Essai du Segway eScooter E300SE : la référence 125 cc électrique de l’année ?

Scooters électriques • 2023

Dans un marché de plus en plus compétitif, Segway lance le eScooter E300SE, un équivalent 125 cc offrant un excellent rapport qualité-prix. Ses performances sont impressionnantes, ainsi que ses nombreuses options. Tient-on le scooter électrique de l’année ? Réponse dans notre test complet.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid
Source : Hagop Kavafian pour Frandroid
Où acheter Le
Segway eScooter E300SE au meilleur prix ?
 

Ninebot-Segway est une marque réputée dans le domaine de la mobilité urbaine et électrique. Elle est en effet connue pour et ses hoverboards et trottinettes électriques, mais s’est plus récemment lancée sur le marché des scooters électriques. Nous avions d’ailleurs testé le E125S, un excellent équivalent 50 cc, qui était toutefois assez cher.

La marque continue sur sa lancée avec l’introduction de l’E300SE, un équivalent 125 cc, esthétiquement très similaire au E125S, avec quelques évolutions et un meilleur rapport qualité-prix. Il propose des performances attirantes et une bonne autonomie sur le papier, mais voyons ce qu’il vaut au quotidien.

Segway eScooter E300SE Fiche technique

Modèle Segway eScooter E300SE
Dimensions 185,5 cm x 68 cm x 117,5 cm
Puissance du moteur 7,8 kW
Couple maximal 200 Nm
Nombre d'assistances 5
Autonomie annoncée 85 km
Temps de recharge annoncé 360 min
Batterie amovible Oui
Nombre d'emplacements de batteries 2
Poids de la batterie 12,6 kg
Bluetooth Oui
GPS Oui
Écran électronique Oui
Permis A1
Couleur Gris
Fiche produit

Ce test a été effectué à partir d’un modèle prêté par la marque.

Segway eScooter E300SE Un look moderne, des finitions excellentes

Commençons par l’esthétique de ce nouveau E300SE, qui ressemble à s’y méprendre à son frère le E125S. Et pour cause, la marque est repartie du design de ce dernier : la nouvelle mouture reprend ainsi l’essentiel des courbes de son aîné. Les couleurs sont toutefois moins personnalisables, puisqu’il n’est pour l’instant disponible qu’en noir. Ce ton lui va à ravir, mais on aurait apprécié retrouver le même niveau de combinaisons possibles que sur le modèle moins puissant.

Les formes sont modernes et futuristes, avec des optiques full LED fines et rectangulaires et une selle élancée. Pour un 125 cc, le E300SE est assez compact, bien qu’il soit suffisamment long pour accueillir deux adultes. Ses roues de 12 pouces le rendent assez court sur patte, avec une hauteur de selle de 780 mm. La garde au sol est toutefois généreuse et le placement des batteries dans le plancher relève les pieds du conducteur.

Les finitions sont excellentes et respirent la qualité, tout comme les alignements et la qualité des plastiques, qui semblent néanmoins sensibles aux microrayures. Le cadre est en alliage d’acier et confère au scooter une sensation de solidité et de durabilité.

Pour ce qui est du confort, le verdict est plus mitigé. En effet, la selle de 781 mm est confortable et suffisamment grande pour accueillir deux adultes. En revanche, le deux-roues est plus adapté pour les petits gabarits, de par l’espace pour les jambes limité à l’avant. La marque a fait le choix de ne pas prolonger le plancher jusqu’au bout du guidon, ce qui réduit l’espace disponible.

De même, les batteries dans le plancher surélèvent les pieds du conducteur, sans que la hauteur de la selle ou du guidon ne soient adaptée. On se retrouve ainsi recroquevillé sur le guidon pour conduire, en ayant l’impression d’être trop bas. Si je n’étais pas des plus confortablement installé avec mon petit mètre soixante doute, un adulte plus grand s’y plaira encore moins. C’est dommage, car le passager est bien installé et dispose de barres de maintien solides et facilement accessibles, ainsi que de repose-pieds escamotables.

Sous l’assise, l’espace disponible de 34 litres est généreux et permet d’y ranger aisément un casque intégral, tout en ayant encore de la place pour des gants et quelques petites affaires. Il est également possible d’y loger une troisième batterie, auquel cas un bac en plastique de 17 litres permet d’y stocker des effets personnels et de les retirer facilement pour la recharger. La capacité d’emport du E300SE est complémentée par un grand vide-poche agrémenté de prises USB-A et USB-C, ainsi que d’un crochet pour transporter des sacs entre vos jambes.

Terminons par la disposition du guidon, qui est dans l’ensemble très bonne, malgré le fait qu’il soit peut-être trop bas. On y retrouve sur la partie gauche le commutateur des pleins phares, le clignotant, le klaxon et le régulateur de vitesse. Ce dernier peut d’ailleurs servir de marche arrière en cas d’appui long, ce qui est paramétrable depuis l’application.

