Meilleurs scooters électriques : quel modèle acheter en 2021 ?

De 1599 à 15 700 euros, il y en a pour tous les budgets et quasiment tous les goûts

 

Comme l'automobile, le monde du deux-roues se tourne aussi vers l'électrique et les fabricants de scooters sont déjà nombreux à proposer des modèles 100 % électriques proposant un agrément similaire, voire supérieur, aux modèles thermiques. Voici une sélection des meilleurs scooters électriques.

BMW C-Evolution

Le BMW C Evolution fait partie des références en matière de scooter 100 % électrique. Son prix un peu moins.

Dans les grandes villes, souvent embouteillées, le scooter est sans doute le meilleur ami de ceux ne voulant pas rester coincés des heures dans les bouchons. Facile d’utilisation, plutôt pratique avec son rangement sous la selle et surtout dénué de commande d’embrayage par rapport à une moto, le scooter a le vent en poupe. Et d’autant plus ces derniers mois, où ceux qui ne veulent pas ou plus prendre les transports en commun en raison de la crise sanitaire, se tournent vers le deux-roues.

Comme l’automobile, le marché du scooter est essentiellement composé de modèles thermiques. Mais la transition est un peu plus simple dans ce domaine, ou du moins plus rapide, le deux-roues étant techniquement moins compliqué qu’une voiture, et surtout moins normé par le législateur. Néanmoins, comme la voiture, le deux-roues thermique sera sans doute bientôt chassé des grandes villes avant d’être totalement interdit. La solution, c’est peut-être de se tourner vers un scooter 100 % électrique. Et nous allons le voir, il y a pas mal de choix. De plus, contrairement à la voiture, il n’y a pas forcément plus de contraintes du fait d’un changement d’énergie, le scooter étant essentiellement un véhicule utilisé en milieu urbain.

Pour notre dossier, nous avons choisi de classer les différents scooters proposés sur le marché en quatre catégories, à savoir les équivalences 50 cm3, les équivalences 125 cm3, les scooters trois-roues électriques et ceux pour les petits budgets, c’est-à-dire à des tarifs inférieurs à 2000 euros, neufs. Comme nous allons le voir parmi les véhicules proposés, malgré la présence de certains scooters électriques plutôt dynamiques, il n’y a pas d’équivalence 300, 400 ou même 500 cm3 comme pour les modèles thermiques.

Les choses à savoir

Les scooters électriques classés dans la catégorie 50 cm3 (ou aussi appelée L1e) ont une puissance comprise entre 1 à 4000 W. Un moteur électrique brushless est généralement intégré au sein de la roue arrière. La vitesse d’un scooter électrique L1e est limitée à 45 km/h. Ils peuvent être conduits dès l’âge de 14 ans avec un permis AM ou à partir de 18 ans avec un simple permis B.

Contrairement à la catégorie 50 cm3, les scooters électriques 125 cm3 (ou aussi appelés L3e) ont une puissance qui dépasse les 4000 W et une vitesse supérieure à 80 km/h. La conduite de ce véhicule nécessite un permis A1 si sa puissance n’excède pas 11 kW. Pour ce faire, vous devez également avoir au moins 16 ans. Vous pouvez également conduire un scooter électrique ayant une puissance comprise entre 11 et 35 kW en étant titulaire d’un permis A2.

Il est également possible de conduire un véhicule de catégorie L3e en étant titulaire d’un permis B. Mais les réglementations ne seront pas les mêmes. En effet, si vous avez obtenu un permis B avant mars 1980, vous aurez directement une équivalence avec un permis A1. En revanche, si vous avez obtenu votre permis B après mars 1980, et depuis deux ans au minimum, vous ne pourrez conduire un scooter électrique qu’après une formation de sept heures.

Les scooters électriques équivalents 50 cm3

C’est dans cette catégorie que vous aurez le plus de choix. En France, il y a actuellement environ 80 scooters électriques équivalents 50 cm3 proposés chez différents constructeurs. Si le marché est principalement composé de véhicules issus de constructeurs chinois, les marques européennes commencent peu à peu à proposer des modèles électriques. Le revers de la médaille, c’est qu’ils sont évidemment un peu plus chers.

