Test du Segway-Ninebot E125S : un scooter électrique premium, équipé et nerveux

Scooter Electrique • 2022

Segway eScooter E125S
Bon
7 /10

Note de la rédaction

Où acheter Le
Segway eScooter E125S au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment

Points positifs du Segway-Ninebot E125S
  • Application et connectivité
  • Design et finitions
  • ABS
  • Nervosité
  • Personnalisation
Points négatifs du Segway-Ninebot E125S
  • Recharge des batteries
  • Prix
  • Position de conduite
  • Angle mort
  • Visibilité de l'écran central
 

La marque Segway-Ninebot est peu connue sur le marché des scooters, mais elle dispose d’une solide notoriété quand il s’agit de trottinettes. Forte de sa réputation, l'entreprise se lance également dans les deux-roues électriques et nous testons aujourd’hui son modèle le plus onéreux, qui se veut premium sous toutes les coutures. Mais vaut-il vraiment les presque 3 900 euros demandés ? Découvrons-le dans ce test.

Les scooters électriques sont de plus en plus populaires sur le marché ces dernières années, notamment car ils répondent à une demande en forte augmentation pour une mobilité plus respectueuse de l’environnement, mais également plus fluide, permettant de se faufiler plus facilement dans les bouchons. De plus, un scooter électrique bénéficie de la gratuité du stationnement dans la capitale, ce qui n’est plus le cas pour les deux-roues thermiques à partir de septembre 2022.

Un scooter 50 cc est ainsi un excellent allié pour se déplacer en ville à moindre coût, mais reste à savoir lequel choisir parmi le grand choix aujourd’hui disponible sur le marché. Mentionnons par exemple de très bonnes références abordables comme le Easy-Watts e-Opai, le Niu NQi Sport 50 ou encore le Super Soco CU -X. À l’inverse, Unu propose un produit plus haut de gamme, pour un prix bien évidemment moins accessible.

C’est ce dernier que Segway vient titiller avec le E125S dans sa version 45 km/h, qui est l’un des équivalents 50 cc les plus haut de gamme, avec un prix de 3 890 euros, hors bonus écologique. C’est presque le prix d’un Niu MQi GT Evo sans atteindre la puissance d’un 125 cc. Mais alors, à ce prix, que propose le fleuron de Segway-Ninebot face à la concurrence ? Découvrons-le dans cet essai.

Segway eScooter E125SFiche technique

Modèle Segway eScooter E125S
Cylindrée Équivalent 50
Puissance du moteur 350 kW
Couple maximal 120 Nm
Technologie de la batterie Li-Ion
Autonomie indiquée 140 km
Temps de recharge annoncé 240 minutes
Batterie amovible Oui
Nombre d'emplacements de batteries 2
Poids de la batterie 11 kg
Bluetooth Oui
GPS Oui
Écran Electronique Oui
Poids 90 kilogrammes
Dimensions 117,5 x 67,5 x 186,6 cm
Permis AM
Couleur Noir, Blanc, Rouge, Bleu
Antivol intégré Oui
Fiche produit

Ce test a été effectué à partir d’un modèle prêté par la marque.

Segway eScooter E125SDesign

Le Segway E125S se veut haut de gamme et il sait l’affirmer : non seulement son design est unique et n’en fait pas une énième copie de Vespa électrique comme le Rider 3000, mais il est particulièrement soigné et personnalisable avec un large choix de couleurs. Vous avez le choix entre un blanc ou un noir sobres, ou à d’autres styles plus extravagants mêlant rouge et bleu et se mariant subtilement avec l’éclairage full LED du scooter.

Aussi, les finitions sont excellentes et premium, avec notamment des poignées en métal chromées, mais également la selle « cognac » qui affirme le caractère haut de gamme de l’engin, et accueille moelleusement les fesses de ses occupants.

Ses dimensions de 1866 x 675 x 1175 mm le classent parmi l’un des 50 cc les plus généreux en termes de taille, lui permettant d’accueillir deux passagers confortablement. Le seul bémol est que le poids de l’engin est dans la moyenne haute, avec 88 kg sur la balance, auquel il faudra ajouter les 22 kg des deux batteries fournies de série, soit un total de 110 kg ! Heureusement, cette corpulence ne se fait aucunement sentir à la conduite, grâce à un placement des batteries sous le plancher.

Segway vante une position de conduite améliorant la posture et le confort. Malheureusement, malgré mon petit mètre soixante-douze, je l’ai trouvé peu confortable en matière de placement des bras et des jambes. C’est un détail, mais il vous faudra l’essayer pour vous assurer qu’il vous convient. Les freins restent facilement accessibles et, contrairement à certains scooters, le E125S ne cause pas de crampes à la main après plusieurs heures de conduite.