De l’autre côté, on retrouve le sélecteur de mode de conduite, les warnings et l’ouverture de la selle. La disposition est bonne et les manettes de frein facilement accessibles. On peut toutefois mentionner le fait que le klaxon soit très sensible et il m’est arrivé de l’actionner par inadvertance à plusieurs reprises.

Segway eScooter E300SE Une application mobile au top

Segway a opté pour un afficheur central assez grand, sans pour autant être un véritable écran. Les informations sont toutefois complètes, puisqu’on y retrouve la vitesse, le mode de conduite, l’heure, l’odomètre et la batterie restante. On regrette toutefois que le pourcentage exact de charge et l’autonomie ne soient pas affichés, ni la température extérieure si l’on devait pinailler.

En revanche, l’affichage central est entouré de deux bandes lumineuses qui changent de couleur selon votre conduite. Elles s’allument ainsi en vert lorsque le freinage régénératif est enclenché, en bleu pendant la conduite, en jaune à l’arrêt, etc.

Le scooter est bien évidemment compatible avec l’application de la marque, qui est probablement l’une des plus abouties du marché. Elle permet de consulter le niveau de charge et d’estimer l’autonomie restante du scooter, mais aussi de le localiser et de consulter le détail des derniers trajets..

Il est également possible de le déverrouiller, d’ouvrir la selle et même de personnaliser de nombreuses fonctions du deux-roues. On peut ainsi ajuster l’intensité du freinage régénératif, adapter l’affichage du feu stop, le volume des sons, et bien d’autres réglages complémentaires comme le clignotant à retour automatique ou la marche arrière.

Le scooter est connecté en utilisant les réseaux mobiles, ce qui permet de le suivre à distance. Il utilise également la technologie Bluetooth pour authentifier votre smartphone et ainsi vous permettre de le démarrer sans clé et sans avoir à sortir votre mobile de votre poche.

Si toutefois vous préférez démarrer votre deux-roues à l’ancienne, sachez qu’il reste possible d’utiliser la clé fournie, mais également la télécommande et même un code de déverrouillage que vous pouvez définir, dans l’éventualité où vous perdriez vos clés et votre téléphone.

L’antivol est très efficace, puisqu’il bloque automatiquement les roues, afin de compliquer la tâche aux personnes mal intentionnées. De plus, vous pouvez associer vos batteries à votre compte Segway, vous assurant qu’elles ne puissent pas être utilisées dans un autre deux-roues que le vôtre en cas de vol.

Segway eScooter E300SE Une conduite dynamique

Le E300SE dispose de trois modes de conduite. Le premier est économique et maximise l’autonomie, tout en favorisant la récupération d’énergie grâce au freinage régénératif. Le second est plus utile en ville, offre des accélérations plus franches et désactive le freinage régénératif.

Enfin, le mode sport développe toute la puissance du moteur de 7,8 kW et permet d’atteindre une vitesse maximale de 105 km/h, mais facilite également le freinage grâce à la récupération d’énergie. Deux modes supplémentaires sont disponibles : le mode cruise, qui est en réalité le régulateur de vitesse et se révèle peu utile au quotidien, ainsi que le mode assist, qui facilite les manœuvres en bridant la vitesse à 4 km/h.

Sur la route aussi, le deux-roues brille par ses qualités. Les accélérations sont très bonnes, avec un 0 à 50 km/h abattu en 2, 9 secondes en mode sport, mais aussi un freinage et des reprises bien dosés. Le moteur est très réactif et silencieux, bien qu’un bruit de ventilation assez audible se fasse ressentir à l’arrêt. Le freinage régénératif est également très bien calibré, avec une accélération douce à vitesse élevée, qui s’intensifie jusqu’à l’arrêt complet. Les bandes colorées autour de l’afficheur central permettent de comprendre l’intensité du freinage de manière intuitive, ce qui est très appréciable.

La sécurité et la stabilité sont également au rendez-vous. Le scooter dispose d’une technologie antipatinage TCS (Traction Control System) qui lui assure une stabilité accrue, notamment au démarrage. Celui-ci est complémenté par l’ABS, qui permet au deux-roues de rester stable en cas de freinage puissant, surtout par mauvais temps.

S’agissant de confort, les suspensions sont également excellentes. En effet, le scooter combine des suspensions hydrauliques à ressort à l’avant avec du nitrogène pressurisé et des ressorts à l’arrière, permettant de gommer la plupart les imperfections de la route. Certaines vibrations peuvent toutefois se faire ressentir sur voie rapide, sans que cela ne devienne gênant.

En ville, le petit gabarit du E300SE lui permet de se faufiler sans trop de difficulté, malgré des rétroviseurs qui dépassent légèrement et qui sont assez hauts. En revanche, leur visibilité n’est pas très bonne et l’angle mort en devient presque dangereux sur voie rapide. Segway a privilégié l’aspect esthétique de rétroviseurs ronds, alors qu’ils ne sont pas vraiment adaptés sur un 125 cc.