Cela peut s’expliquer par une meilleure qualité de fabrication et des prestations plus convaincantes, mais ce n’est pas forcément toujours le cas, l’univers du deux-roues chinois a bien changé en quelques années, et aujourd’hui certains modèles n’ont rien à envier à certains constructeurs européens réputés en matière d’équipements, de finitions et de prestations routières. La plupart de ces scooters électriques bénéficient d’une batterie amovible permettant, une fois stationnés, de récupérer la batterie et de l’emmener chez soi pour recharger sur une prise secteur.

Niu NQi Sport : le meilleur rapport qualité/prix

Homologué dans la catégorie des équivalents 50 cm3, le Niu NQi Sport reçoit un moteur électrique de l’équipementier Bosch. Capable de développer 1800 watts de puissance, il est intégré à la roue arrière. En vitesse de pointe, le Niu NQi Sport peut atteindre jusqu’à 45 km/h.

Composée de 170 cellules lithium-ion fournies par des équipementiers tels que Panasonic, LG ou Samsung, la batterie du Niu NQi Sport totalise 1,74 kWh de capacité. De quoi autoriser jusqu’à environ 80 kilomètres d’autonomie selon les données communiquées par le constructeur. Amovible, elle ne pèse que dix kilos et peut être retirée et transportée facilement grâce à sa poignée ergonomique. Cette batterie est garantie deux ans par le constructeur. Le scooter bénéficie également d’un petit espace pour ranger un casque, ce qui n’est pas forcément courant dans l’univers des scooters électriques.

  • Vitesse maximale : 45 km/h
  • Autonomie : jusqu’à 80 kilomètres
  • Recharge complète : 7 heures
  • Passager à l’arrière : oui
  • Prix : 2999 euros

Easy-Watts Emma : le meilleur prix

Le modèle Emma de chez Easy Watts est un scooter 50 cmidéal pour les personnes voulant se procurer leur premier deux-roues électrique. Il est plutôt performant, aussi bien en solo qu’en duo dessus et il est assez maniable notamment grâce à une marche arrière pour faciliter les manœuvres. Son vide-poche à l’avant est pratique pour ranger une petite course ou son téléphone et sous le siège vous avez la possibilité d’y ranger des papiers ou une paire de gants. Malheureusement, un casque ne passera pas.

Son moteur brushless de 1500 watts lui confère une vitesse de pointe de 49 km/h et une autonomie oscillant entre 35 à 55 kilomètres. Il dispose de trois modes de conduite afin d’adapter sa vitesse et son autonomie en ville. Sa batterie est amovible pour garantir à son utilisateur la possibilité de recharger son scooter chez lui ou bien sur son lieu de travail sur une prise domestique.

  • Vitesse maximale : 49 km/h
  • Autonomie : jusqu’à 55 kilomètres
  • Recharge complète : 8 heures
  • Passager à l’arrière : oui
  • Prix : 1599 euros

Piaggio Vespa Elettrica : le haut de gamme

Développé en interne par Piaggio, le moteur électrique qui anime la Vespa Elettrica développe jusqu’à 3,5 kW de puissance continue et 4 kW de puissance maximale pour un couple allant jusqu’à 200 Nm. Homologuée en équivalent 50 cm3 dans sa version de base, la Vespa Elettrica est limitée à 45 km/h. Depuis 2020, elle est également proposée dans une version équivalente 125 avec une vitesse de pointe de 70 km/h. Son compartiment sous la selle permet de loger un casque. Problème : la batterie n’est pas amovible et il faudra recharger près d’une prise domestique murale ou bien une borne de recharge.