Autre couac, malgré leur magnifique finition chromée, les repose-pieds escamotables sont disposés de telle sorte que les pieds de mon passager ont fréquemment frotté contre mes mollets et, à ce prix, on est en droit de s’attendre à une assise irréprochable.

Malgré ces quelques bémols, les autres finitions sont très bonnes, à commencer par les poignées, elles aussi de couleur cognac, autour desquelles on retrouve, sur la gauche, le commutateur des feux, les clignotants, le régulateur de vitesse et le klaxon.

Ce dernier est d’ailleurs beaucoup trop sensible et on a la fâcheuse tendance d’appuyer dessus par inadvertance en ouvrant la selle à l’arrêt. Enfin, sur la partie droite, on retrouve le sélecteur de mode, les warnings et le démarreur. Les plastiques et autres matériaux sont de bonne facture et paraissent durables, confirmant ainsi le caractère premium du véhicule.

Au centre du guidon trône l’écran, de bonne taille et bien fini qui n’est pourtant qu’un « simple » compteur numérique entouré d’un liseré qui change de couleur selon le mode de conduite. Il indique ainsi l’état de la puissance de la batterie ou du freinage régénératif. C’est très beau, mais assez compliqué à comprendre pendant la conduite.

Sur le reste de l’écran, on peut lire l’heure, le mode de conduite sélectionné, le niveau de charge, qui n’est malheureusement pas affiché en pourcentage et l’autonomie estimée. Bien qu’on ne peut que féliciter Segway pour ce dernier point, il est regrettable de ne pas avoir pensé à y intégrer la navigation ou tout simplement la température extérieure. C’est certes chipoter, mais à ce prix là, on est en droit d’en attendre plus.

Enfin, élément plus gênant, l’écran s’est révélé difficilement lisible en plein soleil, ce qui peut être problématique en plein été.

Terminons par les rangements, qui sont très nombreux sur ce scooter, à commencer par l’espace de stockage de 27 litres sous la selle qui permet d’y stocker un casque full jet sans le moindre problème, ce qui est assez rare sur un équivalent 50 cc. Un vide-poche avec port USB ainsi qu’un crochet chromé viennent compléter la capacité d’emport du E125S, vous permettant de faire vos emplettes sereinement, sans nécessairement avoir besoin d’y installer un top-case.

Segway eScooter E125SApplication mobile

L’application Segway-Ninebot est de très loin l’une des meilleures du marché. En effet, en plus de permettre de consulter le niveau de batterie restant et l’autonomie, de géolocaliser le scooter, d’ouvrir la selle et de le déverrouiller, elle offre également une personnalisation très poussée qui va bien au-delà de ce qui se fait chez les autres constructeurs.

En effet, il est possible de personnaliser différents aspects du deux-roues, comme le volume et les tonalités des bips, la sensibilité de l’alarme et même la puissance du freinage régénératif, du jamais vu. De la même manière, l’utilisateur peut choisir la forme du feu-stop et désactiver ou non certaines fonctions, comme la détection de la béquille, le clignotant à retour automatique, mais surtout le mode autonomie prolongée, si gênant sur certains scooters, qui réduisent la puissance en cas de batterie faible.

Une fonctionnalité Labs permet également d’activer ou non des fonctionnalités en bêta test, comme la marche arrière, ce qui montre que Segway continue d’innover et d’améliorer en permanence son produit. En parlant d’innovation, il est possible de lier les batteries à un compte utilisateur, les rendant inutilisables en cas de vol.

Enfin, l’application embarque une véritable communauté d’utilisateurs, permettant de partager ses trajets et photos avec d’autres propriétaires, et d’échanger à propos des produits Segway.

Segway eScooter E125SConduite

Pour démarrer le scooter, un large choix d’options est proposé, à commencer par l’utilisation de la clé, mais aussi de la télécommande. Mais pourquoi les utiliser quand l’application permet de communiquer avec le scooter en Bluetooth et de le démarrer, sans même avoir à retirer le téléphone de votre poche. C’est vraiment très appréciable et malheureusement trop peu commun sur le marché, il faut donc saluer l’avancée proposée par Segway-Ninebot sur ce point.

Une fois installé, le Segway E125S est très simple et agréable à conduire. Il propose trois modes de conduite, comme l’écrasante majorité des scooters électriques, permettant de moduler la vitesse maximale et les accélérations. En mode 3, les accélérations sont très bonnes et on apprécie véritablement les 3 000 W du moteur QS Motor. Le véhicule est stable et facile à manier, malgré son poids élevé, notamment grâce au placement des batteries dans le plancher.

Pour ce qui est du freinage, le E125S est une perle rare, puisqu’il propose l’ABS, du presque jamais vu sur un 50 cc électrique, garantissant un freinage efficace, aussi bien sur une chaussée sèche que mouillée.