Terminons par la maniabilité du scooter qui est naturellement bonne de par sa petite taille. Les manœuvres sont facilitées grâce à la marche arrière et au mode assist, qui permettent de se garer en toute sérénité. Soulignons également la fonction Hold, très utile pour maintenir les freins serrés à l’arrêt de manière automatique, ce qui est d’une aide précieuse lors de l’arrêt en côte.

Segway eScooter E300SE Une autonomie très modeste sur voie rapide

Le Segway eScooter E300SE est alimenté par deux batteries de 1,99 kWh chacune et promet une autonomie de 85 km. Bien qu’elle soit réaliste, elle n’est atteignable qu’en mode économique et en ville. Sur voie rapide, l’autonomie plonge de moitié, et peine à dépasser les 40 km, ce qui est assez faible pour un 125 cc. Heureusement, il est possible d’acquérir une troisième batterie en option pour prolonger l’autonomie jusqu’à 130 km, tout en gardant à l’esprit que celle-ci réduit significativement l’espace disponible sous la selle et ne permet pas d’y ranger un casque.

Pour ce qui est de la recharge, deux options s’offrent à vous : brancher directement le scooter et recharger les batteries simultanément, ou les extraire pour les brancher individuellement. Sur ce dernier point, Segway est très en retard par rapport à la concurrence, notamment car il faut extraire les batteries individuellement, ce qui n’est pas de tout repos. Il faut dans un premier temps ouvrir la selle du scooter, tirer sur un levier situé sous celle-ci pour ouvrir la trappe de plancher et la poser à côté de vous, car celle-ci ne dispose pas de mécanisme de rétention.

Une fois cette délicate opération accomplie, vous devez débrancher les batteries, soulever la première, puis faire glisser la deuxième, avant de replacer la trappe. Si vous avez une troisième batterie, il faut enlever le bac de la selle, la débrancher puis la soulever. C’est beaucoup trop compliqué pour une tâche à réaliser fréquemment, il faut donc privilégier la recharge directe sur secteur. Heureusement, les batteries sont simples à manipuler, puisqu’elles ne pèsent que 12,6 kg et disposent de poignées ajustables.

Malheureusement, les difficultés ne s’arrêtent pas là, puisqu’il faut utiliser un adapteur pour recharger les accumulateurs. Celui-ci est volumineux, bruyant et ne peut charger qu’une seule batterie à la fois, ce qui complique les choses si vous pensiez profiter des heures creuses. La recharge est toutefois assez rapide, puisqu’elle prend environ 3 heures par accumulateur, ce qui reste raisonnable, notamment si vous les chargez au bureau.

Segway eScooter E300SE Prix et disponibilité

Le Segway eScooter E300SE est disponible au tarif très attractif de 4 799 euros avant bonus écologique. Il bénéficie également d’une prime écologique de 497 euros, abaissant son prix final à 4 302 euros, soit à peine plus cher à l’achat qu’un équivalent thermique.

Il n’est certes pas le moins onéreux des équivalents 125 cc, mais probablement celui avec l’un des meilleurs rapports qualité-prix, puisqu’il détrône l’excellent NIU NQi GTS sur ce point. Il est également très bien équipé, puisqu’il est livré avec deux batteries de série, une application connectée et une alarme.

Où acheter Le
Segway eScooter E300SE au meilleur prix ?
Note finale du test
8 /10
Le Segway eScooter E300SE a presque tout pour plaire : d’excellentes performances, une connectivité moderne et fiable, de nombreuses options de sécurité comme l’ABS et le TCS, un design moderne, et surtout un tarif particulièrement attractif. Il a su nous charmer avec son agrément de conduite particulièrement travaillé, que ce soit au niveau des accélérations ou du freinage, mais aussi les petits plus qu’il apporte en termes de maniabilité et de confort sur la route.

Il n’est toutefois pas dénué de défauts, à commencer par la recharge des batteries qui est extrêmement complexe, à moins de le brancher directement sur une prise ou une borne. Son autonomie laisse également à désirer, puisqu’elle est de l’ordre de 40 km sur voie rapide, soit la moitié de ce qu’il peut parcourir en ville. On se consolera toutefois par la possibilité de rajouter une troisième batterie pour augmenter l’autonomie si besoin.

Mis à part ces quelques défauts, il est l’un de nos favoris cette année et on ne peut que le recommander à ceux qui recherchent un scooter abordable, sans pour autant s’orienter vers l’entrée de gamme. Les plus grands devront toutefois s’habituer à la position de conduite et ceux qui n’ont pas la possibilité de brancher directement le scooter risquent de ne pas apprécier d’avoir à recharger leurs batteries.

Pour ces deux cas de figure, n’hésitez pas à faire un tour en concession pour l’essayer et juger par vous-même.

Points positifs du Segway eScooter E300SE

  • Rapport qualité-prix

  • Performances

  • Connectivitié

  • Agrément de conduite

  • ABS / TCS / Fonction Hold

Points négatifs du Segway eScooter E300SE

  • Recharge des batteries

  • Position de conduite

  • Visibilité des rétroviseurs

  • Autonomie sur voie rapide