Constituée de cellules fournies par LG Chem, la batterie qui alimente le scooter totalise 4,2 kWh de capacité énergétique. Elle autorise jusqu’à 100 kilomètres d’autonomie en une seule charge. En France, le prix du Piaggio Vespa Elettrica débute à partir de 6390 euros hors bonus dans sa version 50. Le constructeur communique en parallèle sur une offre en location longue durée à 99 euros/mois.

  • Vitesse maximale : 45 km/h
  • Autonomie : jusqu’à 100 kilomètres
  • Recharge complète : 4 heures (sur une borne de recharge)
  • Passager à l’arrière : oui
  • Prix : 6390 euros

Les scooters électriques équivalents 125 cm3

Concernant les équivalences 125 cm3 il y en a un peu moins de choix, une cinquantaine environ, mais il y a surtout des scooters que l’on retrouve en équivalence 50 cm3 en 125 cm3, tout simplement parce que le moteur a été bridé pour être homologué en 50 cm3. C’est le cas par exemple du Piaggio Vespa Elettrica, encore lui, ou encore du RedE Model E.

Sur un scooter équivalent 125 cm3, il y a globalement plus d’autonomie puisque la majorité dépasse assez largement les 100 kilomètres d’autonomie, tandis que certains avoisinent même les 200 kilomètres, voire plus, comme le Rider NG qui peut théoriquement parcourir jusqu’à 260 kilomètres avec une seule charge. Ces scooters peuvent, comme un 125 cm3 thermique, atteindre environ 120 km/h en vitesse maximale.

Silence S01 : le meilleur rapport qualité/prix

Classé dans la catégorie des équivalents 125 cm3, le Silence S01 développe jusqu’à 7 kW de puissance nominale et 11 kW en crête. Annonçant jusqu’à 100 km/h de vitesse de pointe, il autorise un 0 à 50 km/h en 3,8 secondes. Le Silence S01 propose trois modes de conduite. En mode « Eco », la vitesse est bridée à 45 km/h pour améliorer l’autonomie tandis que le mode « City » offre le meilleur compromis entre puissance et autonomie. En mode « Sport », le scooter électrique espagnol délivre le maximum de sa puissance et peut atteindre jusqu’à 100 km/h.

Amovible et relativement transportable grâce à un système à roulettes, la batterie se recharge en 4 heures et cumule 5 kWh de capacité. En termes d’autonomie, le constructeur communique sur une valeur théorique de 115 kilomètres qui pourra varier selon le mode de conduite choisi et le type de parcours. Homologué pour accueillir deux passagers, le Silence S01 offre suffisamment d’espace sous sa selle pour ranger deux casques, ce qui est assez rare pour le souligner.

  • Vitesse maximale : 100 km/h
  • Autonomie : jusqu’à 115 kilomètres
  • Recharge complète : 4 heures (sur une borne de recharge)
  • Passager à l’arrière : oui
  • Prix : 6900 euros

BMW C Evolution : le haut de gamme

Pour un scooter électrique équivalent 125 cm3, le panier moyen s’élève à environ 6500 euros, mais là encore tout dépend des prestations du scooter. La star du segment, c’est évidemment le BMW C Evolution. C’est aussi le plus cher, puisqu’il réclame pas moins de 15 700 euros, pour une autonomie comprise, selon les versions, entre 100 et 160 kilomètres. Ce scooter ne brille pas forcément par son autonomie ni même par sa praticité, mais plutôt par ses capacités dynamiques et ses accélérations fulgurantes. Il est aussi possible de le recharger sur une borne grâce à sa prise de Type 2, tous les scooters électriques n’étant pas dotés de batteries amovibles.

Le BMW C Evolution n’est quasiment plus commandable à l’heure où nous écrivons ces lignes, il sera remplacé au début de l’année prochaine par un nouveau scooter électrique chez BMW, moins sportif et plus polyvalent. Dans le même genre, l’Easy-Watts E-jet et le Frison T10 peuvent jouer des coudes avec le maxi-scooter électrique BMW, tout cela pour environ 6000 euros de moins. Kymco arrivera prochainement avec un scooter du même genre, ce dernier étant baptisé F9.

