elle est disponible en carreaux, bleu de minuit et vichy pour 129 € chez Wolbe.

Sacoche Overade Loxi

Existant en deux tailles (4 L et 9 L), la sacoche sécurisée Loxi est un sac pliable, imperméable, mais surtout résistant aux coups de cutter. Il intègre un antivol de 12 mm d’épaisseur avec un code à quatre chiffres. Loxi protège le contenu du vol, en statique comme en déplacement, et peut faire office d’antivol supplémentaire. On vous déconseille bien entendu de laisser votre sacoche pleine trop longtemps, mais pour le temps d’une course c’est bien pratique.

Les supports vélo pour téléphone

Si jouer avec son téléphone en roulant est une très mauvaise idée, avoir accès à son smartphone peut être pratique, en particulier pour le GPS ou les apps de suivi sportif comme Strava. Dans ces cas-là, un support est indispensable.

On vous recommande de vous tenir loin des systèmes « universels » qui tiennent rarement bien le téléphone et de plutôt vous orienter vers une solution support et coque. C’est plus cher, mais bien plus sûr et bien moins onéreux que de remplacer l’écran de votre téléphone.

L’écosystème Quad Lock : le leader

Le système Quad Lock se compose d’un support et d’une coque pour téléphone. Il se distingue par sa très large gamme de coques disponibles et un verrouillage très sur. Même au milieu de la pire descente de VTT possible, votre téléphone ne se décrochera pas sans que vous le vouliez.

En contrepartie, il faut composer avec un tarif élevé, comptez entre 60 et 90 euros le kit coque et support.

L’écosystème SP Connect : le challenger

Sorti en 2018, le système SP Connect se veut un concurrent direct de Quad Lock. Si le verrouillage est un peu moins sécurisé, les tarifs sont en contrepartie plus bas. Dans tous les cas, nous n’avons pas eu la moindre chute en deux ans d’utilisation quasi quotidienne.

Un kit coque et support vous coutera entre 50 et 70 euros. Vous pouvez faire baisser la facture en achetant une coque et le support microstem qui vient monter sur votre potence. Ce combo vous en coutera 40 euros.

Voir et être vu en vélo

Knog PWR Rider

Si vous roulez dans des zones mal éclairées de nuit, une lampe avant puissante est un véritable avantage, à la fois pour être vu des automobilistes et de pouvoir repérer des obstacles. Une multitude de modèles existent, mais nous apprécions beaucoup la Knog PWR Rider.

Outre sa puissance de 450 lumens et son design soigné, cette lampe se distingue par sa batterie de 2200 mAh intégrée. Cette dernière alimente non seulement l’éclairage, mais peut être utilisée comme powerbank pour n’importe quel appareil USB. Parfait pour éviter la panne sèche de son téléphone alors que l’on doit appeler quelqu’un ou regarder son GPS.

Détail amusant, il est possible de créer sur son PC un profil d’éclairage clignotant si ceux intégrés ne vous suffisent pas. La lampe de votre serviteur annonce ainsi « Poussez vous j’arrive » en morse.

Ebuyfire feu arrière intelligent

Si les feux rechargeables ne sont pas exactement nouveaux, ils sont toujours pratiques pour ne pas avoir à gérer des piles. Mais là où ce modèle sort du lot, c’est par l’ajout d’un accéléromètre.

Cela lui permet non seulement de s’allumer automatiquement lorsque vous commencez à bouger (que celui qui n’a jamais oublié d’allumer son feu me jette la première pierre), mais l’intensité varie lorsque vous freinez.

 

Le résultat est une bien meilleure visibilité et des conducteurs qui prêtent attention à vous. Le feu lui-même vient s’installer solidement sur la selle et peut se dévisser facilement si l’on ne veut pas le laisser trainer dans la rue. Ajoutez à cela le fait qu’il soit vendu une bouchée de pain et vous tenez là un incontournable.

Cosmo Connected Urban et Cosmo Ride

Le français Cosmo Connected propose une gamme de produits de sécurité pour vélo dont le casque Cosmo Urban. Un design sobre, produit à partir de matériaux recyclés et tissus naturels, il propose en plus une visière amovible avec coque ventilée et surtout au dos se fixe le Cosmo Ride.