En matière de confort, les amortisseurs hydrauliques du E125S sauront également gommer beaucoup d’imperfections urbaines grâce à leur souplesse, mais elles auraient pu être encore un poil moins fermes pour plus de confort. En ville, il est facile de se faufiler entre les voitures, même si les rétroviseurs arrondis dépassent un peu trop.

Ces derniers sont d’ailleurs mal conçus puisqu’ils offrent une visibilité limitée avec un angle mort très important, malgré le fait d’être déportés. Segway a peut-être trop privilégié le design au détriment de la sécurité, ce qui est vraiment dommage. Heureusement, l’éclairage full LED horizontal, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, permet de rester visible en toutes conditions.

Segway eScooter E125SAutonomie et recharge

Le E125S est livré de série avec deux batteries, permettant à Segway d’annoncer une autonomie WMTC de 81 km. Dans les faits, l’autonomie réelle tourne plutôt autour de 65 à 70 km en mode 3, ce qui est suffisant pour un usage urbain, sans être exceptionnel.

En revanche, lorsqu’il s’agit de recharger les batteries, il faut s’armer de beaucoup de patience, puisqu’il faut dans un premier temps ouvrir la selle, actionner un levier pour déverrouiller la trappe des batteries, la retirer, débrancher le premier accumulateur et le retirer, puis tirer sur le deuxième avant de répéter l’opération.

Non seulement ce processus est extrêmement chronophage, mais il est aussi salissant et absolument pas pratique. En effet, la trappe est située sous les pieds du conducteur, ce qui lui vaut d’être couverte de saletés. Pire, une fois déverrouillé, il faut l’extraire à la main et la placer sur le côté, puisqu’aucune charnière ne la retient. Une fois les deux batteries retirées et arrivées chez vous, vous devrez prendre votre mal en patience, puisqu’il n’est pas possible de charger les deux simultanément, contrairement à ce que propose Niu avec le MQi GT Evo.

Si vous comptez sur les heures creuses, c’est donc raté pour charger les deux durant la nuit, à moins de vous lever pour les intervertir. Enfin, le chargeur n’est malheureusement pas silencieux et éructe un vacarme désagréable lors de charge, ce qui n’est tout simplement pas acceptable sur cette gamme de tarifs, d’autant plus que des marques comme Brumaire fournissent de série des chargeurs silencieux.

Vous l’aurez compris, l’expérience de recharge n’est absolument pas le point fort du Segway E125S et peut en rebuter plus d’un. La seule consolation est la possibilité de le brancher directement à une prise secteur tout en laissant les deux batteries à l’intérieur pour plus de simplicité, mais cette méthode n’est pas donnée à tout le monde, puisqu’elle nécessite d’avoir accès à un garage privé ou une borne.

Segway eScooter E125SPrix et disponibilité

Le Segway-Ninebot E125S ne cache pas son caractère haut de gamme, puisqu’il vaut tout de même 3 890 euros. Pire encore, le bonus écologique n’est que de 100 euros, abaissant son prix final à 3 790 euros, ce qui reste exorbitant pour un 50 cc électrique.

Heureusement, le E125S est bien équipé, puisqu’il est livré de série avec une alarme, une connectivité complète et deux batteries. Mais ces arguments ne seront peut-être pas suffisants pour justifier son prix vis-à-vis de la concurrence.

Où acheter Le
Segway eScooter E125S au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment

Note finale du test
Bon
7 /10
Le Segway-Ninebot E125S séduit par son design moderne et travaillé, mais également par son agrément de conduite et la qualité de ses finitions. Il affirme également son aspect haut de gamme et sécuritaire en étant l’un des très rares équivalents 50 cc à disposer de l’ABS, qui saura arrêter le scooter sans encombre, s’alliant ainsi parfaitement avec la nervosité et la puissance de son moteur.

Il propose également de série une des meilleures applications du marché, permettant de personnaliser le scooter à sa guise. Il n’est toutefois pas exempt de défauts. En effet, son prix beaucoup trop élevé par rapport à la concurrence n’est pas forcément justifié, malgré ses nombreux points forts. Le principal défaut du E125S est le casse-tête de la recharge des batteries, qui est difficile à accepter à ce prix, surtout quand le deux-roues se veut premium.

Ceci dit, si vous êtes prêt à payer le prix fort et que vous pouvez le brancher directement sur une prise secteur, on ne peut que vous conseiller le E125S, qui est un vrai régal à conduire au quotidien.

Points positifs du Segway-Ninebot E125S

  • Application et connectivité

  • Design et finitions

  • ABS

  • Nervosité

  • Personnalisation

Points négatifs du Segway-Ninebot E125S

  • Recharge des batteries

  • Prix

  • Position de conduite

  • Angle mort

  • Visibilité de l'écran central

Les derniers articles