  • Vitesse maximale : 129 km/h
  • Autonomie : jusqu’à 160 kilomètres
  • Recharge complète : 4 heures (sur une borne de recharge)
  • Passager à l’arrière : oui
  • Prix : 15 700 euros
Le concept BMW Definition CE 04 préfigure à 95 % le futur scooter 100 % électrique de série de la maque.

Le concept BMW Definition CE 04 préfigure à 95 % le futur scooter 100 % électrique de série de la maque.

Les scooters électriques à trois roues

Comme pour les scooters thermiques, certains fabricants proposent des scooters électriques trois roues en équivalence 50 ou 125 cm3. Il y a principalement des modèles avec deux roues avant, mais il y a aussi des modèles avec deux roues à l’arrière, réservés aux entreprises principalement. La partie arrière est élargie pour notamment intégrer un coffre et effectuer des livraisons.

Rider 3RS : le meilleur rapport qualité/prix

Nous avons hésité dans cette catégorie avec le Doohan iTank 125, mais nous avons préféré nous tourner vers le Rider 3RS, un scooter dont la protection semble plus en adéquation avec l’usage que pourraient en avoir les clients, c’est-à-dire ne pas se contenter de la ville. Classé dans la catégorie des 125, le trois-roues électrique de Rider est animé par un moteur intégré dans la roue. Développant 3 kW de puissance, celui-ci autorise jusqu’à 70 km/h de vitesse de pointe.

Le Rider 3RS est alimenté par deux packs batteries lithium-ion. Chaque pack cumule 2,4 kWh de capacité, soit 4,8 kWh pour les deux. Situées sous le plancher du véhicule, les deux batteries sont amovibles et il faudra compter environ 5 heures pour une charge complète.

  • Vitesse maximale : 70 km/h
  • Autonomie : jusqu’à 160 kilomètres
  • Recharge complète : 5 heures
  • Passager à l’arrière : oui
  • Prix : 6749 euros

Doohan iTank 50 : le meilleur prix

Fournie par l’équipementier allemand Bosch, la motorisation qui anime le Doohan iTank 50 est intégrée à la roue arrière. Celle-ci développe jusqu’à 1490 watts de puissance nominale et 2350 watts en crête avec un couple allant jusqu’à 128 Nm. Homologué dans la catégorie L1e, le Doohan iTank 50 autorise jusqu’à 45 km/h de vitesse maximale, ce qui en fait un engin plutôt adapté à un usage urbain.

Amovible, la batterie qui alimente le Doohan est équipée de cellules fournies par le japonais Panasonic. Cumulant 1,56 kWh de capacité énergétique, elle assure 70 kilomètres d’autonomie en mode « Eco » et 45 en mode « Sport ». En option à 1000 euros, un second pack peut être acheté pour une autonomie totale allant jusqu’à 140 kilomètres. La batterie se recharge sur une simple prise de courant domestique. Comptez 5 à 6 heures de recharge par pack.

  • Vitesse maximale : 45 km/h
  • Autonomie : jusqu’à 140 kilomètres
  • Recharge complète : 5 à 6 heures
  • Passager à l’arrière : oui
  • Prix : 2999 euros

Eccity Model 3 : le haut de gamme

Parmi les trois-roues, il y a aussi une PME française, à savoir Eccity Motocycles, qui propose l’Eccity Model 3, un scooter avec deux roues à l’arrière et disponible aussi bien pour les particuliers que les professionnels. Homologué dans la catégorie L3e, en équivalent 125, l’Eccity Model 3 peut être conduit avec un permis A1, A2 ou B.

En termes d’autonomie, le constructeur communique sur 100 kilomètres. Une valeur théorique qui pourra bien évidemment varier en fonction du type de conduite et du profil de la route. Il débute à environ 11 180 euros en France.

  • Vitesse maximale : 110 km/h
  • Autonomie : jusqu’à 100 kilomètres
  • Recharge complète : 3 heures
  • Passager à l’arrière : oui
  • Prix : 11 180 euros

Les derniers articles