Ce feu de signalisation indiquera aux autres usagers de la route vos changements de direction. Il suffit d’utiliser une petite télécommande à installer sur le guidon pour contrôler l’éclairage. Ce dernier est aussi vendu seul pour l’installer sur votre propre casque ou au dos de votre vélo.

Éclairages Cycleafer Aub X

Vous roulez souvent la nuit ou désirez simplement être certain d’être vu dans toutes les situations de luminosité, le Cycleafer Aub X SE est pensé pour vous.

Ainsi, il ajoute un feu avant et un second arrière visibles de jour comme de nuit. Le second peut s’installer à l’arrière du vélo ou sac à dos. En bonus, si vous partez en balade avec votre chien vous pourrez l’accrocher à son collier.

Sac Galanck Galuchon

Quitte à porter un sac à dos à vélo, autant qu’il participe à votre sécurité. Le Galuchon de Galank se présente comme un sac à dos imperméable au design élégant, existant en version 13 L, 25 L et de nombreux coloris. De quoi trouver celui qui convient le mieux à votre style. La dose de technologie est dans les bretelles. De dos comme de face, elles s’allument via un jeu de LED personnalisable depuis l’appli.

En mode automatique et associé à Google Maps, le baluchon vous indique le trajet à suivre en faisant vibrer la lanière de gauche ou celle de droite, pour vous indiquer où tourner. Les LED s’allument alors automatiquement pour signaler votre prochain virage. Un bouton sur chaque lanière permet d’actionner les clignotants manuellement.

Gilet Lixada

Si le look n’est pas le premier de vos critères, ou que vous avez un budget plus serré, optez pour ce gilet de cyclisme Lixada. Placez-le sur votre dos, ou au-dessus de votre sac à dos. Un système de LED affiche une flèche en fonction du sens que vous prenez à une intersection. Un signal lumineux STOP est même présent. Le tout se contrôle via une petite télécommande qui s’attache au guidon.

Rétroviseur de poignet Wisamic

Ce petit accessoire est tout sauf un gadget inutile. Accrochez-le à votre poignet et vous aurez alors un véritable petit rétroviseur à votre disposition. Il est réglable à 360° pour vous adapter parfaitement aussi bien à la taille du vélo que la vôtre.

Simple, pratique, et il peut vous sauver la vie, mais ce n’est pas une raison pour oublier votre angle mort…

Salzmann Réflecteurs de rayons

Les catadioptres sont obligatoires sur vos roues, mais il existe des choix plus jolis et visibles que ces ignobles bouts de plastique orange. Recouverts de matériaux ultra réfléchissants, ces petits tubes viennent se clipser sur les rayons de votre roue.

L’efficacité est tout simplement redoutable de nuit et vous serez visibles de très loin. Une boite de 36 ne coute que quelques euros et suffira à équiper deux ou trois vélos. Vraiment un accessoire indispensable que vous soyez adeptes des sorties nocturnes ou non.

Sonnette Rockbros

Si être vu des voitures est important, pour les piétons c’est plutôt le son qui vous permettra de vous faire remarquer. Pour cela, une sonnette puissante est indispensable. On vous conseille donc de remplacer celle livrée avec votre biclou par ce modèle signé Rockbros.

Cette sonnette pour vélo est simple, peu chère et surtout son timbre est à la fois très puissant et reconnaissable par les piétons. Ce dernier point est souvent oublié par les sonnettes électroniques qui, bien que puissantes, ne sont pas forcément reconnues comme venant d’un vélo par le piéton moyen.

Antivols et GPS : comment protéger son vélo

Kryptonite New York FAHGETTABOUDIT

Si vous comptez laisser votre fier destrier dans la rue, il faudra bien l’attacher. Et soyons tout à fait directs : l’immense majorité des antivols sur le marché peuvent être coupés en quelques secondes avec un coupe-boulon ou une disqueuse. Pour dissuader les indélicats de piquer votre vélo, il faudra donc passer à l’étape supérieure avec le FAHGETTABOUDIT de Kryptonite.

Cet antivol en U est tout simplement ce que l’on trouve de mieux en la matière. Bien que compact, il est particulièrement lourd (2 kg…), mais en contrepartie on a droit à une serrure assez dure à crocheter et surtout une anse de 18 mm en acier qui nécessitera du temps et des outils sérieux pour être coupé.

Alors certes il est cher, mais rapporté au tarif d’un vélo un tant soit peu sérieux, l’investissement se rentabilise très rapidement, en particulier si vous vivez dans une grande ville. À noter que Kryptonite propose une couverture jusqu’à 4500 euros en cas de vol si vous enregistrez votre vélo sur leur site après l’achat.

Kryptonite Évolution Series 4 1090

Si elles sont un peu moins sûres que les antivols en U, les chaines sont en revanche plus flexibles dans leur installation. Un point particulièrement pratique dans les villes où les parkings à vélo ne sont pas toujours disponibles et où l’on doit utiliser le mobilier urbain pour se sécuriser.

De nombreux modèles existent, mais l’Évolution 4 1090 de Kryptonite représente un excellent compromis entre sécurité et portabilité. Votre serviteur l’utilise depuis maintenant quelques années et elle a survécu à une demi-douzaine de tentatives de vol. Kryptonite propose ici un remboursement jusqu’à 2700 euros si vous enregistrez votre vélo.

Abus Bordo Granit Xplus 6500

À l’extrémité du spectre des antivols en U se trouvent les antivols pliants. Légers et faciles à transporter, ils sont en revanche nettement moins solides. Le Bordo Granit Xplus 6500 d’Abus est l’un des rares que l’on peut recommander.

S’il reste assez lourd (1760 g), il est très compact et se fixe aisément au vélo grâce à un support fourni. On apprécie également la finition caoutchoutée qui évite d’abimer la peinture de son vélo. Parmi ses faiblesses, on notera sa longueur parfois un peu courte et surtout un tarif élevé.

Tracker Invoxia GPS

Derrière ce simple réflecteur se cache une arme qui n’est pas là pour empêcher le vol, mais pour faciliter la récupération de votre destrier. Installez-le sur votre vélo et avec l’application Invoxia, vous pourrez le géolocaliser à tout moment. Ses deux grandes forces, l’absence de carte SIM. Il utilise le réseau basse consommation LoRa.

Son autonomie dépasse les 6 mois, LoRa couvre très bien le territoire et envoie à votre smartphone sa position sans utiliser de réseau de téléphonie mobile. Il se révèle précis et surtout exploitable dans de nombreuses zones blanches du réseau mobile.

Les outils pour votre vélo

Si vous roulez au quotidien ou que vous partez pour une longue sortie, on vous recommande chaudement de vous faire une petite trousse à outils qui couvrira la plupart des réparations au bord de la route. Que ce soit pour resserrer une selle ou réparer une crevaison elle sera toujours pratique pour ne pas avoir à marcher de longs kilomètres jusqu’à chez soi.

Outre ces outils, on vous recommande toujours d’avoir une chambre à air de rechange avec vous. C’est plus encombrant qu’une rustine, mais cela est beaucoup plus facile à remplacer au bord de la route. On se concentre ici sur les outils faciles à emporter dans un sac à dos ou dans une sacoche de selle.

Wera Bicyle Set 1

On commencera par ce petit kit d’outil signé Wera qui offre une petite clef à cliquet et toutes les têtes nécessaire à 99 % des vélos. En prime, la clef est extrêmement pratique pour bricoler dans les espaces restreints. La petite housse est très pratique et permet de ranger facilement rustines et démonte-pneus.

Topeak Mini P30

Si vous êtes plutôt multitool, le Topeak Mini P30 rentre dans toutes les poches, mais sera un peu moins flexible qu’un outil dédié.

Démonte-pneu Pedro’s

Si l’on espère ne jamais avoir à s’en servir, les démonte-pneus sont indispensables pour changer ou réparer une chambre à air. Signé Pedro’s, ce modèle est tout simplement ce qui se fait de mieux et durera toute une vie.

Rustine Park Tool Super Patch Kit

Préencollées, ces rustines sont simples à utiliser et évitent d’avoir à s’ennuyer avec un tube de colle au bord de la route. Et cerise sur le gâteau, elles coutent une bouchée de pain.

Topeak RaceRocket HP

Réparer une crevaison c’est bien beau, mais encore faut-il pouvoir regonfler son pneu. Compacte et pesant 89 g, cette pompe est facile à transporter. Son flexible très pratique est compatible avec les valves Presta et Schrader.

Xiaomi Mi Pump

Xiaomi est partout et même là où l’on ne l’attend pas, comme avec cette très pratique pompe électrique capable de remplir un pneu de vélo en trois minutes. Elle est même assez puissante pour ajuster la pression d’un pneu de voiture ou de moto. Très pratique donc, mais en revanche assez lourde avec ses 450 grammes. Mieux vaudra donc la laisser à la maison ou bien la porter dans un sac à dos malgré la petite housse fournie avec.

Fournie avec une aiguille pour également regonfler vos ballons, cette pompe s'occupera de régler toute seule vos pneus à la pression demandée. Extrêmement pratique pour ne plus avoir à pomper.

Tout comprendre aux accessoires vélo

Le casque est-il obligatoire à vélo ?

La législation ne l’impose qu’aux enfants de moins de 12 ans, les adultes peuvent s’en passer. Toutefois, en porter un réduit de 70 % les risques de blessure grave à la tête. Une chute, même à faible vitesse, contre le rebord d’un trottoir peut faire des dégâts. Un casque est donc simplement obligatoire… si vous tenez à votre intégrité physique. N’oubliez pas non plus les gants pour éviter de transformer vos paumes en steak haché.

Comment bien choisir son casque vélo ?

Première étape : mesurez précisément votre tête au milieu du front avec un mètre ruban ou un bout de ficelle que vous mesurez ensuite. Un casque trop grand ou trop petit sera au mieux inconfortable et au pire dangereux.

Faites aussi attention à bien prendre un casque répondant à la norme NF EN 1078. C’est normalement le cas des modèles vendus en France, mais faites attention si vous achetez des produits extraeuropéens. Pour un peu plus de sécurité, vous pouvez vous orienter vers un casque utilisant la technologie MIPS qui réduit l’impact sur le cerveau lors d’un choc.

Finissons avec la forme : d’un point de vue sécurité, elle importe peu. Il s’agira donc plus d’une question de gouts et couleurs qu’autre chose. On notera toutefois que les casques dits « de ville » souvent fermés et plus lisses sont moins bien ventilés que leurs homologues de route ou VTT. Ils sont certes souvent plus jolis, mais risquent de vous laisser les cheveux poisseux.

Faut-il connaître le Code de la route en vélo ?

Les déplacements dans l’espace public sont normés et correspondent simplement au Code de la route. Il n’est pas nécessaire de le connaître par cœur si vous roulez en vélo en ville. Toutefois, il est impératif de connaître ses priorités, les panneaux de signalisation, les informations que donnent les lignes au sol en fonction de leur couleur. Ajoutez un brin de savoir-vivre et la ville sera plus sûre et belle.

Comment assurer la sécurité de mon vélo ?

Il faut bien prendre conscience qu’un antivol n’empêchera jamais un voleur motivé d’agir. Son rôle est de rendre l’opération plus compliquée, plus longue. Il se doit donc d’être épais, solide ce qui implique en général un poids en accord.

Pensez aussi à un système de géolocalisation pour retrouver votre vélo en cas de vol ou de perte. Il en existe de nombreux modèles, oubliez ceux qui ne fonctionnent qu’en Bluetooth, la portée est trop réduite. Optez pour un système avec une connexion sans fil par réseau mobile ou réseau basse consommation comme LoRa. Tant que votre vélo est dans une zone couverte, il sera géolocalisable.

Comment mieux me faire voir à vélo ?

Le premier moyen est de porter des couleurs vives, qui se voient de loin. Évitez le noir si vous roulez de nuit. Il existe des vêtements ou accessoires à poser sur votre veste qui réfléchissent la lumière. Vous pouvez également ajouter des éclairages supplémentaires si votre vélo en est dépourvu ou s’ils sont trop peu puissants. Autre solution : disposer d’un casque ou d’un sac avec LED pour être encore mieux identifié. Si vous êtes fauchés, le bon vieux gilet jaune fera amplement l’affaire.

Comme le disait le regretté Karl Lagardeld : « C’est jaune, c’est moche, ça ne va avec rien, mais ça peut vous sauver la vie ».

Comment indiquer mes changements de trajectoire en toute sécurité ?

Pas de feux de signalisation sur un vélo, en général, un cycliste tend le bras dans la direction où il veut tourner, pour en informer les autres usagers de la route. Pour plus de visibilité, et de stabilité pour les moins habiles en vélo, il existe des sacs à dos avec feux de signalisation intégrés ou des modules lumineux à installer sur son casque ou derrière son vélo.